LIGUE DES CHAMPIONS

DIFFICILE SOIRÉE POUR LA SIG À SASSARI

Crédit photo : FIBA

En déplacement à Sassari pour le compte de la 5e journée de Ligue des Champions (BCL), Strasbourg a subi la loi des Italiens et s'incline lourdement, 90 à 67. 

En déplacement en Italie pour affronter Sassari, la SIG a connu une soirée très compliquée. Très vite distancée, elle s’incline lourdement 90 à 67. Seuls Thomas Scrubb (13 points à 6/11 aux tirs, 9 rebonds, 3 passes décisives) et Gabe York (21 points à 7/13, 4 rebonds) ont existé côté alsacien. La prochaine rencontre au Rhénus face à l'Elan Chalon s’annonce d’ores et déjà très importante pour Strasbourg qui n'arrive pas à enchaîner une série positive.

Malgré des premières minutes équilibrées (4-4, 3e), la SIG allait rapidement être confrontée à un gros trou d’air. En six minutes et grâce à un 16-2, Sassari éteignait les Alsaciens avec notamment un Dwayne Evans en forme (8 points, 4 rebonds dans la période). Boris Dallo et Thomas Scrubb parvenaient à interrompre la série italienne mais Curtis Jerrells, à 3-points, donnait déjà 15 unités d’avance aux siens (25-10) à la fin du premier quart-temps.

Trou d’air n°2

Si la deuxième période démarrait timidement (aucun panier inscrit durant les deux premières minutes), la SIG connaissait un nouveau passage difficile, conclu par un 14-2 qui la plaçait dans une situation bien inconfortable (39-12, 15e). Sans être inquiété, Sassari relâchait un peu la pression et sous l’impulsion de Thomas Scrubb ou Gabe York (seuls joueurs à – légèrement - surnager), Strasbourg rendait l’écart un poil plus digérable à la pause (47-28).

Au retour des vestiaires, la SIG faisait illusion l’espace de quelques minutes : un rapide retour à -14 après un tir primé de Gabe York (53-39, 25e) avant que Sassari ne reprenne les choses en mains. En encaissant une nouvelle fois 24 points dans la période, le suspense devenait quasiment nul à dix minutes du terme (71-46). Offensivement, la situation n’était pas meilleure puisque York et Scrubb inscrivaient 16 des 18 points du quart-temps et le troisième meilleur marqueur alsacien à ce moment-là du match était Jerai Grant, avec... 4 points.

Pour l’honneur…

Sans réel enjeu dans ce dernier quart-temps, le coach de Sassari procédait à une large revue d’effectif. Côté strasbourgeois, Travis Trice, Ali Traoré ou Damien Inglis en profitaient alors pour réduire l’écart et permettre à Strasbourg de se consoler en remportant cette dernière période même si le score final (90-67) est somme toute logique.

13 novembre 2019 à 22:36
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
JULIEN HARTMANN
Julien Hartmann
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.