NM1

ITW KAMEL AMMOUR (CHARTRES) : "NOUS NE RÉCOLTONS PAS LE FRUIT DE NOTRE LABEUR"

Crédit photo : Gérard Héloïse

Confiné du côté de Chartres où il évoluait cette saison, Kamel Ammour s'est livré sur la décision de la Fédération Française de Basket-Ball (FFBB) et fait le point sur ses ambitions personnelles.

Rien ne dit que le C' Chartres Basket Masculin (C'CBM) aurait réussi son pari de retrouver le Pro B dès cet été. Malheureusement, on ne le saura jamais. Cependant, le club chartrains avait mis toutes les chances de son coté, en réalisant une première phase exceptionnelle (24 victoires pour seulement 2 défaites) et abordait la seconde phase en tant que leader de la poule haute de Nationale 1 masculine (NM1). Sous la houlette de Sébastien Lambert, l'équipe tournait à plein régime, comme le souligne Kamel Ammour (2,02 m, 28 ans). "L’entente entre les joueurs a toujours été bonne. Mais surtout, nous avons réussi à trouver chacun notre place dans l’équipe, et de ce fait, nous prenions tous du plaisir à jouer ensemble. Une fois la dynamique lancée, on a réussi à enchaîner les victoires et gagner en confiance."

Une première phase quasi parfaite

Une dynamique coupée nette par la crise sanitaire et dans la foulée par la décision de la FFBB d'arrêter définitivement la saison, sans déclarer de promu. Ce que regrette l'ailier Chartrains. "Ça a été une grosse déception, nous avons fait beaucoup de concessions et avons fait beaucoup d’efforts durant ces 8 mois et malheureusement nous ne récoltons pas le fruit de notre labeur." Il poursuit. "Si l’arrêt de la saison est une décision responsable afin de préserver la santé de tous, cependant il est incompréhensible pour moi de parler de saison blanche, 7 mois de compétition ont été joués, cela ne peut pas servir à rien".

Frustrant, d'autant plus qu'il n'est jamais évident de remonter l'année qui suit une relégation. Bon nombre de clubs s'y sont cassés les dents ces dernières années (Le Havre, Boulogne-sur-Mer, pour ne citer qu’eux). Pour autant, l'ambition du club est claire. "C’est un club très structuré et très sérieux. Nous avons toujours été dans de très bonne disposition durant la saison, et également en cette période de confinement. Le projet du club est clair, ils veulent retourner en Pro B". 

Objectif Pro B

Une ambition partagée personnellement par Kamel Ammour. "Mon projet pour la saison prochaine est lié à la situation actuelle. On attend encore avec Chartres la décision de la LNB pour savoir si on a une chance d’accéder à la pro B. Sinon il restera dans la continuité de celui de cette année, jouer en Pro B, ou dans un club de Nationale 1 qui jouera la montée."

La Pro B, ce serait une véritable récompense pour ce poste 3 polyvalent (capable également d'évoluer sur le poste 4), qui n'a plus à faire ses preuves en N1. Arrivé en 2017 à Andrézieux (N1) en provenance de Brissac (N2), il a performé dès sa première saison, compilant 15,2 points à 48,8% de réussite aux tirs, 5,3 rebonds et 2,8 passes décisives pour 15,5 d'évaluation en 29 minutes de moyenne.

Après une seconde saison dans la Loire à plus de 15 points de moyenne, il a rejoint Chartres à l'été 2019 où il a gagné sa place petit à petit dans le cinq de départ. Connu notamment pour sa capacité à driver et provoquer des fautes, il a pleinement participé à l'excellente saison des Chartrains, tournant à 9,4 points à 52,6 %, 3,5 rebonds et 1,9 passe décisive pour 10,5 d'évaluation en 21 minutes de moyenne. Une saison qu'il juge satisfaisante. "Je pense que j'ai fait une belle saison. J’ai mis un peu de temps à me mettre dedans, mais ensuite ça a été beaucoup mieux. Individuellement ça se passait bien, et collectivement également".

Toujours confiné du côté de Chartres, il continue de s'entretenir physiquement dans l'attente de la décision de la LNB. Classé en première position du ranking fédéral, le C'CBM pourrait être repéché en Pro B. Une situation pas évidente à gérer, d'autant qu'elle influe sur sa situation contractuelle. En effet, il est en fin de contrat mais possède une clause qui lui permet de rester au club en cas de montée. Espérons que la situation se décante rapidement.

19 avril 2020 à 18:09
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
YANN BANKHALTER
Yann Bankhalter
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.