LFB

L'ESBVA À L'EXPÉRIENCE CONTRE MONDEVILLE

Dans un match disputé jusqu'au bout, Villeneuve d'Ascq a su trouver les ressources suffisantes pour venir à bout de Mondeville (82-76). Les Nordistes mènent un match à zéro en quart de finale des playoffs de Ligue Féminine.

Par Nicolas Kohlhuber à Villeneuve d'Ascq,

De l'engagement, des défenses sur les dents, un Palacium en feu, pas de doute possible, c'était bien l'heure des playoffs à Villeneuve d'Ascq. Chaque possession tourne au duel, chaque panier compte. Mais au final, c'est l'ESBVA qui l'emporte (82-76). Dans ce match, rien n'a été évident pour les Nordistes. Jusqu'au bout, les filles de Frédéric Dusart sont restées à la portée des Normandes.

D'entrée Marieme Badiane donne le ton. L'ailière marque les 5 premiers points de Mondeville. Et l'outsider prend les devants. Les Guerrières répondent, sans affolement. Chaque joueuse tient son rang. Les défenses se resserrent et les points viennent de tirs extérieurs. Ou sur des contre-attaques. C'est comme ça que Valériane Ayayi fait passer les siennes devant au score. Les Nordistes sont plus incisives dans les duels, mais ça ne suffit pas pour faire la différence. A la fin du premier quart, c'est bien les coéquipières de K.B. Sharp qui sont devant au score. 16-15. C'est le moment choisi par Alina Iagupova pour sortir de sa boîte. Plus discrète que d'habitude, l'Ukrainienne marque 6 points en moins de 3 minutes. Johanne Gomis y ajoute sa patte. Le premier écart est là. +6. Il montera à 7 unités à la mi-temps. Jusqu'à 11 en deuxième période. Suffisant pour l'emporter. Pas pour s'empêcher une mauvaise frayeur. Mondeville reste en vie jusqu'au bout, profitant de chaque opportunité pour réduire l'écart. Lisa Berkani (20 points) et Kimberley Gaucher (12 points) enchaînent à 3-points. Mais le collectif villeneuvois est supérieur. Six joueuses à plus de 5 points. 30 à 4 au match des bancs. Tout le monde apporte sa pierre à l'édifice. Mame Sy-Diop marque 20 points et prend 8 rebonds. Valériane Ayayi 12 points et offre 8 passes décisives. Quand les titulaires ont du mal à enchaîner, Aby Gaye ou Marielle Amant prennent le relais. La solution pour venir à bout d'une équipe qui joue son va-tout. Le match est accroché. La victoire se joue à peu de chose. Mais les coéquipières d'Olivia Epoupa résistent. Suffisant pour garder la main. Et pour faire 50% du chemin. Mondeville n'a plus le droit à l'erreur. Mais dans cette série, rien n'est encore fait.

02 avril 2017 à 01:12
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching