LIGUE DES CHAMPIONS

CHOULET : "EN SIX SEMAINES, J'ARRIVE À PRÉPARER UNE ÉQUIPE"

JeanDenys Choulet Elan Chalon
Crédit photo : Elan TV

L'Elan Chalon termine ce mardi soir sa saison européenne.

L'Elan Chalon va mieux. Pour la première fois depuis la deuxième journée de Pro A, l'Elan Chalon n'est plus relégable. Il faut dire que l'équipe a gagné ses trois matchs de championnat de France à domicile en 2018. Après la large victoire de samedi contre Nanterre (85-55) et avant le dernier match européen de la saison contre Gaziantep ce mardi, l'entraîneur Jean-Denys Choulet fait le bilan de l'aventure européenne 2017/18. Déjà éliminée de la course aux huitièmes de finale de la Ligue des Champions, l'équipe bourguignone n'est pourtant pas passée loin de la qualification. Avec un peu plus de stabilité, cela aurait pu réussir selon le coach bisontin.

"C'est inacceptable d'avoir perdu contre Ventspils à domicile, se remémore-t-il. On n'était pas dans une situation favorable. Les multiples changements de joueurs ont fait que ce n'était pas facile d'avoir un collectif, clair et soudé, aussi bien offensivement que défensivement. Il faut six semaines pour préparer une équipe. Malheureusement, on a changé de joueurs pratiquement toutes les six semaines. D'habitude je ne me plains jamais quand on change d'effectif, parce que je sais qu'en six semaines j'y arrive. Seulement quand on change toutes les six semaines..."

Malgré la meilleure période que vit l'Elan, certains joueurs ne semblent pas satisfaits.

"On a quelques fois des joueurs qui, même dans la victoire... (il coupe) Avec la souffrance qu'on a eu cette saison, gagner deux fois de 30 points et une autre en reprenant le panier-average contre Dijon dans le derby bourguignon, tout le monde devrait avoir la banane. Certains dans le groupe ne sont pas contents parce que quelques fois ils font passer les statistiques individuelles avant les statistiques générales et à la réussite du club. Je vous le dis en toute sincérité : ça me coûle en bas du dos. Si certains ne sont pas contents parce qu'ils ne jouent pas beaucoup, eh bien ils joueront de moins en moins."

Sur ce match contre Nanterre, James Farr (7 minutes), Arthur Rozenfeld (3), Bastien Pinault (6) et Khalid Boukichou (11) ont été les moins utilisés. Bien évidement, certains d'entre deux ne sont certainement pas visés.

06 février 2018 à 18:15
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
16 octobre - 12h30
NBA Extra
16 octobre - 15h00
Pau-Lacq-Orthez
Levallois Metropolitans
16 octobre - 17h45
Buzzer
16 octobre - 19h30
Ulm
Monaco
16 octobre - 20h00
Maccabi Tel-Aviv
Moscou
Coaching