NM1

DEUX MATCHS FERME ET UN MOIS DE SUSPENSION AVEC SURSIS POUR HERVÉ COUDRAY

Crédit photo : Sébastien Grasset

Le coach de Caen a annoncé après la très belle victoire de son équipe face à Quimper (76-64) ce jeudi soir, qui ouvre un peu plus les portes de la Pro B, qu'il était suspendu de banc pour les deux prochains matchs à la suite de son coup d'épaule qui avait fait le tour de la planète basket.

Son coup d'épaule sur Julien Delmas, lors du match entre Caen et Souffelweyersheim le 20 janvier dernier avait fait grand bruit dans le monde du basket. Convoqué devant la commission de discipline pour s'expliquer de son geste, Hervé Coudray a finalement écopé de deux matchs ferme et d'un mois de suspension avec sursis. La sanction va entrer en vigueur lundi, explique l'entraîneur auprès de France Bleu Normandie.

"Pendant deux matchs, l'équipe va être en pilotage automatique puisque la commission de discipline a décidé qu'à partir de lundi j'avais deux matchs de suspension ferme. Je fais confiance à cette équipe. Elle va rentrer dans sa bulle et va aller chercher les deux matchs qui viennent contre Challans en déplacement et contre Rueil. Ça va être notre objectif."

Hervé Coudray a annoncé la nouvelle ce jeudi soir à la suite de la victoire de son équipe, face à Quimper (76-64), qui permet de faire un grand pas supplémentaire vers la Pro B. Il est apparu ému devant les journalistes.

"Je passe une période difficile même si on gagne. J’avais à coeur de bien négocier ce match-là, relaie Ouest-France. On a surtout contrôlé le tempo, on ne les a pas laissés courir. On a été admirables défensivement. On a donné notre corps à certains moments pour avoir les ballons."

Le CBC a donc sorti un grand match pour écarter Quimper dans un Palais des Sports comble, une semaine après une défaite au GET Vosges qui avait mis fin à une série de treize victoires de suite. Il reste désormais quatre matchs de championnat à négocier face à Challans, Rueil, Vitré et Angers. L'équipe normande n'a pour le moment qu'un joker puisqu'elle n'a pas récupéré le point-average sur Quimper (-17 au match aller).

"Tout n’a pas été parfait mais l’important était de gagner ce match-là. On est bein rentré dedans, ça nous a redonné tout de suite confiance. Il fallait donner le ballon intérieur pour impacter les joueurs intérieurs adverses. C’est essentiellement une victoire de défense et d’équipe. Il reste quatre matchs. On n’a qu’un joker. Il faudra en gagner trois."

Le club normand est en tout cas sur la bonne voie. Il ne reste plus qu'à conclure.

24 mars 2017 à 07:38
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
DONOVAN GOUGEON
Je ne vais jamais au-delà de la ligne à 3 points, on m'a dit que ça valait moins de points.
Donovan Gougeon
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.