NM1

LE CEP LORIENT LANCE LE PROJET "RÊVE BASKET AN ORIANT" ET VISE LA PRO B

Cep Lorient
Crédit photo : Cep Lorient

À court ou moyen terme, le Cep Lorient compte s'appuyer sur un tout nouveau partenaire et un projet ambitieux afin d'accéder à la Pro B, mettant ainsi fin à une longue période de troubles. 

Christian Pasquier, président du Cep Lorient et Frédéric Casanova, responsable du développement, ont présenté le projet du club, intitulé "Rêve Basket An Oriant", lors d'une conférence de presse. Nouveau partenaire, recrutement accéléré et amélioré et volonté de créer un centre de formation bref, des ambitions revues à la hausse à court ou moyen terme. 

Le Cep Lorient ne s'en cache plus, la Pro B est l'objectif ultime de ce projet. Pour autant, les dirigeants ne veulent pas tomber dans la précipitation. Certes, l'ambition est belle mais elle doit passer par une "attractivité sportive" et une ferveur grandissante du basket à Lorient. Pour cela, le club va pouvoir s'appuyer sur un tout nouveau partenaire. Et celui qui va apporter au Cep les capacités d'atteindre ses objectifs, n'est autre que Georges Sampeur, ancien président de B&B Hôtels. Ce dernier a pris contact avec Christian Pasquier et Frédéric Casanova. Les deux parties se sont finalement entendues sur un partenariat longue durée qui va permettre au club morbihannais de viser les premières places de Nationale 1 Masculine après une saison 2019/20 des plus compliquées (dernier de la poule A de NM1). Selon Frédéric Casanova, l'apport de Georges Sampeur leur "permettra de le faire dans les années à venir". 

"Après deux entretiens, il a adhéré au projet et le 14 mars dernier, juste avant le confinement, il nous a dit qu’il était partant. Georges Sampeur est un Cépiste de cœur, qui a souhaité, à titre personnel, nous accompagner dans la durée (pour cinq ans), ce qui nous permet d’avoir un véritable projet. Grâce à lui et l’ensemble des partenaires qui nous sont fidèles depuis des années, nous allons franchir une sacrée étape puisque cela va nous permettre de constituer une équipe pour jouer le haut du tableau." - Christian Pasquier, président du Cep Lorient (propos recueillis par Le Télégramme)

"C’est aussi un projet avec plein d’humilité. On va passer des caps au fur et à mesure. On veut une attractivité sportive pour remplir la Palais des sports de Kervaric car c’est important. Que ce soit un lieu de sport, où les gens se retrouvent avec l’identité Cep Lorient, qu’ils viennent pour voir du spectacle. Ce que Georges Sampeur nous apporte nous permettra de le faire dans les années à venir." - Frédéric Casanova, responsable du développement

"Certes on vise la Pro B, et on se prononcera en ce sens en juillet auprès de la Fédération comme doivent le faire les clubs qui ont cet objectif. Mais on ne sera pas la seule équipe à l’ambitionner. On va bien construire les choses, par étapes. On ne dit pas qu’on va monter l’année prochaine mais on affiche nos ambitions." - Christian Pasquier

Pour y arriver, le club du Morbihan a déjà bien avancé sur son recrutement. Là-encore, l'ambition est présente et la constitution de l'équipe version 2020/21 se veut basée sur une densification des différents postes afin d'effacer le manque de qualité du banc des saisons précédentes. Outre la qualité supérieure des recrues, leurs signatures sur plusieurs saisons ne fait qu'appuyer la volonté de stabilité qui ne pourrait leur être que bénéfique. Pour le moment, l'effectif lorientais compte quatre recrues : Bali Coulibaly (Toulouse BC), Abdoulaye Sy (Blois), Marius Van Andringa (Finlande), Sébastine Cape (Bordeaux) et quatre prolongations : Baptiste Oger, Ibrahim Saounera, Yannis Thalgott, Ronaldas Rutkauskas. Pour agrémenter cet ambitieux projet, le club de NM1 ambitionne de devenir un club formateur de référence du Grand-Ouest. Frédéric Casanova a déclaré vouloir créer un centre de formation pour intégrer les jeunes à ce projet. 

"On a voulu constituer une équipe en doublant les postes. Depuis deux ans, on avait des cadres et pas forcément un banc de qualité mais on a fait avec nos moyens, sans faire injure à personne. On partira avec dix joueurs, il nous en reste deux à recruter. Grâce à ce nouveau sponsor, c’est clair qu’on a pu attirer des joueurs plus aguerris. Mais encore une fois, ils viennent pour la pertinence du projet et pas pour faire une pige. D’ailleurs, beaucoup de joueurs ont signé pour deux ans et l’entraîneur, Philippe Maucourant, aussi. On s’est donné les moyens de constituer une équipe de qualité avec des joueurs qui ont adhéré à nos valeurs morales et aux valeurs du club et c’était très important sur le plan humain." - Christian Pasquier

"On n’a pas envie de laisser notre part aux autres, on a envie aussi d’être représenté dans les catégories U15 et U18. On a envie d’être très représentatif au niveau de la région, du Grand Ouest, qu’on soit reconnu en tant club formateur. Il y a des clubs qui ont eu des soucis à monter à cause de ça et on n’a pas envie de se créer encore d’autres soucis après ceux que nous avons eu ces deux dernières années et qui font désormais partie du passé. On estime qu’ici, tout est fait pour avoir un vrai pôle de jeunes. De toute façon, pour monter, c’est obligatoire d’avoir de la formation." - Frédéric Casanova

À (re)lire sur BeBasket : "Lorient en Pro B d'ici trois ans ? "On aimerait bien", admet le Président du CEP"

18 juin 2020 à 11:37
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
KILLIAN VÉROVE
Killian Vérove
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.