NBA

NBA DRAFT 2020 : L'AVIS D’ALAN GUILLOU (ENVERGURE) SUR HAYES, MALEDON, TILLIE ET NDOYE

Théo Maledon
Crédit photo : Sébastien Grasset

Alan Guillou, de l'équipe Envergure, nous donne son avis sur ce que peuvent attendre, selon lui, les joueurs français candidats à la Draft NBA 2020.

Crédits photos : Sébastien Grasset (x2), EuroCup, Gonzaga Bulldogs

Quatre Français pourront être draftés par une franchise NBA ce mercredi. Le tout est de savoir où et à quelle place seront draftés Killian Hayes et Théo Maledon, annoncés au premier tour. Pour Killian Tillie et Abdoulaye Ndoye, qui sont automatiquement éligibles, la question est de savoir s'ils seront retenus par une franchise NBA. Pour cela, nous avons fait appel à un expert en la matière, Alan Guillou de chez Envergure média spécialisé (surtout connu pour son podcast) dans les prospects NBA. 

Ce mercredi 18 novembre, c'est enfin (!) la Draft 2020. À quelles places seront choisis les joueurs français selon toi ? 
Je pense que Killian Hayes a une solide chance d’être pris dans le Top 10. Pour Maledon, je dirais qu’à partir du choix 18 il pourrait intéresser des équipes, donc dans la deuxième partie du premier tour. Pour Tillie et N’Doye, deuxième tour je présume, même si Tillie pourrait, avec un dossier médical rassurant, être appelé en début de second tour. Pour N’Doye, l’âge ne joue pas en sa faveur, mais son profil physique peut intriguer une franchise avec plusieurs choix au deuxième tour par exemple. 

Killian Hayes disait que la place à laquelle il serait retenue était moins importante que l'endroit où ils allaient tomber. Quelle serait la franchise idéale pour eux ? 
Pour Hayes, je pense que Chicago et Detroit sont deux destinations parfaites. Il prendrait en main la mène, jouerait pas mal dès sa première année. A Chicago, il serait entouré de bons attaquants et pourrait jouer beaucoup de pick-and-roll, tandis qu’à Detroit, tout est à reconstruire et Killian n’aurait pas la pression du résultat. Pour Théo, j’ai le trio Boston/Utah/Milwaukee. Des franchises bien structurées qui pourraient en faire d’emblée un vrai role player, sans trop de pression à la création, où on lui demanderait de défendre et mettre des tirs ouverts, le tout en développant le reste de son jeu. Toronto est aussi un parfait point d’atterrissage pour lui je trouve. 

Sur cette année de rookie, qui va en plus être raccourcie (72 matchs de fin décembre à mai), à quoi faut-il s’attendre de leur part ? 
La saison va être compliquée je pense pour la classe de rookies. La Draft et le début de la saison sont espacés d’un mois, pas de Summer League, une pré-saison réduite... Être rookie est déjà compliqué pour tout prospect, mais le contexte actuel va forcément jouer. Cela dépendra de qui les sélectionnent. Si Hayes atterrit dans une franchise en totale reconstruction, j’attends qu’il joue et montre sa palette offensive, tandis que pour Maledon, s’insérer dans une rotation d’une bonne équipe serait déjà une super nouvelle. 

Peut-on considérer que Théo Maledon et Killian Hayes, c'est l’avenir du basket français au poste 1 ? Et l’avenir de la NBA ? 
Je l’espère, ils ont déjà gagné en équipe de France de jeunes, ils ont été les meilleurs dans leurs catégories, donc c’est une vraie chance pour l’équipe de France. Le poste de meneur en équipe de France n’est pas vraiment décidé pour le futur (Fournier et De Colo sont les deux porteurs de balles principaux), mais avec Frank Ntilikina, Killian Hayes, Theo Maledon et même Matthew Strazel, le futur du poste est entre de bonnes mains. 

On a souvent comparé Théo Maledon à Tony Parker, c’était correct selon toi ? 
La comparaison vient sûrement de la filiation ASVEL, mais je pense que les qualités ne sont pas les mêmes. J’étais trop jeune pour scouter Parker avant sa Draft, mais selon moi, les qualités de Théo sont plus dans le tir extérieur là ou Parker était un formidable driver. Les deux ont des aptitudes défensives car ils comprennent bien le jeu et font de bonnes lectures, mais offensivement, je trouve les deux profils différents. 

Tillie et N’Doye peuvent aussi être retenus, ils ont le potentiel pour performer en NBA ? 
Killian Tillie a clairement le niveau pour intégrer une rotation NBA, le seul souci, ce sont ses pépins physiques. Il est l’un des tous meilleurs intérieurs shooteurs de la Draft, c’est un excellent passeur, un joueur qui fait toujours les bons choix. Si les blessures le laissent tranquille, il fera carrière en NBA. Pour N’Doye, je pense que sa saison 2019-2020 l’a vraiment remis sur les radars, son rôle a changé et son profil physique semble intriguer les scouts. Il pourrait suivre le même chemin qu’Adam Mokoka (non drafté, il a signé un "two-way contract" puis s'est installé avant d’avoir sa chance dans une franchise, à voir si sa progression actuelle continue.

Cliquez ici pour voir les pronostics d'Envergure

 

par @
17 novembre 2020 à 12:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
LUCAS DIQUÉLOU
Lucas Diquélou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.