NM1

NM1 POULE A (J20) : LOGIQUE RESPECTÉE ET CARTONS STATISTIQUES AU PROGRAMME

Aldo Curti
Crédit photo : Myriam Vogel

Pas de réelle surprise lors de cette 20e journée de NM1 dans la Poule A mais de belles performances individuelles à souligner. 

Toujours aussi consistant, Souffelweyersheim a fait plier Besançon sur son parquet (70-82). L'équipe drivée par Aldo Curti (18 points et 5 passes) ne s'est pas faite piéger et conserve la tête du championnat. Co-leader (en attendant l'application des sanctions de la FFBB), Saint-Quentin a imposé une défense de fer à Feurs (69-57). Les troupes de B.A. Walker (11 points et 8 rebonds) enchainent ainsi un 11e succès de rang.

Dans le rôle du troisième larron, Orchies tient sa place. Mis en difficulté par le GET Vosges, les coéquipiers de Giedrus Staniulis (20 points et surtout 22 rebonds pour 38 d'évaluation) et Ricardo Alliman (34 points et 15 rebonds pour 47 d'évaluation) s'en sont sortis à la faveur des prolongations (86-84). Boulogne a pour sa part fait descendre Recy de son nuage de 2019 avec une large victoire 75 à 100. Performance rare, Matthew Bonds a été l'auteur d'un gros triple-double (15 points, 15 rebonds et 10 passes). 

Plus tôt dans le mois, Saint-Vallier avait dû batailler pour se défaire d'Andrézieux (77-83), sous l'impulsion de Derrick Barden (26 d'évaluation). Sans faire trop de bruit, Sorgues poursuit son bonhomme de chemin avec un succès face à Charleville (90-77). Avec 4 éléments à 14 points ou plus, le danger venait de partout dans le Vaucluse. Enfin, la dérive d'Aubenas se poursuit avec une nouvelle défaite à domicile face à Kaysersberg (52-72). Totalement stériles offensivement, les joueurs de Zoran Durdevic se sont heurtés à un bon Jermel Kennedy (22 unités) côté KB.

Retrouvez le classement complet ici

 Vous souhaitez écrire sur les divisions nationales pour BeBasket.fr, contactez notre rédaction par e-mail, à redaction[at]bebasket.fr 

27 janvier 2019 à 11:33
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
BORIS DELAGNES
Quand on grandit en Dordogne en étant fan de Stojakovic on ne part pas avec toutes les chances dans la vie mais on essaie de s'en sortir.
Boris Delagnes
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching