BCL

LAURENT LEGNAME : "JE SUIS ARRIVÉ ICI IL Y A SIX ANS ET D’EN ÊTRE LÀ AUJOURD’HUI, C’EST INCROYABLE"

Crédit photo : FIBA

Laurent Legname revient sur la victoire de la JDA Dijon lors de la petite finale du Final 8 de la Ligue des Champions (BCL).

Dimanche, la JDA Dijon a gagné la petite finale de la Ligue des Champions (BCL) en battant la formation espagnole de Saragosse 70 à 65. Voilà qui met fin à la formidable aventure bourguignonne dans cette compétition sur la saison 2019/20. De quoi rendre fier son entraîneur Laurent Legname.

"Pour le club, pour la ville de Dijon, cette troisième place est vraiment extraordinaire, a-t-il commenté après la rencontre. Nous ne sommes pas une très grande ville d’Europe, nous ne sommes pas un club avec une grande tradition européenne. Donc c’est extraordinaire. C’est un travail collectif, avec mon staff et toute l’organisation du club. Je suis arrivé ici il six ans et d’en être là aujourd’hui, c’est incroyable. Il faut mesurer le chemin parcouru. Une médaille de bronze pour notre deuxième saison en BCL, en battant Saragosse aujourd’hui et puis beaucoup de grosses équipes au cours de la saison. C’est beaucoup de boulot, tous les jours, d’investissement. Et je suis vraiment très très heureux pour mes joueurs. Et fier. Ceux de la saison dernière, car c’est grâce à eux que nous sommes là. Et ceux de cette saison qui commence. D’habitude, on obtient les médailles à la fin de la saison. Là, on en prend une en octobreet j’espère vraiment que ce n’est que le début pour cette saison. C’est ce que j’ai dit aux gars dans le vestiaire. Mais on ne sait jamais ce qu’il peut se passer. Ce que je sais, c’est que je suis très ému. Beaucoup d’émotions à l’intérieur. Le résultat d’un investissement, d’une exigence. Pour moi, c’est l’aboutissement de tant de travail pour moi, le staff et mes joueurs. Fier pour le club et la ville. On place Dijon sur la carte européenne du basket. C’est très fort."

Si l'effectif a été modifié à plus de 50% durant l'intersaison, Laurent Legname a un noyau dur composé de joueurs avec qui il travaille depuis des années, comme le duo Axel Julien - Alexandre Chassang.

"Aujourd’hui, ce sont des joueurs internationaux. Pour l’instant, ils ont joué les qualifications, mais l’équipe nationale reste l’équipe nationale. Et ce changement de statut leur a fait passer un cap. Ils ont vraiment progressé. J’ai une relation spéciale avec Axel, une histoire particulière. On se côtoie depuis 13 ou 14 ans maintenant. Ce qui lui arrive est extraordinaire. C’est quelqu’un qui travaille beaucoup. A chaque saison, il progresse. Le voilà maintenant en équipe nationale. Aujourd’hui, je trouve qu’il fait partie des tous meilleurs joueurs français et l’un des meilleurs meneurs de BCL. Pour Alex Chassang, c’est pareil. Quand il est arrivé à Dijon, personne ne le connaissait et il a vraiment travaillé dur. Aujourd’hui, que ce soit en équipe nationale ou ici en BCL, les gens reconnaissent son niveau. Je suis très fier de lui aussi. Ce sont deux très bons garçons, deux compétiteurs féroces. Pour Dijon, c’est génial d’avoir ces deux joueurs pour le futur."

Après ces belles émotions, Dijon va maintenant pouvoir se concentrer sur la Jeep ELITE.

05 octobre 2020 à 14:29
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.