BCL

LASSI TUOVI : "JE SUIS FIER MAIS ON NE PEUT TOUJOURS PAS ÊTRE SATISFAIT"

Lassi Tuovi SIG Strasbourg 201920 FIBA 1
Crédit photo : FIBA

Mercredi soir contre le TT Ankara, la SIG Strasbourg s'est montrée bien plus séduisante que ces dernières semaines.

Toujours pas. Mercredi soir, la SIG Strasbourg n'a pas signé sa première victoire depuis la mi-décembre. Mais l'équipe de Lassi Tuovi a failli faire tomber le TT Ankara, ne s'inclinant que d'un point (89-90) pour son dernier match européen de la saison 2019/20. La production de l'équipe a plu au jeune technicien finlandais qui espère qu'elle sera suivie d'un nouveau match réussi - mais gagné cette fois - samedi contre Limoges en Jeep ELITE.

"Je suis très content de ce qu'on a vu aujourd'hui (ce mercredi) car l'état d'esprit a été bon, on a appliqué les choses qu'on a préparé et on a progressé sur ce que l'on a vu de notre match de samedi (à Pau). Il reste des choses à corriger mais d'une manière générale on peut être fier du groupe [...], cependant nous ne devons toujours pas être satisfaits."

Avec quelques stops défensifs supplémentaires, la SIG l'aurait sans doute emporté. Mais le plus important, l'état d'esprit, était présent.

"Il y a des situations défensives où l'on aurait pu faire mieux, si on avait eu plus de rebonds, je pense que l'on aurait pu avoir le momemtum (en notre faveur). Mais après tant de défaites, le groupe continue à se battre. C'est la preuve que le groupe a l'esprit d'aller gagner le prochain match. Tant que nous montrons que nous lâchons pas mentalement, nous avons beaucoup d'espoir pour la suite."

Parmi les satisfactions de la soirée, il y a eu l'impact du public et celui du pivot Artsiom Parakhouski (17 points à 7/12 aux tirs, 10 rebonds et 5 passes décisives pour 27 d'évaluation en 27 minutes).

"Ce qui m'a rendu heureux ce (mercredi) soir est la manière dont le Rhénus a réagi avec nous au moment où ils auraient pu lâcher. Je dois donner du crédit au public. [...] Artsiom n'a que très peu joué cette saison au Partizan Belgrade. Il ne va pas être en forme du jour au lendemain. C'est un premier pas pour trouver du rythme et de la confiance. Il va progresser. Il travaille dur chaque jour avec le bon état d'esprit."

De bon augure pour la suite.

06 février 2020 à 15:45
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.