NBA

GUERSCHON YABUSELE ADOUBÉ PAR SES COÉQUIPIERS

Crédit photo : NBAcom

Sélectionné en 16ème position de la Draft 2016 par les Boston Celtics, le jeune français avait décidé de signer un contrat d’un an en Chine avant de rejoindre la grande ligue. Le voilà désormais en NBA.

Désormais membre à part entière des Celtics, Guerschon Yabusele (21 ans, 2m03) a séduit ses coéquipiers lors du camp d’entrainement de la franchise, comme le rapport le Boston Herald. Il reçoit notamment les éloges d’Al Horford, pivot titulaire de l’équipe : 

“Le gamin sait joueur au basket. On remarque son physique et sa manière de bouger, et il sait vraiment bien shooter. Il sent vraiment bien le jeu, il se donne à fond et joue dur. Je pense donc que les gens vont l’adorer. “

La superstar tout juste débarquée de Cleveland, Kyrie Irving, découvre lui aussi le joueur passé par Roanne et Rouen, et se dit notamment surpris par sa dureté physique. 

L’approbation de Brad Stevens 

Brad Stevens, le coach des Celtics, se montre lui satisfait des débuts de Yabusele à plein temps avec l’équipe : 

“J’ai trouvé que Guerschon, en prenant en compte qu'il n'a pas vraiment joué jusqu'à la semaine dernière depuis son retour d'opération, a travaillé de manière à monter en puissance, et il a fait du bon travail. Il a bien débuté. Vous savez, il va apprendre à gérer les espaces, apprendre ce que nous essayons de faire des deux côtés du terrain, mais il est très intelligent, c'est un gros physique qui peut aussi shooter et passer.”

Dans un système offensif aussi huilé que celui de Brad Stevens, Yabusele aura probablement l’occasion de se montrer par séquences s’il parvient à intégrer durablement la rotation. Même s’il convient de faire preuve de patience, ses qualités physiques uniques, au sein d’une formation qui en manque un peu sur les postes intérieurs, pourraient lui faire gagner quelques minutes de temps de jeu dès sa première saison outre-Atlantique. 

30 septembre 2017 à 18:40
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
BAPTISTE SALAVILLE
Incapable d'expliquer la zone du dimanche matin à mes coéquipiers de Sciences Po, je me réfugie sur BeBasket.
Baptiste Salaville
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching