NM1

RAYAN RUPERT : "MA PRIORITÉ EST DE SIGNER UN CONTRAT PRO EN FRANCE"

Crédit photo : Christophe Canet

Après sa dernière saison au Pôle France, Rayan Rupert a pour objectif de démarrer sa carrière professionnelle en France.

Entré au Pôle France dès sa saison U15, Rayan Rupert (2,00 m, 17 ans) est un joueur très attendu dans le futur du basketball français. Le frère d'Iliana Rupert n'a cessé de grandir (2,20 m d'envergure) puis il commence à particulièrement s'étoffer physiquement (83 kg). Dans sa dernière année à l'INSEP, il a pris l'un des rôles de leader de l'équipe de Cathy Melain et Lamine Kebe qui a déjà remporté cinq matches cette saison en Nationale 1 masculine (NM1). Désormais capitaine, il a cumulé 21 points à 9/20 aux tirs, 10 rebonds et 4 interceptions dans la victoire des siens mardi en Avignon (58-70) pour la 17e journée du championnat. Après 14 matches cette aison, le Sarthois tourne à 13,1 points à 37,5% de réussite aux tirs, 3,3 rebonds, 2,5 passes décisives, 2,6 interceptions et 2,6 balles perdues en 30 minutes en NM1.

"Monter petit à petit, sans brûler les étapes trop vite"

Dans la dernière ligne droite de son cursus amateur, il veut continuer à s'affirmer avant de passer professionnel à l'intersaison. Un passage en professionnel qu'il n'imagine pas hors des frontières, comme c'est désormais souvent le cas pour les prospects de premier rang internationaux.

"Ma priorité est de signer un contrat pro en France, a-t-il annoncé au Maine Libre. L’an prochain, le but est d’être dans la rotation d’un groupe pro, que ce soit en Pro A ou B. L’idée est de monter petit à petit, sans brûler les étapes trop vite. Le plus important est de jouer lorsqu’on est jeune."

Comment souvent avec les prospects français, Rayan Rupert doit stabiliser son tir pour passer un cap. Il ne tourne pour le moment qu'à 19,6% à 3-points.

"C’est un long processus. Je travaille très dur pour améliorer mon shoot. Si aujourd’hui, je ne suis pas encore très efficace, je sais que ça va payer. L’essentiel est de ne pas refuser les tirs."

La tête sur les épaules, bien entouré, l'ancien joueur de Coulaines et du SCM Le Mans a tout ce qu'il faut pour percer à haut-niveau.

13 janvier 2022 à 17:19
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.