NM1

ITW TONY RAMPHORT, LA RÉSURRECTION DE CHALLANS

ITW Tony Ramphort
Crédit photo : VCB

Entrevue réalisée par WG.

Véritable référence en Nationale 1 dont il en est le deuxième meilleur marqueur Français (14,1 points) juste derrière Pierre Pelos (14,2), Tony Ramphort (1,73 m, 32 ans) est le fer de lance de l’équipe en forme du championnat, le Vendée Challans Basket. Joueur doté d'un talent offensif indéniable, il revient sur son parcours et la saison réussie du VCB.

Bonjour Tony. Pour commencer, peux-tu revenir sur ton parcours mouvementée dans le basketball professionnel.

Mon parcours est très simple, j'ai franchi les étapes une par une : NM3, NM2, NM1, Pro B allemande, Pro B française. Tous les ans je suis monté de division mais je n'ai pas pu monter au dessus de la pro B (rires).

Fait plutôt rare pour un joueur français de NM1, tu as joué à l'étranger. Et donc en Allemagne comme tu viens de le dire. Comment cela c'est passé ?

En Allemagne; tout c'est super bien passé sur le plan individuel. J'ai fait une grosse saison en terme de stats (17,6 points et 5,3 passes décisives) et j'ai été élu dans le cinq majeur bosman de la saison.

Il y avait cinq grosses équipes à l'époque là bas. Sinon le reste c'était plus équivalent à du haut de tableau NM1 voire bas de tableau Pro B.

Comment juges tu le championnat de NM1 ?

Je trouve que le niveau est bon. Pour moi, c'est un peu de la Pro B avec moins de dimension athlétique mais des vieux briscard vu qu'en Nationale 1 il n'y pas la règle des moins de 23 ans.

Petit meneur scoreur est-il plus difficile pour un petit meneur de marquer ?

Il est surtout très difficile de scorer tous simplement quand tu es meneur et encore plus quand tu es Français. C'est la mentalité des coachs français : on forme des jeunes meneurs pour qu'ils défendent et pour qu'ils fassent des passes et on prend des Américains pour qu'ils s'amusent. A croire qu'aucun meneur français n'est capable de le faire (soupir).

C’est vrai que cette année il y a eu une augmentation du nombre d’etrangers en NM1. Penses tu que les Français sont trop peu respectés et peuvent faire plus ?

Je reste persuadé que si certains coachs mettent dans les mêmes conditions certains Français ils pourraient être très surpris. De toute manières c’est une mentalité française, à l’étranger les meilleurs Espagnols jouent en Espagne, les meilleurs Grecs jouent chez eux et c’est pareil pour les Italiens alors que les Français partent à l’étranger. L'argent entre en compte mais il n'y a pas que ça, les coachs devraient arrêter de voir les choses uniquement à travers les Américains. En NM1, un voire deux étrangers seraient largement suffisants.

Tu es dominant en NM1 depuis plusieurs année avec notamment une pointe à 45 points il y a deux ans. N'as tu pas de regrets de n'avoir joué qu'une année en ProB ?

C'est vrai que j'aurai bien voulu jouer plus en Pro B. Quand je vois ce que je faisais à l'époque à ce niveau à Aix-Maurienne (7,3 points 2,3 passes décisives en 18 minutes en 2007/08 puis 7,8 points et 2,2 passes décisives en 20 minutes en 2008/09), c'était loin d'être dégelasse en tant que rotation. Je trouve que c'était même plutôt bien.

Tu parles de tes stats sans aucun tabou. Penses-tu qu’être basketteur professionnel est de faire primer ses statistiques individuel ou penser seulement au collectif ?

Moi je trouve que c’est très marrant les coachs et les joueurs qui disent "arrêtez de jouer pour vos statistiques" et que la première chose qu’ils font dans leur recrutement c’est de regarder les stats de chacun. Et les joueurs en sortant du match sortent tous leurs portables pour décortiquer les stats. Ils me font marrer, moi je ne me cache pas à la fin de chaque match je veux voir les statistiques. C’est mon boulot et je trouve cela plus que normal de s’y intéresser. Après, je joue pour l’équipe je me donne pour l’équipe je ne suis pas du tout individualiste. Mais c’est simple : il faut faire des stats et il faut gagner des matchs. C’est comme ça que les grands joueurs fonctionnent.

Pour en revenir à Challans, quels sont vos objectifs pour cette fin de saison ? Freddy Massé a parlé de Pro B, pensez vous a vos chance de monter ?

Mes objectifs sont de gagner tous les matchs que je fais. Et oui on y pense bien sûr (à la Pro B). A quoi bon faire les playoffs si on ne cherche pas à faire un coup ?

Tu es en fin de contrat à la fin de saison. Envisages-tu de retourner jouer en Pro B ?

Retourner en Pro B à 32 ans après avoir fait une saison blanche en sortant d'Angers alors que je joue pour une équipe qui étais en NM2 l'an passé... Bien-sûr que je kifferais ! Mais avec une autre équipe de Pro B, non merci. Et d'ailleurs, je ne pense pas les intéresser non plus (rires). Si je devais partir d'ici, ce serait pour de la NM1 ou NM2.

14 avril 2015 à 10:39
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.