LFB

JEAN-PIERRE CIGLIA, PRÉSIDENT DE NANTES-REZÉ, "REGRETTE LE REPORT D'UNE DÉCISION DÉFINITIVE AU 10 AVRIL"

La Ligue Féminine de Basket (LFB) reste dans l'incertitude concernant la suite de la saison 2019/20.

Dimanche, la Fédération française de basketball (FFBB) a annoncé la fin de la saison 2019/20 au niveau amateur en raison du coronavirus. Concernant la Ligue Féminine de Basket (LFB), elle s'est laissée un délai de réflexion, au prétexte que "au regard des enjeux sportifs et économiques, elle estime nécessaire de tout mettre en œuvre pour terminer ce championnat". La décision de continuer ou d'arrêter sera prise le 10 avril. Ce délai ne plaît pas à tout le monde, à commencer par les joueuses elles mêmes.

Ce lundi, c'est le président de Nantes-Rezé Jean-Pierre Ciglia qui a réagi dans une communiqué adressé aux supporters, partenaires, bénévoles et licenciés du club sur le site Internet du NRB. Pour lui, la saison 2019/20 doit être arrêtée et repousser la décision empêche les clubs de se projeter.

"La Fédération a pris la décision d’arrêter l’ensemble de ses championnats pour cette saison sauf la Ligue Féminine de Basket (LFB) dans laquelle le Nantes Rezé Basket est engagé.
Pour la LFB, la décision définitive d’un arrêt ou d’une reprise (troisième décade de mai) sera prise le 10 avril.

Si le championnat ne peut pas reprendre il n’y aura ni champion, ni relégation.

Le NRB regrette le report d’une décision définitive au 10 avril.

Il souhaite, malgré les enjeux sportifs et économiques, que continue d’être privilégiée la protection de la santé des Licenciés, des Bénévoles, des Partenaires et du Public.

Si elle n’envoie pas un bon message du point de vue de nos préoccupations essentielles, la volonté de “tout mettre en œuvre pour terminer le championnat” n’est pas non plus une bonne solution économique. Le business modèle du basket féminin repose sur l’engagement de nos Partenaires et sur la présence de notre Public et en aucun cas, comme les grands sports collectifs masculins, sur les droits TV.

Enfin le report de la décision, a fortiori si le championnat se terminait fin juin, met en grande difficulté les clubs qui comme le NRB luttent pour éviter la relégation. Cette incertitude prolongée nous nuit plus qu’aux autres puisqu’elle retarde notre recrutement ainsi que la visibilité donnée aux Partenaires du niveau de compétition (ligue 1 ou ligue 2). Dans cette période de crise, il aggrave donc les perspectives sportive et économique de notre fin de saison et de la saison prochaine.

Dans l’attente de la décision finale, croyez bien que le Club travaille à toutes les éventualités pour préserver l’avenir local du basket féminin de haut-niveau.

En écrivant ces lignes, nous ne négligeons pas les difficultés auxquelles vous êtes, vous aussi, confrontés et parfois dans des proportions plus vitales que les nôtres.

Nous vous adressons donc tout mon soutien et celui de tous les membres du NRB

En espérant que le virus vous épargne, vous et vos proches, et que la crise ne frappe pas trop durement vos entreprises ou vos collectivités."

Avec 16 points (4 victoires et 12 défaites), Nantes-Rezé occupe la dernière place du championnat. Mais l'équipe d'Emmanuel Coeuret restait sur une période plus positive, avec deux récentes victoires.

30 mars 2020 à 14:33
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.