NM1

À CHARTRES, ON PREND LES MÊMES ET ON RECOMMENCE

À Chartres, on prend les mêmes et on recommence
Crédit photo : Donovan Gougeon

Chaque jour jusqu’à la reprise du championnat, nous vous proposons la présentation d’une équipe de Nationale 1.

Recrutement, matchs amicaux, ambitions, calendrier… Nous faisons le tour complet pour tenter de tirer un pronostic sur la saison à venir. Lutte pour le maintien, pour les playoffs ou pour la montée ? Les fortunes seront diverses. Huitième volet avec Chartres.

Comme l’adage le dit, on ne change pas une équipe qui gagne. Et cet été, c’est Chartres qui l’a pris au pied de la lettre. Trois arrivées et un été plus tard, on prend en effet les mêmes et on recommence. Sébastien Michineau, Damien Pistre, Gautier Lemon, Tony Stanley, Olivier Gouez, Vaidotas Pridoktas et Benett Davis enfileront, pour 34 matchs de plus, la tenue chartraine. Philippe Namyst l’avait en plus annoncé en fin de saison dernière : « Je veux repartir avec la même équipe ». Son voeu a été en grande partie exaucé. À la tête du club de l’Eure-et-Loire depuis la saison dernière, l’ancien coach d’Orchies peut en plus jouir d’un très bon bilan après seulement un an. Une cinquième place au classement général et une demi-finale de playoffs perdue face au grand Vichy, et ce après avoir éliminé Mulhouse, en deux manches, en quart de finale. 

Surtout, l’UBCM n’a presque pas eu de trou d’air dans la saison. Se positionnant déjà à la troisième place après huit journées et ne descendant par la suite jamais en-dessous de la septième position. La mayonnaise a pris. Pourquoi alors en refaire une autre ?

Seulement trois arrivées

De plus coach Namyst n’a pris aucun risque dans son recrutement. Même si Romain Malet a décidé de mettre un terme à sa carrière assez tardivement en raison de ses pépins physiques, la préparation ayant déjà repris, c’est à Sébastien Michineau, déjà présent depuis le mois de février, qu’il a décidé de faire confiance pour accompagner, à la mène, la première recrue de l’été, Rickey Gibson. Figure du championnat suisse, ce meneur de 31 ans évoluait au sein des Lugano Tigers depuis 2013. Et lors de sa dernière saison, il valait 12,2 points à 45,1%, 3,6 rebonds et 4,7 passes décisives pour 12,9 d'évaluation en 32 minutes sur 36 matchs de championnat. Surtout, c’est le roi des interceptions du championnat suisse que s’est offert Chartres avec 2 de moyenne par match. Rickey Gibson aura donc la lourde tache de remplacer Ricky Franklin, auteur d’une grosse saison l’an dernier (16,8 points, 3,3 rebonds et 5,4 passes décisives pour 15,6 d’évaluation en 33 minutes de moyenne) mais qui était devenu un peu trop gourmand financièrement.

N’Diaye à la relance, Toneguzzo a tout à prouver

Ensuite, il manquait encore un ailier et un intérieur pour boucler l’effectif. Le premier sera Moustapha N’Diaye, poste 3/4 confirmé arrivant tout droit de Nantes en Pro B. À la recherche d’un rebond après une dernière saison mitigée (4,2 points à 31%, 3 rebonds et 0,6 passe décisive pour 4,1 d'évaluation en 17 minutes de moyenne), il constituera assurément un très bon coup pour la formation ambitieuse de Nationale 1 qu’est Chartres. Enfin, Philippe Namyst a terminé avec un brin de jeunesse son recrutement en s’attachant les services du jeune intérieur français, Tristan Toneguzzo. Mis un temps à l’essai, il a convaincu. Il devra prouver qu’il a la capacité pour s‘imposer en Nationale 1 après des expériences en Pro B, à Antibes puis Lille l’an dernier.  

Vu comme ça, Chartres devrait avoir, comme l’an dernier, un des premiers rôles à jouer cette saison. Même s’ils ne devront pas s’installer dans une routine, les Chartrains ont toutes les armes, à l'intérieur comme à l'extérieur, pour faire mal. En témoignent la taille d’Olivier Gouez (2,18 m) en remplaçant de luxe, associée à la puissance de Benett Davis dans la raquette. En début de championnat, Chartres devra en plus jouer des équipes en pleine construction. Ce sera les promus Berck et Vitré ainsi que l’équipe d’Angers, descendant de Pro B, mais largement en chantier après de nombreux départs. Donc sauf surprise, l’équipe de l’Eure-et-Loire ne devrait pas rester dans les starting blocks. Une opportunité pour envoyer un message fort.

Un début de championnat très abordable

Pourtant, avec les matchs amicaux, on ne sait pas trop sur quel pied danser (victoires face à Blois 69-52, face à Vitré 90-76 et Rueil 71-67 mais défaites contre Rueil 75-65, Berck 80-77 et face à Châlons-Reims en Coupe de France, 85-77). Mais gageons que la bande à Pridotkas répondra bel et bien présent lors de la première journée de championnat avec la réception de Berck.

L'effectif :

Arrivées : Rickey Gibson (Lugano, Suisse), Moustapha N'Diaye (Nantes, Pro B), Tristan Toneguzzo (Lille, Pro B)

Effectif 2015/16 : Rickey Gibson, Sébastien Michineau, Damien Pistre, Gautier Lemon, Tony Stanley, Moustapha N'Diaye, Tristan Toneguzzo, Olivier Gouez, Vaidotas Pridotkas, Benett Davis.

Entraîneur : Philippe Namyst

Les autres présentations :

17 septembre 2015 à 21:01
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
DONOVAN GOUGEON
Je ne vais jamais au-delà de la ligne à 3 points, on m'a dit que ça valait moins de points.
Donovan Gougeon
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.