LFB

LES 15 JOUEUSES À SUIVRE CETTE SAISON EN LFB

Julie Allemand Belgique 2018 FIBA
Crédit photo : FIBA

Il y a de sacrés CV dans le championnat de France cette saison !

La saison de Ligue Féminine de Basket (LFB) reprend ses droits ce week-end avec l'Open LFB à Paris. Stars, recrues ou jeunes talents, découvrez les 15 joueuses à suivre cette année dans le championnat de France féminin.

 

Les 5 stars à suivre

Endy Miyem (1,88 m, 30 ans, Poste 4, France) La capitaine de l'équipe de France est de retour dans l'hexagone. Elle vient renforcer une équipe de Lattes-Montpellier qui mise beaucoup sur les internationales françaises. La quintuple championne de France reste sur trois saisons à l'étranger, entre Koursk, Famila Schio et une pige en WNBA du côté de Minnesota.

Julie Allemand (1,73 m, 22 ans, Poste 1, Belgique) Ce n'est pas le nom le plus ronflant du championnat, mais la meneuse a changé de statut cet été. La Belge (photo ci-dessus) a réalisé un Mondial époustouflant. Contre la France, elle a égalisé le record de passes décisives sur un match de Coupe du Monde avec 13 offrandes. En demi-finale contre les Etats-Unis, la joueuse draftée en 2016 a recommencé avec 12 passes décisives. C'est une véritable chance de l'avoir dans le championnat de France.

Nayo Raincock-Ekunwe (1,88 m, 27 ans, Poste 4, Canada) 16 points, 10,5 rebonds, 2,2 passes décisives pour 22,6 d'évaluation par match. Cette ligne de statistiques résume l'incroyable saison 2017/18 de la Canadienne avec Nantes-Rezé. La première MVP unifiée de l'histoire du championnat arrivera-t-elle à faire mieux avec Bourges cette année ?

Michelle Plouffe (1,93 m, 26 ans, Poste 3-4, Canada) A Lyon, la Canadienne va porter les couleurs d'un quatrième club français en cinq saisons. L'an passé, sa moyenne en double-double (14 points, 10,5 rebonds) lui a ouvert les portes du cinq idéal de la saison. Elle a désormais l'occasion de confirmer sa montée en puissance

Marine Johannès (1,74 m, 23 ans, Poste 2, France) L'arrière française entame sa troisième saison à Bourges. L'an passé, elle a joué un rôle important dans le titre des Tangos. A seulement 23 ans, elle a confirmé lors de la Coupe du Monde féminine qu'elle pouvait prendre le jeu à son compte et réaliser des séquences incroyables, même si elle a cruellement manqué de régularité.

Les 5 recrues à suivre

Shante Evans (1,85 m, 27 ans, Poste 4, Slovénie) C'est une recrue intéressante pour le secteur intérieur de Villeneuve d'Ascq. L'Américaine naturalisée slovène a participé à l'EuroBasket lors d'une année 2017 pleine de réussite pour elle : championne de Slovénie, celle qui portait les couleurs de Celje a aussi remporté la Ligue Adriatique en étant nommée meilleure joueuse du championnat. Avec Gérone l'an passé, l'ancienne joueuse d'Aix en LF2 a été quart de finaliste de l'EuroCup.

Alexis Prince (1,88 m, 24 ans, Poste 3, Etats-Unis) Tarbes a recruté une joueuse au fort potentiel offensif avec cette Américaine. L'ancienne partenaire de Brittney Griner en NCAA a une petite expérience de la WNBA et reste sur une première saison intéressante en Europe. L'année dernière, elle tournait à 16,1 points de moyenne avec le club espagnol de Ferrol.

Batabe Zempare (1,88 m, 24 ans, Poste 4, Etats-Unis) Saint-Amand a attiré la meilleure rebondeuse du dernier championnat d'Italie dans ses filets. La joueuse d'origine ghanéenne a joué en NCAA avec California State et a déjà une expérience du basket européen grâce à ses passages en Bulgarie et en Finlande.

Markeisha Gatling (1,96 m, 26 ans, Poste 5, Etats-Unis) Le plus gros pari de la saison a été tenté par Basket Landes. C'est une solide intérieure (1,96 m, 116kg) qui est mobile. Elle a une bonne expérience de la NCAA entre Chicago, Seattle et Atlanta. L'an passé, l'ancienne joueuse de Besiktas (Turquie) ou de Shinhan (Corée du Sud) a pris une année sabbatique. Elle aura peut-être besoin de temps pour trouver son niveau, mais si elle arrive, c'est une excellente nouvelle pour Cathy Melain.

Alysha Clark (1,80 m, 31 ans, Poste 3, Israël) Une championne WNBA en titre portera le maillot de l'ASVEL cette saison. Alysha Clark reste sur une campagne victorieuse avec Seattle. Titulaire lors de 30 de ses 31 apparitions, elle tournait à 7,4 points et 3,4 rebonds par match. L'Américaine qui porte le maillot d'Israël sur la scène internationale a aussi déjà goûté à l'EuroLeague avec la formation polonaise de Polkowice.

Les 5 jeunes joueuses à suivre

Marine Fauthoux (1,76 m, 17 ans, Poste 1, France) La fille de Freddy Fauthoux a quitté le Centre Fédéral (CFBB) pour rejoindre Tarbes cet été. Une étape logique dans la progression de la meneuse de 17 ans. Cet été, elle a été médaillée d'argent lors de la Coupe du Monde U17. Une compétition durant laquelle elle a brillé (10,1 points, 3 rebonds et 4,4 passes décisives par match) dans la lignée de son Euro U16 l'année précédente.

Iliana Rupert (1,94 m, 17 ans, Poste 4, France) Elle a beaucoup de point commun avec Marine Fauthoux. Fille de Thierry Rupert, elle fait partie de la brillante génération 2001 et a fait le grand saut entre le Centre Fédéral et Bourges cet été. Sa présence à l'intérieur est très importante, autant sur les phases défensives qu'offensives.

Kendra Chery (1,88 m, 17 ans, Poste 3-4, France) Kendra Chéry est une autre joueuse brillante de la génération 2001. A l'ASVEL, la poste 3/4 va apporter ses qualités athlétiques derrière Michelle Plouffe. Une autre joueuse qui a été championne d'Europe U16 l'an passé, et médaillée d'argent au Mondial U17 cet été.

Ewl Guennoc (1,74 m, 17 ans, Poste 1, France) Elle aura pour mission de succéder à Lisa Berkani à la mène dans le roster de Mondeville, avec Kenza Salgues (18 ans) qui arrive du CFBB. Cette jeune joueuse a déjà joué des matches de LFB et va pouvoir continuer sa progression dans un club qui fait la part belle aux jeunes depuis de nombreuses années. Elle devrait avoir plus de temps de jeu que les autres jeunes joueuses. Une belle promesse pour l'avenir.

Océane Monpierre (1,70 m, 18 ans, Poste 1, France) Aperçue quelques fois avec Bourges en LFB, Océane Monpierre a rejoint La Roche Vendée cet été pour obtenir un temps de jeu plus important. La Guadeloupéenne est une joueuse spectaculaire née en 2000. 

12 octobre 2018 à 14:40
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching