NM1

ITW CALVIN HIPPOLYTE, CE JEUNE QUI BRILLE EN NM1 : "CONFIRMER POUR ENSUITE ALLER PLUS HAUT"

Calvin Hippolyte STB Le Havre 201920 Guillaume Poumarede
Crédit photo : Guillaume Poumarede

Auteur d’une superbe saison avec le STB Le Havre que ce soit sur le plan individuel ou collectif, Calvin Hippolyte est revenu avec nous sur son parcours et les raisons de ses bons résultats.

Discret jusque-là, Calvin Hippolyte (1,98 m, 20 ans) commence peu à peu à se faire un nom dans le basket français. Entre incertitudes et méfiances, il a dû gravir les étapes une par une pour devenir le jeune joueur talentueux qu'il est maintenant.

Né à Toulouse dans le Sud-Ouest, c’est grâce à son père, qui le trouve très grand pour son âge, que Calvin commence le basket. Il effectue ses débuts dans le club de l’Astro Basket Club de Toulouse où il y jouera jusqu’à ses années benjamins. Comme dans un cursus classique, Calvin se dirige vers le pôle espoir des Midi-Pyrénées en jouant concomitamment en minime France du côté du TOAC (Toulouse Olympique Aérospatiale Club). A l’issue de deux belles saisons et d’une pré-sélection avec l’équipe de France U15, bon nombre de clubs font les yeux doux à l’ailier français. Malgré sa volonté de ne pas quitter la région en réalisant les tests à Pau Nord-Est, un autre club se démarque : « Mon choix numéro un au début, c’était Pau parce que ce n’est pas très loin de chez moi mais le projet qu’il me proposait ne collait pas. Ils avaient pour but de me faire jouer en U17 région la première année, donc ça ne me plaisait pas trop. C’est à la suite des tests au Havre que j’ai su que je voulais aller là-bas. L’ambiance était super et les coachs me faisaient confiance. Ensuite c’est vrai qu’il y avait d’autres clubs comme Orléans et Boulazac mais à l’époque ils étaient en Pro B et le Havre en Pro A donc j’étais un peu plus réticent, mais bon maintenant il s’avère que c’est l’inverse (rires). » Calvin déménage donc au Havre pour entrer en centre de formation. Il y effectue ses classes de cadet à espoir (en NM3) avant d’intégrer le groupe professionnel de file en aiguille.

Le pari gagnant

Malgré la rétrogradation du STB Le Havre en NM1 en 2018, Calvin décide quand même de prolonger au Havre pour deux saisons et ainsi signer son premier contrat professionnel. Là où certains l’auraient vu évoluer à plus haut niveau, Calvin lui a vu l’opportunité d’avoir du temps de jeu pour progresser : « Lorsque que j’ai appris que le club descendait, j’avoue que ça m’a refroidi, mais j’ai réfléchi et je me suis dit que vu qu’ils allaient descendre j’allais avoir plus de temps de jeu. » Le joueur havrais a donc pesé le pour et le contre avant de se lancer dans sa première aventure professionnelle : « Il y a eu beaucoup de clubs espoirs qui m’avaient contacté… Je dirais même qu’il y en avait huit, mais aucun d’entre eux ne me proposait d’intégrer le groupe professionnel en même temps. Alors qu’ici au Havre j’avais la certitude d’avoir des minutes en pro et de jouer contre des adultes. Je trouve que c’est une chance parce que jouer contre des adultes, qui plus est quand tu as du temps de jeu, ça te fait vraiment progresser. »

Un choix qui à première vue peut paraitre risqué, mais qui a semblé être le bon puisque cette saison Calvin a explosé en tournant à 9,2 points, 5,1 rebonds et 1,4 passe décisive pour 10,8 d’évaluation en 25 minutes par match : « Les coachs m’ont fait confiance dès le début, j’étais rassuré. Mais je savais qu’il allait falloir que je mérite ces minutes donc j’ai travaillé pour et c’est un bon début. » De belles performances qui viennent suivre les bons résultats du club havrais en NM1 cette année, car avant la fin de la saison prématurée, le STB était encore dans les clous pour prétendre à une possible montée. Une fin sèche et brutale qui ne laisse pas indifférent Calvin : « Je suis vraiment déçu que le championnat se termine comme ça. On avait réalisé une très grosse prépa à la trêve de février et tout le groupe se sentait super bien. C’est comme un goût d’inachevé pour moi parce que l’objectif de cette saison était clairement la montée. » Mais ce n’est pas pour autant que les objectifs de Calvin s’envolent avec cette épidémie, au contraire il est bien déterminé à faire pareil ou mieux : « La montée c’était l’objectif de cette année mais ça sera la même chose pour l’année prochaine. Je pense qu’on à la capacité de jouer en Pro B. »

« J’ai la confiance du club donc pourquoi partir ? »

En pleine ascension personnelle, Calvin ne se pose pas vraiment la question d’un départ pour l’année prochaine. Pour autant il confie avoir eu des contacts avec de nombreux clubs : « J’avais plusieurs contacts pour partir en Pro B. Il y avait notamment Saint Quentin, Souffelweyersheim et Denain qui étaient intéressés. Dans mon contrat, il y une clause qui me permettait de partir en Pro B si j’en avais envie, mais après réflexion j’ai décidé que non. Je préfère rester en NM1 avec des minutes de jeu pour progresser et encore plus m’aguerrir. Je veux en fait confirmer pour ensuite aller plus haut, et puis ici j’ai la confiance du club donc pourquoi partir ? » Le jeune de 20 ans va même plus loin dans sa réflexion et ne se ferme aucune porte concernant l’avenir : « J’irais même jusqu’à dire que si on monte avec Le Havre je serais prêt à rester dans les années à venir. C’est mon club formateur donc j’aimerais beaucoup. » Une confiance dans l’institution havraise qui ne manque pas de lui faire rappeler ses objectifs : « Après en évoluant j’aurais d’autres objectifs et je sais que ma place sera ailleurs, pour sans doute viser plus haut. »

« Mon style de jeu colle bien avec la NBA »

Lucide et sage dans ses décisions actuelles, Calvin ne manque pas d’avoir des rêves plein la tête. Quand on l’interroge sur son futur, certains objectifs reviennent régulièrement : « Dans 5 ans où je me vois ? J’aimerais jouer en NBA voire en EuroLeague. Après je ne vais pas te mentir mon style de jeu colle bien avec la NBA, donc ça serait l’idéal. » Il s’agirait d’une consécration absolue pour celui passé par les équipes de France, qui maintenant rêve d’équipe de France A : « J’ai pu faire plusieurs rassemblements en équipe de France jeune, notamment à l’Euro U20 l’été dernier, et j’ai envie de continuer sur cette lancée. Mon objectif pour plus tard, clairement c’est de jouer des Coupes du monde, des Jeux olympiques et autres compétitions internationales avec l’équipe de France A. » Avant d’ajouter : « Mais après j’ai aussi connu des sélections avec l’équipe de France 3x3, et c’est super enrichissant c’est vraiment un autre style de jeu. Mais je préfère vraiment le 5x5, car en 3x3 le jeu est beaucoup moins structuré, il y a davantage de fautes. Ça ne me dérange pas de jouer physique mais quelquefois c’est trop. »

Etant encore jeune et « au début de sa progression », Calvin travaille quotidiennement sur les éléments qui pourraient lui permettre d’atteindre ses objectifs : « Actuellement, je pense qu’il faut que je bosse sur la stabilité et la régularité de mon shoot à 3-points. Si je bosse ça et que je continue bien évidemment le reste, je pense que je peux réussir à m’imposer à l’avenir. » Lucide et clairvoyant, Calvin Hippolyte sera sans aucun doute l’un des joueurs à suivre de très près l’année prochaine en Nationale 1, qui tentera de confirmer son explosion.

29 avril 2020 à 20:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
LOUIS ANDURAND-CAVASSE
Louis ANDURAND-CAVASSE
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.