LFB

ROMAIN L'HERMITTE ATTEND LES PLAYDOWNS AVEC IMPATIENCE, EMMANUEL BODY SAVOURE LA QUALIFICATION EN PLAYOFFS

Romain L'hermitte LFB Olivier Marin
Crédit photo : Olivier Martin

Nouveau revers pour l'USO Mondeville de Romain L'Hermitte, samedi soir en Vendée, qui continue de préparer l'échéance des playdowns. L'entraîneur de la Roche Vendée est lui apparu, au contraire, avec un large sourire en conférence de presse : il vient de qualifier le RVBC pour les playoffs, une première.

Bonne dernière de Ligue Féminine de Basket (LFB) avec seulement 2 victoires en 20 rencontres, l'USO Mondeville sait à quoi s'en tenir depuis déjà quelques semaines : sauver l'institution normande de la relégation en LF2 lors des playdowns (du 17 avril au 3 mai prochain). Malgré cette tâche difficile qui s'annonce, les Normandes affichent ces derniers temps un visage plus conquérant à l'image de leurs 25 premières minutes au Hall des Sports des Oudairies.

Sauf que voilà, un match de basketball se joue pendant 40 minutes. Vaincues en terres vendéennes après un âpre combat (40-36 à la 25e), les Mondevillaises ont craqué sur la longueur du match (68-48 au décompte final).

"Le score reflète le match, on s'est arrêté de jouer en deuxième mi-temps, regrette Romain L'Hermitte à notre micro. On a arrêté d'être une équipe ; lorsque l'on joue ensemble, on peut battre n'importe qui. On sait très bien que la Roche s'appuie énormément sur des individualités et nettement moins sur un collectif. Ce qui fait notre force, c'est notre collectif (11 passes décisives contre 17 pour le RVBC néanmoins, ndlr). On n'a pas respecté notre philosophie de jeu en deuxième mi-temps, on se fait naturellement sanctionner."

Appliquées en défense et présentes dans le duel physique imposé par la Roche-sur-Yon, les Mondevillaises ont réussi à gêner leurs hôtes du soir avant que les Yonnaises ne reprennent le match en main.

"Il y a deux critères. Le premier, c'est que ce match pouvait assurer une qualification en playoffs pour le RVBC et d'un autre côté, c'est un match d'entraînement pour nous (seuls les matchs en confrontations directes en saison régulière sont pris en compte pour les playdowns, ndlr). [...] Pour ces raisons-là, les deux équipes n'ont pas pris la deuxième mi-temps du même bout. Les joueuses du RVBC nous ont rentré dedans alors que nous, on a pleuré. J'aurais aimé qu'on joue plus physique. La Roche fait beaucoup de fautes et n'est sanctionnée que pour un tiers de ses fautes. C'était à nous d'aller chercher les fautes plutôt que d'avoir l'attitude que nous avons eue."

"En ce moment, on est bien dans notre basket"

Avant de s'atteler à la mission sauvetage lors des playdowns, Mondeville conclura la phase régulière par deux dernières réceptions contre les Flammes Carolo et Landerneau - deux formations qui devraient prendre part aux playoffs.

"On se prépare pour les matchs à venir. [...] On est là pour travailler. [...] On n'a pas lâché le match mais on se doit toujours de respecter notre philosophie surtout dans la perspective des playdowns. Les playdowns arrivent vite mais j'aimerais qu'elles arrivent demain car en ce moment, on est bien dans notre basket. Ces trois semaines d'attentes sont longues."

La qualification en playoffs en poche, Emmanuel Body vise désormais l'Europe

Historique. Pour la première fois de l'histoire de la Roche Vendée Basket Club (RVBC), les Yonnaises disputeront les Playoffs (du 17 avril au 23 mai prochain). Une fierté pour le natif de Cholet, en place depuis neuf ans au RVBC.

"Ce match a été compliqué : on a mis 25 minutes à se mettre dedans. La deuxième mi-temps est vraiment aboutie car on a haussé le ton et que que Mondeville a baissé de régime mais leur première mi-temps montre que l'USO peut rivaliser avec de nombreuses équipes, ce que les joueuses avaient déjà fait sur les derniers matchs. Les rotations ont fait la différence en deuxième mi-temps.

Le premier objectif (la qualification en Playoffs, ndlr) est atteint ce (samedi) soir car Tarbes a perdu à Bourges.  Maintenant, si on peut aller chercher le Top 6 pour décrocher l'Europe, ce serait extraordinaire. Pour faire évoluer le club, on a besoin de cela. C'est énorme (d'amener la Roche Vendée BC en Playoffs, ndlr) car on aurait signé des deux mains en début de saison, si on nous avait dit cela  pour notre deuxième année de Ligue Féminine. C'est super, il faut profiter."

Avant de penser à l'Europe, le RVBC devra faire bonne figure en playoffs et continuer à se structurer car à l'heure actuelle, envisager la Coupe d'Europe pour le RVBC semble compliqué au vu de l'organisation interne, encore fragile.

À la Roche sur Yon,

romain-l-hermitte1553445268.jpegLes bras levés dans le rond central après leurs succès samedi soir contre l'USO Mondeville, les joueuses du RVBC participeront pour la première fois dans l'histoire du club aux Playoffs. Pour y décrocher la lune ? (photo : Théo Quintard / BeBasket). 

26 mars 2019 à 10:46
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THÉO QUINTARD
Plus qu'un simple ballon orange, le basket est inscrit dans mon ADN.
Théo Quintard
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.