NM1

LA JA VICHY EST DE RETOUR EN PRO B !

La JA Vichy est de retour en Pro B
Crédit photo :

Trois ans après avoir vécu un véritable cauchemar et une deuxième relégation d'affilée qui l'avait emmenée jusqu'en en NM1, la JA Vichy a retrouvé le sourire.

En s'imposant 72-61 contre l'ADA Blois - qui subit là son troisième échec en quatre saisons aux portes de l'antichambre -, le club auvergnat a composté son billet pour la Pro B et accompagnera son voisin Saint-Chamond en deuxième division.

Un renfort de choix pour la LNB qui accueille l'un des clubs les plus emblématiques de ces dernières années. Finaliste de la coupe d'Europe des vainqueurs de Coupe en 1970, Vichy s'était implanté en Pro A entre 2007 et 2011, gagnant les coeurs grâce à des parcours somptueux en Semaine des As.

Après deux éliminations consécutives en playoffs, la JAV retrouve ainsi la lumière sous la houlette de l'entraîneur Fabien Romeyer et d'un effectif expérimenté, mené notamment par les vieux briscards Steeve Essart, Jason Williams et Steffon Bradford. Nul doute qu'il faudra compter dès la saison prochaine sur les Vichyssois en Pro B, eux qui seront bien décidé à redorer leur blason.

Les hommes qui ont ramené Vichy en LNB : Alexandre Mendy, Rida El Amrani, Steeve Essart, Jason Williams, Alpha Mbodj, Ryan Zamroz, Mourad El Khir, Grégory Lessort, Octavio Da Silveira, Steffon Bradford, Fabien Romeyer (entraîneur), Willy Sénégal (assistant), Jonathan Nebout (assistant).

Le résumé du match

Par Donovan Gougeon, sur place

C’était une finale, une vraie de vraie avec énormément de tension. Dans une salle pleine et surchauffée (3300 personnes), Blois n’avait rien à perdre et c’était eux qui scoraient les premiers. Hector Manzano inscrivait 6 points consécutivement. Par la suite; Vichy se réveillait, tout simplement par six tirs primés consécutifs; dont trois du très bon Zamroz et deux de Mendy. Les locaux viraient en tête au bout de 10 minutes (24-16).

Le deuxième quart reprenait comme le premier avait terminé, sur un trois points signé Zamroz. Vichy était en feu mais Blois avait le mérite de ne pas exploser (27-16). Ces derniers vont même peu à peu recoller par Manzano et Thiebedore : -2 à 5 minutes puis égalité à 2 minutes 30 de la pause. Au final, Vichy rejoint les vestiaires avec un avantage de 4 unités (38-34). Le meilleur joueur de cette première période n’était autre qu’Hector Manzano qui a été excellent avec 14 points, 3 rebonds et 2 passes décisives pour 19 d’évaluation en 15 minutes.

Comme d’accoutumée en début de période, Vichy reprenait le large en seconde mi-temps. Williams, jusque là plutôt discret, se réveillait dans les grandes largeurs. L’écart atteignait dix points après 2 minutes 50 de jeu. Pour autant, Blois allait laisser passer l’orage avant de réagir : Ferchaud, Monclar, à plusieurs reprises, et Thiebedore retrouvant de l’adresse. L’écart fond de -10 à -2. Vichy était dans une période de moins bien alors que Steeve Essart foulait pour la première fois des playoffs, le parquet de Pierre Coulon. Vichy allait de plus en plus loin dans ses possessions et Williams mettait des tirs dont lui seul a le secret. L’ancien joueur du Maccabi Tel-Aviv prenait les choses en main. Blois était toujours en embuscade mais ne parvenait pas à passer devant et Manzano prenait une technique qui permettait aux Vichyssois de refaire la différence au bout de 30 minutes (54-46).

Jason Williams MVP

Les dix dernières minutes s’annonçaient dès lors stressantes pour les deux équipes et la bataille était rude sur tous les ballons. Les prises à deux sont mises en place de part et d’autres du terrain et avec 10 poins d’écart, c’était un moment clé à huit minutes du terme. Williams continuait lui son travail de sape sur des tirs incroyables, mettant Blois en plein doute. Mickaël Hay était obligé de prendre son second temps-mort (58-46). Manzano revenait par la suite aux affaire à trois points et les Blésois mettaient la press en place. Mais même pris par deux joueurs, Williams parvenait à scorer. Blois perdait ses moyens: +13 pour Vichy au tableau d’affichage. Mickaël Hay prenait alors son dernier temps-mort et Blois faisait le pari du small-ball avec Tortosa en poste 5. Une technique qui allait fonctionner,  les visiteurs infligeaient un 7-0 aux Vichyssois (65-59). Fabien Romeyer prenait alors à son tour un temps-mort mais Vichy, serein, concluait tranquillement la partie par deux points de Bradford sous le cercle.

Vichy composte son ticket pour la Pro B ! Blois, qui n’a pas démérité, voit une troisième finale en quatre ans, lui filer entre les doigts. Jason Williams, énorme en deuxième période, termine MVP de cette finale avec 17 points à 8/17 aux tirs, 8 rebonds, 3 passes décisives et 1 contre pour 18 d’évaluation en 38 minutes. Du côté blésois, Hector Manzano termine lui à 17 points et 5 rebonds pour 22 d’évaluation. Une prestation qui reflète la partie de qualité qu’ont livré les Blésois.

31 mai 2015 à 18:46
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching