NBA

EN ÉLIMINANT ATLANTA, MILWAUKEE RALLIE LES FINALES NBA POUR LA PREMIÈRE FOIS DEPUIS 1974 ET AFFRONTERA PHOENIX

Crédit photo :

Sans Giannis Antetokounmpo, mais avec son duo Middleton (32 points, 7 passes) - Holiday (27 points, 9 rebonds, 9 passes), Milwaukee l'emporte 107-118 sur le parquet d'Atlanta. Les Bucks remportent la série 4-2 et rallient les finales NBA pour la première fois depuis 1974 ! 

Quarante-sept ans après, les Milwaukee Bucks retrouvent les finales NBA ! Sur le parquet de la State Farm Arena d'Atlanta, les hommes de Mike Budenholzer ont signé une très belle performance en s'imposant 107-118, qui plus est sans sa star Giannis Antetokounmpo, et deviennent champion de la Conférence Est (4 victoires à 2). Une belle revanche pour les joueurs du Wisconsin et leur chute face à Toronto, futur champion, en finale de Conférence il y a deux ans.

Menée 3-2 juste avant ce match 6, l'objectif était très clair pour Atlanta : forcer un match 7. Et pour y arriver, les joueurs de la Georgie pouvaient compter sur le retour de son meneur star Trae Young, absent les deux précédentes rencontres. Mais son "come-back" n'aura pas suffit est s'est montré perdant surtout. Sa performance étant loin de ses standards habituels (14 points à 4/17 aux tirs, 9 passes mais 5 balles perdues). 

Middleton décisif

Les héros de ce match 6 furent Khris Middleton (32 points, 7 rebonds, 4 passes décisives et 3 interceptions en 41 minutes) et Jrue Holiday, tout proche d'un triple double (27 points, 9 rebonds, 9 passes décisives et 4 interceptions en 42 minutes). Si les deux hommes ont été très sollicités, au point de perdre 13 des 14 ballons de leur équipe (7 pour le premier, 6 pour le second), ils ont parfaitement compensé la blessure du « Greek Frak ». Surtout l'ailier américain a fait basculer la rencontre, à lui seul, dans le 3e quart-temps. Alors que le score était très sérré (45-47), le Middlelton show a alors débuté avec 13 points de suite. Celui qui se montre bien plus qu'un soldat d'Antetokounmpo a aligné au total 23 points dans le 3e acte, reléguant alors les Hawks à -19 à l'amorce du dernier quart (72-91).

Largué au score, Atlanta jette alors ses dernière forces dans la bataille. Si Cam Reddish entretenait la flamme de l'espoir grâce à un 6/7 de loin, les Bucks vont définitivement achever les Hawks grâce à Brook Lopez, Jrue Holiday et enfin P.J. Tucker, d'un tir extérieur.

Les Milwaukee Bucks, en s'imposant 107-118, sont sacrés champions de la Conférence Est. Atlanta, surprenant finaliste, n'a rien à se reprocher. 

Une finale NBA au symbole du phénix

Cette finale NBA opposant Phoenix à Milwaukee est en quelque sorte une résurrection - tel le phénix qui renait de ces cendres - pour les deux franchises. L'équipe de l'Arizona n'était plus allée en finale NBA depuis 1993, soit 28 ans et une défaite face au Chicago Bulls de Michael Jordan. Tandis que pour les Bucks, ils ont dû attendre 47 ans (!) pour rejouer une finale NBA et l'époque Kareem Abdul-Jabbar. Mais la franchise du Wisconsin a eu la chance, de connaître une fois le succès (1971), et tentera de ramener pour la 2e fois de son histoire le trophée Larry O'Brien dans son État. Quant à Phoenix, l'équipe tentera de remporter le titre pour la première fois de son histoire.

Début des hostilités dans la nuit de mardi à mercredi à Phoenix (3 heures du matin).

04 juillet 2021 à 11:18
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE SANSON
Alexandre Sanson
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.