NM1

MATHIEU BIGOTE ET MULHOUSE ONT BIEN CHANGÉ DEPUIS DÉCEMBRE

Mathieu Bigote et Mulhouse ont bien changé depuis décembre
Crédit photo : David Billy

Arrivé début décembre à Mulhouse en provenance de Rouen, Mathieu Bigote a redynamisé le promu alsacien en compagnie d'Eric Boateng et Ronald Yates tout en relançant sa carrière.

Son arrivée au FCM avait fait renaître des espoirs de maintien, après un début de championnat très difficile pour Jamel Benabid et ses troupes. Débarqué en fin d'année 2014 après 3 matchs invisibles à Rouen (-1,3 d'évaluation en moins de 2 minutes de moyenne), Mathieu Bigote a fait le choix de redescendre de deux étages pour retrouver une division dans laquelle il avait brillé (17 points à 44,1 % dont 39,7 % à 3 points, 1,9 rebond, 2,4 passes et 1,5 interception pour 13,5 d'évaluation en 31 minutes avec Cognac en 2011/2012).

S'il est encore en phase de rodage, l'ancienne gachette du CCBB commence à retrouver le rythme de la compétition après une année 2013/2014 blanche (11,1 points à 38 % dont 32,8 % à 3 points, 2,5 rebonds et 1,6 passe pour 7,7 d'évaluation en 29 minutes). Plutôt que de rester toute la saison au bout du banc du SPO, l'arrière shooteur a fait le choix de la raison en privilégiant minutes et responsabilités au plus haut niveau fédéral. Et plus que l'apport chiffré de l'ancien Portelois, c'est avant tout sur le plan comptable que l'influence de Bigote est visible.

En effet, dix matchs après son arrivée en Alsace, le natif de Grande-Synthe a redonné un second souffle au FCM. Alors qu'avant son intégration dans l'effectif, les promus patinaient avec un bilan de 4 victoires pour 8 défaites, les partenaires de Mario Porter ont relevé la tête avec la manière, affichant un total de 7 victoires pour seulement 3 défaites avec Bigote dans leurs rangs.

Le frère du Nancéien Valentin n'est d'ailleurs pas le seul responsable de l'embellie mulhousienne, puisque la bonne période du FCM correspond également au renfort de Ronald Yates (16,3 points à 46,9 %, 6,8 rebonds, 3,2 passes et 1,3 interception pour 16,2 d'évaluation en 32 minutes en 10 matchs) et d'Eric Boateng (11,1 points à 67,4 %, 9,9 rebonds et 1 contre pour 18 d'évaluation en 29 minutes), deux joueurs dominants pour la division, qui ont considérablement rééquilibré l'effectif.

Avec son nouveau trio cinq étoiles, Mulhouse a même fait tomber Vichy, deuxième, ce vendredi, deux semaines après avoir livré une prestation encourageante face au leader Saint-Chamond (défaite 87-78). Auteur de 22 points à 6/15, 3 rebonds et 2 passes en 33 minutes face à la JAV, Mathieu Bigote semble, à l'image de sa nouvelle équipe, avoir pris un nouveau départ.

 

 

15 février 2015 à 18:05
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
BENJAMIN BONNEAU
Amoureux de magret et de basketball, élevé au grain en plein Berry. Fanatique de tous les baskets, surtout dans son Sud-Ouest d'adoption
Benjamin Bonneau
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.