LIGUE DES CHAMPIONS

NANTERRE - VENISE : GAGNER, MÊME SI LA FINALE SE JOUERA À HOLON

Julian Gamble Nanterre 201819 FIBA 4
Crédit photo : FIBA

Nanterre espère battre Venise ce mercredi soir, même si la vraie finale aura lieu la semaine prochaine à Holon.

"Il nous reste deux finales". Après la victoire à Fribourg la semaine dernière, l'entraîneur Pascal Donnadieu a rappelé que Nanterre devait absolument l'emporter sur ses deux derniers matchs de poule de Ligue des Champions (BCL), contre Venise ce mercredi puis à Holon la semaine prochaine. Dans une poule D avec deux équipes un cran en-dessous (Fribourg et surtout Opava), il a un temps fallu viser les 9 victories en 14 matchs de poule pour se qualifier en 8e de finale.

Holon a perdu

Si Nanterre perdait ce mercredi soir, l'affaire ne serait pas pour autant terminée. Il faudrait déjà l'emporter à Holon la semaine prochaine. Car les Israéliens ont perdu à Bonn mardi soir (91-83). Si Nanterre perd ce soir, les deux formations seront à la même hauteur (7 victoires et 6 défaites) et le vainqueur de la semaine prochaine finirait dans le Top 4, même si le PAOK (7 victoires et 5 défaites après 12 journées) gagne ce mercredi à Fribourg puis contre Tenerife.

Marquez Haynes et Gasper Vidmar, un vrai savoir-faire européen

Vainqueur de la FIBA Europe Cup l'an passé, Venise espère cette année bien figurer au niveau supérieur, la BCL. Deuxième du championnat italien avec 12 victoires en 17 matchs, l'équipe de Walter De Raffaele reste sur une défaite à domicile contre Bonn (69-73) en BCL. Avec 8 victoires en 12 matchs, elle n'a pas assuré sa qualification au tour suivant. Avec 84 points par match et 64 tirs tentés par rencontre, elle joue sur un tempo élevé et s'en remet beaucoup à deux hommes : l'ancien Chalonnais Marquez Haynes (32 ans) et le champion d'Europe 2017 Gasper Vidmar. Haynes est le meilleur marqueur de l'équipe avec 15 points par match. Vidmar est lui un dur à cuire dans la peinture. Très, très dur, particulièrement sur les postes d'écran, il est très dissuasif. Ils sont loin d'être les seuls atouts de l'effectif. L'ancien NBAer Austin Daye s'est bien recyclé en Europe (13 points, 5,1 rebonds et 2,1 passes décisives) et l'interntional grec Michael Bramos est un shooteur référencé (42% de réussite, avec 5 tentatives par match).

Nanterre a joué lundi

A l'aller, Nanterre avait signé un véritable exploit en l'emportant sur place 99-87 avec de grands Julian Gamble (28 point, 11 rebonds, 3 passes décisives et 3 contres) et Adas Juskevicius (31 points à 9/15). Depuis, l'équipe est montée en puissance et reste invaincue en 2019 (6 victoires en 6 matchs). Mais Venise ne pourra plus être surpris et, on l'a vu, doit gagner. Surtout, Nanterre a joué à l'extérieur en Jeep ELITE il y a à peine 48 heures. Certes la victoire a été facile chez le CCRB (77-102), mais les corps et les esprits ont été mobilisés. Surtout, le staff n'a pas pu préparer ce match de la meilleure des manières.

Quoi qu'il en soit, l'ambiance promet d'être chaude dans le Palais des Sports Maurice Thorez ce mercredi soir à partir de 20h30. 

30 janvier 2019 à 15:55
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.