NM1

XABABA, DE LA RUE À LA TOILE

Posté par Rédaction

Du street-ball à Internet, du premier drible à la création de son site web, Xavier Delarue en a parcouru du chemin en vingt ans, deux décennies avec comme seul fil conducteur la passion et l'amour du basket.La dernière fois que l'on avait rencontré Xavier, c'était à la fin de l'été en pleine préparation d'avant championnat. Il nous avait confié ses espoirs de voir le Stade Clermontois réaliser une belle saison avec pour principal challenge une remontée en Pro B. Huit mois plus tard, c'est malheureusement en bas de classement que l'on retrouve le club auvergnat. Entre changement de coach, blessure de joueurs cadres, et mauvaise gestion de certains matchs, Xavier a accepté de revenir sur cette saison cauchemardesque qui enverra le club en N2 la saison prochaine.

Photos : Tuan Nguyen

Salut Xavier, comment vas tu ?Et bien, à titre personnel, ça va, aprés c'est un peu plus difficile au niveau du moral par rapport à la saison du Stade Clermontois.

Justement la saison n'est pas encore terminée et le Stade jouera en N2 la saison prochaine, quel regard portes-tu sur cette saison éprouvante ?Que dire... (il marque une pause) On a eu droit à tout cette année, changement de coach, blessures, malchance, mauvaise gestion de certains matchs... Dès les matchs amicaux on a vu que cette saison serait difficile. En tant qu'équipe qui descendait de Pro B, on était attendu dans les différentes salles, nos adversaires ne nous ont pas fait de cadeaux. Le groupe a appris à ce connaitre dans la défaite, c'est vraiment difficile de construire une équipe sur ça et, après, tout s'est enchaîné, le stress, une atmosphère pesante, un climat tendu, ce genre de chose qui s'installe quand on fait une saison compliquée. Pour autant le groupe n'a jamais explosé, tout le monde est resté pro et a su faire la part des choses en restant à sa place. Mais, en résumé, oui, on peut dire que cette saison est un un échec, c'est indéniable.Cela ne doit pas être facile de finir ce championnat en sachant que vous êtes condamnés ?Ce n'est pas évident, on joue le jeu jusqu'au bout, c'est le minimum. On continue de se battre avec les honneurs, on ne laisse rien filer, on arrache des prolongations, on essaye vraiment de faire le maximum jusqu'à la fin, on prend les matchs les uns après les autres sans se poser de question.Deux descentes consécutives pour le Stade Clermontois, à ton avis c'est dû à quoi ?C'est difficile à dire. Cette saison ressemble un peu à celle de l'année dernière, avec beaucoup de frustration. On avait beaucoup d'espoir pour cette année et puis finalement les différents événements ont pris le dessus et ont fait que l'on a déjoué. Voila, c'est la vie, c'est le sport, ça peut se jouer sur des détails, on a tous notre part de responsabilité là-dedans, c'est triste ce genre de chose, c'est dommage, oui je crois que c'est ça le mot pour resumé ce que l'on vient de vivre, c'est dommage...

On voit bien que, chaque année, la NM1 est de plus en plus compétitive, tu confirmes ?Oui, dès le départ j'avais dit autour de moi: "attention, la NM1 c'est du costaud !" Il y a beaucoup de mépris autour de cette division, il y a d'excellents JFL ou non JFL qui auraient sans aucun problème leur place dans une équipe Pro B, au même titre que je suis prêt à parier que les trois/quatre meilleures équipes de NM1 comme Saint-Quentin, Orchies, Charleville-Mézières pourraient sans problème battre, sur un match, les trois/quatre dernières équipes de Pro B. Le haut de tableau de la NM1, c'est une Pro B bis. En tout cas, une chose est sûre, la NM1 de cette saison n'a plus rien à voir avec celle que j'ai connu il y a dix ans. il y a eu un nivellement par le haut avec beaucoup plus de professionnalisme et de compétitivité, c'est un championnat qui gagne à être connu et à être encore plus médiatisé.Ton ami, Mathieu Guichard, vit lui aussi une saison compliquée chez le voisin vichyssois.

Oui c'est vrai, c'est incroyable ce qui est arrivé à Vichy cette année, cela me fait de la peine pour lui...Justement à voir les deux clubs auvergnats qui poursuivent leurs descentes dans les profondeurs des classements, penses-tu qu'une fusion pourrait être une solution ?

Il y a un an, j'étais contre car chaque club avait son identité, ses racines, son passé... Mais maintenant, je pense qu'il faut arrêter cette "guerre des voisins". Je veux dire, regardons la vérité en face, à ce rythme là, il n'y aura plus de basket professionnel en Auvergne d'ici peu de temps ! Il y a moins de 10 ans (quatre ans en réalité, NDLR), les deux clubs étaient en Pro A et demain l'un sera en NM1 et l'autre en NM2. Il y a des questions à se poser, est-ce que l'on décide de tout mettre en œuvre pour avoir un grand club compétitif ou bien est-ce que chacun reste chez soit et continue son petit bricolage avec trois bouts de ficelles ? L'exemple de Châlons-Reims - ou même dans la capitale avec le Paris-Levallois - montre bien qu'une union peut apporter des bonnes choses, et surtout des résultats. Donc, à titre personnel, oui, je serais pour une union future entre les deux clubs et ainsi créer une place forte du basket en plein cœur de la France. Les Auvergnats méritent d'avoir du basket de haut niveau, il y a une vraie culture basket à Vichy et le potentiel économique à Clermont, il devrait bien y avoir moyen de faire quelque chose de grand sur cette terre de basket !Tu as encore un an de contrat avec le Stade, cela veut dire que l'on te verra en NM2 la saison prochaine ?Je ne veux pas pratiquer la langue de bois mais, c'est encore trop tôt pour discuter de tout cela, la saison n'est pas encore terminée. On a un travail à finir et on discutera de tout cela en temps voulu avec les dirigeants, le coach. Mais, pour l'heure, ce n'est absolument pas dans mes préoccupations. La seule chose que je sais c'est que j'ai envie de continuer de jouer au basket l'année prochaine...Il y a une dizaine de jours, tu as lancé ton site Internet. Peux-tu nous en dire plus sur ce projet ?World Directory Basketball est un site communautaire entièrement consacré au basket. C'est une gigantesque base de données avec des joueurs pro, des coachs, des agents, mais aussi toutes les personnes qui gravitent autour du terrain comme les médias, les associations, les supporters. Tout le monde à sa place, c'est un énorme réseau social dédié au basket fait pour relier les gens entre eux, échanger, créer des passerelles entre les différents acteurs du monde du basket, avoir des contacts, établir des connexions professionnelles, déposer des annonces, trouver un travail, du matériel... Il suffit simplement de s'enregistrer et, à partir de là, on peut avoir accès à tout en quelques clics seulement au fond de son canapé. Et surtout, tout est gratuit.

Comment as-tu eu l'idée ?C'est parti d'un constat personnel. Quand j'étais jeune, je ne savais pas comment faire pour me faire remarquer, avoir des contacts, rencontrer des agents, des clubs... Je me suis dis : pourquoi ne pas créer une sorte de "Facebook du basket" ? Il y a un vrai vide au niveau de la communication autour du basket, par exemple beaucoup de jeunes joueurs ne savent pas comment s'y prendre pour se faire remarquer ou bien se font avoir par des pseudos agents. World Directory Basketball est avant tout un outil pour se faire connaître, se constituer un carnet d'adresse et montrer aux autres qui on est. C'est une chance que l'on donne aux gens grâce à la puissance d'Internet.Cela m'a pris neuf mois pour travailler sur le concept. Je démarche, j'innove, je gère, je fais le VRP auprès de tout le monde pour faire connaitre le site, c'est beaucoup de travail mais c'est aussi beaucoup de satisfaction !Avant de nous quitter tu voudrai dire un petit mot ?Oui, plutôt un coup de gueule ! (rires) C'est à propos du basket à la télévision et en particulier sur Sport +. En tant que basketteur, mais surtout en tant que fan de basket, j'ai trouvé vraiment scandaleux, et encore, je pèse mes mots, le traitement que l'on a infligé aux téléspectateurs en supprimant purement et simplement l'accés à Sport + par les FAI en plein milieu de la saison ! On a pris les gens en otage, il y a eu un minimum d'information, pourquoi ne pas avoir attendu la fin de la saison ?! Niveau timing c'est vraiment aberrant et navrant d'en être arriver là ! Je ne comprends pas, c'est un vrai manque de respect pour tout ceux qui suivaient Sport+ sans passer par Canal Sat !

Photo : Benjamin Chérasse

18 avril 2012 à 00:00
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.