LIGUE DES CHAMPIONS

VINCENT COLLET : "ENCORE PLUS INCROYABLE QUE CONTRE BAYREUTH"

Vincent Collet SIG Strasbourg 201819 FIBA 2
Crédit photo : FIBA

Strasbourg a renversé la vapeur contre Patras en toute fin de match mercredi.

Un bon départ puis un écroulement. Dans le 2e quart-temps, Strasbourg "a complétement oublié ses intérieurs" accuse Vincent Collet, tout en baissant son intensité défensive. L'équipe alsacienne a ainsi été distancée, assez largement (jusqu'à -14), par Patras, venu en visiteur pour la 5e journée de Ligue des Champions. Les Grecs, il est vrai, avaient pris totalement confiance lorsque la défense locale s'est délitée.

Au combat, encore, en trouvant Ali Traoré à l'intérieur, enfin, la SIG a retourné la tendance en toute fin de match, avec un 20-5 sur les 4 dernières minutes. De quoi s'imposer 83 à 78. Déjà il y a deux semaines, Strasbourg était allé chercher un succès au panache face à Bayreuth après avoir été mené tout le match.

"C'était encore plus incroyable que contre Bayreuth, affirme le coach Vincent Collet. C'est une bonne équipe, qui jouait bien. On a bien mieux joué (que dans le 2e quart-temps) dès le retour des vestiaires mais plusieurs fois, quand on est revenu, ils ont mis des gros tirs parce qu'ils étaient confiants.

Ils leur manquaient aussi leur big man (Octavius) Ellis et leurs intérieurs ont joué très au large. Ils ont emmené Youssoupha (Fall) et Ali (Traoré) très loin du cercle et, à l'inverse, la domination qu'on aurait du exercer à l'intérieur en l'attaque, on ne l'a pas eu car on les a oubliées. Les extérieurs ont abusé du dribble et du jeu en pénétration. On l'a corrigé cela en 2e mi-temps mais il fallait s'attendre à cette course de fond. Quand tu as 12 points de retard contre une bonne équipe, il faut accepter qu'ils continuent à bien jouer. Ils étaient encore bons, ils continuaient à se passer la balle, à trouver le shooteur démarquer et en plus à mettre les tirs. Il fallait s'accrocher. Tant qu'il y avait encore de l'espoir, il fallait continuer. Le mode d'emploi était meilleur mais ce n'était pas une garantie. Avec le coeur qu'on a mis, même si on aurait perdu, je les aurais quand même félicité."

La SIG est désormais tournée vers le match contre l'ASVEL, l'équipe "la plus dominatrice de Jeep ELITE sur le début de saison" rappelle Vincent Collet.

08 novembre 2018 à 17:08
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
18 novembre - 11h00
Euro Féminin Qualificatifs : Roumanie / France
18 novembre - 18h25
Lyon-Villeurbanne
Le Mans
19 novembre - 13h00
Limoges
Nanterre
19 novembre - 15h00
Lyon-Villeurbanne
Le Mans
19 novembre - 23h30
Lyon-Villeurbanne
Le Mans
Coaching