NM1

HERVÉ COUDRAY (LE HAVRE) : "VICTOR WEMBANYAMA EST DÉJÀ DOMINANT À CE NIVEAU-LÀ"

Crédit photo : STB Le Havre Cyril Doureye

Pour sa première sous le maillot du Pôle France, Victor Wembanyama a marqué les esprits ce mardi au Havre.

Mardi soir, le STB Le Havre, qui figure parmi les favoris de la saison de Nationale 1 masculine, s'est incliné à domicile 72 à 63 contre le Pôle France pour la cinquième journée de championnat. Ce match a été marqué par l'énorme performance (22 points à 10/17 aux tirs, 10 rebonds et 7 contres pour 32 d'évaluation en 32 minutes) de Victor Wembanyama (2,19 m, 16 ans) qui, pour son premier match de Nationale 1 masculine, a dominé les débats face à une raquette privée de Jerrell Wright (laissé au repos à cause d'un mal de dos). Logiquement très déçu - notamment par le manque d'engagement de sa formation - après la rencontre, l'entraîneur du STB Hervé Coudray s'est exprimé devant la presse après la rencontre.

"Il nous manque notre pivot titulaire et ils ont un joueur d’avenir qui est déjà dominant à ce niveau-là. 22 points, 10 rebonds, 7 contres... n’en jetez plus, il y en a assez ! Même sans être dans les stats, c’est un joueur qui modifie la façon de jouer de l’équipe adverse, parce qu’il est intimidant, il modifie les trajectoires (de tir), il fait perdre leur confiance à des adversaires qui ne jouent pas forcément dans leur registre. La clé du match, c'était de mettre de la dureté défensive et de ne pas perdre de ballons pour ne pas qu'ils aient de jeu rapide.  On rentre très mal dans le match, l'adversaire met plein de 3-points sur le premier quart-temps, nous on est inexistants, on reste à 2 points pendant une longue période (jusqu'à la 8e, alors que le Pôle France en a mis 21 sur la même période, NDLR). On n’a pas réussi à trouver une solution sur l’ensemble du match, par périodes on a été capable de mettre un peu plus de dureté et de courir dans le jeu rapide... On court aprè le score au départ, on a mis de l’énergie pour revenir, est-ce qu’on en manque à la fin ? C’est possible. Mais ils n’ont de toute façon pas volé leur victoire. Ils ont tout le temps été devant, ou le peu de temps où on a été devant ils n'ont pas lâché et ont mis l'estocade à la fin.

Je craignais ce match-là pour plusieurs choses. On venait d'enchaîner trois gros matchs contre Chartres, Rouen et Boulogne-sur-Mer. Avant qu'on ne joue ces trois matchs, on avait dit que le match dangereux serait le match du Pôle France car il pourrait y avoir un peu de relâchement. On les avait prévenu, je leur ai dit que j'avais déjà perdu (contre eux) avec des joueurs qui s'appelaient Philippe Da Silva, Bill Clark. Pourtant ils avaient de l'expérience."

Jean-Aimé Toupane : "Il faudrait être fou pour le penser que ce n'est pas un garçon spécial"

Le Havre va tenter de rebondir à Mulhouse pour la sixième journée de NM1. De son côté, le Pôle France souhaite enchaîner. Mais après 28 défaites consécutives à ce niveau, le coach Jean-Aimé Toupane avait quand même envie de savourer.

"Il y a beaucoup de fierté mais il ne faut pas non plus trop s'enflammer. En tout cas ça fait du bien pour les garçons, ça valide le travail qu'ils font depuis des années pour certains. Gagner un match, ça signifie beaucoup même si pour certains ça peut paraître peu... Mais pour nous c'est énorme ! Il faut savoir qu'on est engagé dans un championnat pas pour gagner mais pour apprendre. Aujourd'hui, on a appris, on a gagné. C'est quelque chose de réjouissant pour eux car au quotidien ce n'est pas simple."

L'apport de Victor Wembanyama a tout sauf été neutre.

"On le sait, on le dit, on le répète, continue Jean-Aimé Toupane. On sait déjà que c'est un garçon spécial. Quand on le voit, je pense qu'il faut être fou pour penser le contraire. On a la chance en France d'avoir un joueur aussi talentueux. J'espère simplement qu'il va continuer sa progression, aussi bien à Nanterre que chez nous. Le but c'est qu'on puisse mutuellement s'aider que lui surtout utilise le dispositif de la licence ASP pour progresser."

Reste à savoir si Victor Wembanyama sera de nouveau disponible pour le Pôle France ce vendredi pour la réception de Chartres.

21 octobre 2020 à 17:33
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.