NCAA

PAUL DJOKO, ROAD TO MARCH : EPISODE 1

Paul Djoko  NKU
Crédit photo : Northern Kentucky University

Paul Djoko nous raconte son expérience en NCAA avec Northern Kentucky.

La NCAA, championnat universitaire américain, attire de nouveau des (grands) espoirs français. Si les noms de certains sont connus (Yves Pons, Kilian Tillie ou encore Jaylen Hoard), d’autres le sont un peu moins. C’est peut-être le cas du Strasbourgeois Paul Djoko, qui évolue du côté de la Northern Kentucky University (NKU).

Formé au CCRB, lui qui fait affiche également ses ambitions en 3x3, espère bien avoir un rôle à jouer avec son université cette saison. D’ailleurs, quand beaucoup de personnes profitaient des chaleurs des mois d’août et septembre, lui s’entrainait pour préparer sa nouvelle saison. Après une première année comme redshirt - un statut qui lui permet de ne pas utiliser une de ses quatres saisons d'éligibilité en NCAA mais qui l'empêche de jouer -, il a axé son développement sur plusieurs aspects de son jeu. "J’ai principalement travaillé sur ma lecture du jeu et mes prises de décisions. Comme j’allais évoluer en tant que meneur, je savais que je serai amené à diriger mon équipe et devrai prendre des décisions importantes durant les matchs". Un travail qui a payé. "Mon coach me fait confiance sur les différentes rencontres que l’on a disputé. J’ai un bon temps de jeu pour un freshman (premier année) et je me sens à l’aise dans l’équipe". Un bien-être dans l’équipe qui intervient après une pré-saison bien gérée. Déjà habitué au jeu de son équipe, il a pu retravailler et renforcer ses connaissances des systèmes mis en place par son coach. "On a repris les bases de notre système étant donné qu’il y a plusieurs nouveaux joueurs qui se sont ajoutés au groupe de l’an dernier. Il fallait les intégrer et les matchs amicaux disputés en avant-saison nous ont permis d’être prêts pour le début du championnat ".

Avec son université, Paul Djoko a d’ailleurs connu un démarrage de saison plutôt réussi, en atteste les résultats collectifs de l’université. Avec dix victoires pour trois défaites, il a pris part à toutes les rencontres disputées jusqu’à présent. Malgré des statistiques qui n’ont pas encore atteint des sommets, l’apprentissage se poursuit, lentement, mais surement. "Je n’ai pas forcément d’objectifs personnels. Pour l’instant, le plus important est d’apporter mon maximum à l’équipe pour que l’on puisse continuer sur notre lancée. Si nous continuons à gagner et obtenons des bons résultats, les opportunités personnelles se présenteront d’elles-mêmes". Même si individuellement, les objectifs ne sont pas définis, il y a une route que Paul Djoko et son équipe aimeraient bien emprunter, celle menant à la « March Madness » (le tournoi national final). "Les objectifs de notre saison sont élevés. Nous voulons remporter la saison régulière et le tournoi de conférence, pour ensuite accéder à la March Madness et avancer dans le tournoi".

La tête sur les épaules, confiants dans ses qualités et celles de ses coéquipiers, il sait que cette route sera longue et surtout, loin d’être simple. "Nous avons conscience que ce sont des objectifs élevés mais je pense sincèrement que nous avons le potentiel pour réussir."

31 décembre 2018 à 08:45
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
JULIEN HARTMANN
Julien Hartmann
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.