NBA

LE CAS SEKOU DOUMBOUYA INQUIÈTE ; "QUELQUE PART, IL EST EN DANGER" ALARME BENOIST BURGUET

Sekou Doumbouya
Crédit photo : NBA

Le cas du jeune franco-guinéen inquiète ses proches dont Benoist Burguet, celui qui l'a découvert à l'âge de 11 ans et qui l'a accompagné durant toute sa formation jusqu'à sa draft à l'été dernier.

Étrange première année NBA pour Sekou Doumbouya (2,03 m, 19 ans). D'abord envoyé en G-League car pas encore prêt pour jouer dans la cour des grands, puis auteur d'un très bon passage en janvier où il a su saisir sa chance (24 points contre Boston, 16 points et 10 rebonds contre Golden State par exemples), le 15e choix de la dernière draft a aussi été vivement critiqué par son entraîneur, Dwayne Casey. Ce dernier lui reprochait son manque d'investissement et d'envie ; "il a perdu la flamme de son début de saison" disait-il. Et au mois de juin, ses représentants Bouna N'Diaye et Jérémy Medjana (agence Comsport), décidèrent de se séparer de lui. Une rupture brutale et sans plus de commentaires.

Son attitude inquiète ses proches et notamment Benoist Burguet, l'homme qui l'a découvert à Orléans à la sortie d'une piscine municipale. Dans l'Équipe, l'ancien entraîneur d'Evreux, qui a formé de nombreux espoirs dont Olivier Saint-Jean (Tariq Abdul-Wahad), le premier français drafté de l'histoire, a déclaré que "des choses ont changé" dans la tête du franco-guinéen. De plus, le natif de Conakry vit tout seul à Detroit, par choix, alors que Burguet aurait voulu que sa mère l'accompagne. Et la direction que prend ce diamant brut le préoccupe :

« J'ai passé du temps pendant le confinement pour essayer de comprendre. Il était là (à Orléans), pas bien loin, avec ses amis, mais je ne l'ai pas vu. Il zappe les gens qui lui veulent du bien, de nombreuses personnes qui l'ont aidé à être là où il en est aujourd'hui. »

Son ancien mentor va dans le même sens que son coach à Detroit, qui le trouvait immature :

« Sekou n'a pas pris conscience de ce qu'il est aujourd'hui, un joueur professionnel. J'espère qu'il va réagir au niveau basket. On ne sait pas toujours ce qu'il se passe sur ce point. Mais je ne veux pas lâcher, je suis attaché à lui et je pense que, quelque part, il est en danger. »

Pour sa première année en NBA, l'ancien joueur du Centre Fédéral, Poitiers et Limoges tournait à 6,4 points à 39 % de réussite aux tirs, 3,1 rebonds et 0,5 passe décisive en 19 minutes de jeu et 38 matchs. 

22 juillet 2020 à 18:14
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
MARTIN TCHOUKANOV
Martin Tchoukanov
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.