LIGUE DES CHAMPIONS

PASCAL DONNADIEU : "ACTUELLEMENT, LA BCL NOUS SERT DE SUPER ENTRAÎNEMENT"

Pascal Donnadieu Nanterre 201819 FIBA
Crédit photo : FIBA

Pascal Donnadieu revient sur la défaite de Nanterre contre Tenerife en Ligue des Champions (BCL).

42-23. La mi-temps mercredi soir en Ligue des Champions (BCL) contre l'équipe espagnole de Tenerife, Nanterre était largement distancé. Si derrière l'équipe francilienne a réussi à revenir à 9 points, elle n'est pas parvenue à faire le dernier effort, ne parvenant pas à marquer dans les 5 dernières minutes pour finir à -17 (58-75). Après la rencontre, l'entraîneur Pascal Donnadieu ne voyait pas tout en noir. Pour lui, sans le poste 2/1 Jeremy Senglin et le poste 5/4 Demetrius Treadwell, son équipe n'a pas les armes pour lutter.

"On n'a pas encore eu assez de séances de travail collectif pour être en place. Quand c'est un adversaire de ce  calibre là on est en souffrance. J'avais envisagé ce scénario et l'objectif aujourd'hui (ce mercredi) c'était de continuer à travailler. Quand Lahaou Konaté fait une prestation comme il l'a fait samedi en jouant 38 minutes contre Dijon, il est forcément émoussé. Le but ce n'est pas qu'après un ou deux mois de compétition soit complétement cramé et qu'il ne puisse pas nous apporter sur la fin de saison. Aujourd'hui la Coupe d'Europe ne peut nous servir que de préparation et de source de progrès car on n'a pas les conditions qui nous permettent de jouer sur les deux tableaux. Peut-être qu'on ne le saura jamais mais en tous les cas là on y est pas. [...] Je suis évidemment un compétiteur dans l'âme. Je me fais violence pour être lucide sur les forces en présence. Aujourd'hui, on est obligé de donner priorité à la Jeep ELITE parce que c'est un championnat âpre et difficile. Je ne pense pas qu'on puisse jouer deux matchs par semaine avec le même engagement. On se sert actuellement des matchs de Coupe d'Europe."

Pascal Donnadieu a cependant noté les progrès au fil du match, avec une meilleure deuxième mi-temps.

"Même en première mi-temps, tout n'était pas négatif. On n'a pas mis un tir. Tout n'était pas négatif. En première mi-temps, le reproche qu'on pouvait nous faire, c'est notre manque d'engagement et d'intensité. En deuxième mi-temps, j'ai trouvé que ça c'était réglé et on a pu revenir à 9 points. [...] Peut-être que pour vous ça paraîtra paradoxal mais ce (mercredi) soir j'ai vu des mauvaises choses et j'ai vu aussi des choses intéressantes. Il y a une très grosse marge de progression. C'est lié aux blessures mais aussi parce qu'on est à 50% de ce qu'on peut mettre en place. Les timings offensifs ont été beaucoup mieux qu'il y a encore 15 jours."

Nanterre va désormais s'atteler à préparer le déplacement de samedi à Boulazac pour la 6e journée de Jeep ELITE.

18 octobre 2018 à 15:40
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
18 novembre - 11h00
Euro Féminin Qualificatifs : Roumanie / France
18 novembre - 18h25
Lyon-Villeurbanne
Le Mans
19 novembre - 13h00
Limoges
Nanterre
19 novembre - 15h00
Lyon-Villeurbanne
Le Mans
19 novembre - 23h30
Lyon-Villeurbanne
Le Mans
Coaching