NM1

EST-IL TROP TARD POUR COGNAC?

Est-il trop tard pour Cognac
Crédit photo : CCBB

Par Donovan Gougeon

Il y a des saisons où rien ne va, où les résultats ne suivent pas et où le spectre d’une relégation est inévitable. Même si Cognac n’en est pas encore là, le chemin se dessine franchement à huit journées de la fin du championnat.

Pourtant, les joies de la montée en Nationale 1, du titre de champion de France de Nationale 2 et de la victoire en Trophée Coupe de France lors de la saison 2011 planaient encore il y a quelque temps sur les bords de la Charente. Cela fait même quatre ans que Cognac flirte avec la Pro B. Septièmes de la saison 2011/12 et éliminés par Charleville-Mézières en quart de finale des playoffs, les Cognaçais ont fait encore mieux l’année suivante avec une cinquième place et une élimination en demi-finale par Souffelweyersheim. Les hommes de Philippe Maucourant pouvaient ainsi lorgner une montée en Pro B mais au lieu de la confirmation, c’est une déception qu’ils ont vécu la saison suivante. Une treizième place et un maintien dû au point-avérage particulier positif avec Chartres.

Cette année ne s’annonçait pas simple. Les chiffres le confirment. Quinzième avec 9 victoires pour 17 défaites, l’ex-club d’Antoine Eïto est en ballottage clairement défavorable. Pire, samedi dernier, en battant Avignon-Sorgues (87-75), ils ont seulement gagné leur premier match de la phase retour. Un bilan qui inquiète même si toutes les cartes ne sont pas abattues. D’ailleurs, les Charentais croient encore en leur chance de maintien. En témoignent les signatures de Dejan Sencanski et Lesly Bengaber début mars.

Cognac manquait certainement d’un leader offensif cette saison et ils ont peut-être mis la main sur ce qui leur faisait défaut. Seul Hugh Robertson compilait 15,1 points de moyenne par match jusqu’à aujourd’hui. Alors les deux recrues tendent à combler ce vide. En trois matchs, Dejan Sencanski a en effet inscrit 15, 19 et 23 points dans une équipe qu’il connaît bien après y avoir passé ses deux dernières saisons.

L’autre arrivant, Lesly Bengaber n’a pas non plus mis beaucoup de temps à s’intégrer avec 16 et 9 points compilés sur ses deux premières rencontres. Cognac ne baissera clairement pas les armes même si le temps joue en sa défaveur. Comptant trois victoires de retard sur Avignon-Sorgues et Quimper, ce total se porte respectivement à 5 et 4 si l’on compte les exempts à venir. De son côté, Cognac n’a qu’un exempt et il reste sept matchs.

Après son revers ce vendredi soir face au leader Saint-Chamond, avec seulement 8 unités du duo Sencanski-Bengaber, le CCBB va devoir réaliser une fin de championnat quasi-parfaite pour espérer sauver sa tête dans l'élite fédérale. Opposée à nombre de gros bras de la division (Tarbes-Lourdes, Vichy, La Rochelle, Challans), la troupe de Maucourant a devant elle un défi immense.

21 mars 2015 à 13:45
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
BENJAMIN BONNEAU
Amoureux de magret et de basketball, élevé au grain en plein Berry. Fanatique de tous les baskets, surtout dans son Sud-Ouest d'adoption
Benjamin Bonneau
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.