NM2

FABIEN CALVEZ (CHARLEVILLE-MÉZIÈRES) : "TOUS LES VOYANTS SONT AU VERT"

Fabien Calvez
Crédit photo : Etoile de CharlevilleMézières Ardennes

La reprise approche pour l'Etoile de Charleville-Mézières Ardennes, l'occasion pour Fabien Calvez de faire le point sur ses ressentis concernant l'effectif et la saison qui arrive. 

Sur le site internet du club, l'entraîneur de l'Etoile de Charleville-Mézières, en poste depuis l'été 2019, n'a pas caché son engouement vis-à-vis de la continuité et de la stabilité instaurée au sein de son effectif. Revenant sur sa première saison à ce poste, Fabien Calvez n'en retient que du positif et se tourne vers le futur. 

"Les spectateurs ont apprécié ce qu'on a montré et malgré notre petit budget, les blessures et le point de pénalité qui nous a été infligé par la FFBB, l'Etoile a terminé à la cinquième place de sa poule. Ce qui est plutôt bien pour une année de transition. Malgré tous ces aléas, je ne retire que du positif de cette première campagne. Je me suis éclaté avec l'ensemble du groupe et à l'intérieur d'un club qui a pu compter sur ses bénévoles, ses partenaires et un public de plus en plus nombreux au fil des matchs.

Nous sommes tous sortis grandis de cet exercice. Et lorsque j'ai fait le bilan en fin de saison avec les joueurs, une grosse partie voulait rester ici. In fine, six joueurs dont un étranger sont ainsi restés chez nous. Ce qui veut dire qu'on peut se plaire à Charleville-Mézières. Personnellement, j'ai appris à connaître la division à l'occasion de mon retour dans le basket masculin."

"Je pense qu'on aura une belle petite équipe"

Seulement quatre recrues viennent apporter de l'expérience et de la consistance au roster, tout en s'alliant à la perfection avec les valeurs et les ambitions du club. Malgré une intersaison plus indécise que d'habitude, le recrutement ne s'est pas fait dans la précipitation. Il ne reste plus qu'à assembler les pièces du puzzle et faire le maximum pour que la mayonnaise prenne. 

"Avant d'entrer dans la phase de recrutement, j'ai d'abord regardé ce qui avait bien ou moins bien fonctionné et ce qu'il fallait améliorer pour être encore plus consistant. J'ai aussi tenu à garder des joueurs qui se sont plus ici et avec lesquels j'ai aimé travailler. C'était le point de départ de ma réflexion, car je ne voulais absolument pas repartir de zéro.

Les reconductions de contrat ont rapidement été négociés. Ensuite, j'ai voulu apporter un peu plus de maturité au groupe, ce qui a été fait avec la venue de Pierre-Baptiste Kieger qui évolue en N2 depuis plusieurs années. Ensuite, avec l'arrivée de Badiane Tidiane qui a de longs segments, on a donné plus d'impact à l'intérieur à l'équipe en lui amenant de la taille et du physique. A la mène, je voulais disposer d'un meneur de grande taille, bosseur et ayant une marge de progression. Et la jeunesse de Martin Courtois ne me fait pas peur. On va, par ailleurs, pouvoir travailler différemment avec lui. Enfin, avec Ishmaël Donzo, on a sûrement trouvé la grosse valeur ajoutée. Il va amener un peu de folie et du spectacle à l'Aréna. Ce joueur disposant de qualités athlétiques exceptionnelles."

"Un basket offensif. Ce sera notre marque de fabrique"

À situation exceptionnelle, reprise exceptionnelle. Après six mois sans basket, Fabien Calvez a concocté un programme qui débutera en douceur. Il espère surtout que les joueurs ont été suffisamment autonome afin de s'entretenir individuellement et d'arriver en forme le jour de la reprise, fixé au 14 août. 

"Forcément, ce ne sera pas pareil que les années précédentes. Il va falloir y aller doucement et progressivement pour retrouver les sensations basket d'autant que les joueurs ont perdu l'habitude de faire des cinq contre cinq. Il y aura donc une période de réadaptation nécessaire. Mais comme il y a un an, on avait quasiment débuté le championnat sans la moindre préparation, pour nous il n'y aura finalement guère de changement. Au contraire, nous aurons un mois pour nous mettre sereinement en place. Et comme nous avons gardé un noyau dur, ce qui nous permettra de gagner du temps, je pense qu'on sera dans le bon timing avant la journée inaugurale contre Gennevilliers. En tout cas, tous les voyants sont au vert avant les cinq prochains matchs amicaux que nous avons programmés."

 

Faire mieux que la saison dernière ? Fabien Calvez en a l'ambition. Mais avant cela, il va falloir pratiquer un basket plaisant à jouer mais aussi à regarder, histoire que les joueurs s'épanouissent mais aussi que les supporters se plaisent. 

"Continuer sur la dynamique sportive actuelle en faisant mieux qu'en 2019-2020 afin de reconquérir le public tout en proposant aux Ardennais un basket offensif. Ce sera notre marque de fabrique. Je souhaite que les gens qui s'investissent au sein du club et nos supporters retrouvent le sourire. Il faut donc continuer d'aller de l'avant. On a les arguments pour bien faire mais la poule D de N2 recèle beaucoup de clubs ambitieux, désirant jouer le haut de tableau. Dans un premier temps, il faudra donc valider le maintien le plus rapidement possible pour prétendre à mieux ensuite et être le plus haut possible au classement."

13 aout 2020 à 18:31
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
KILLIAN VÉROVE
Killian Vérove
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.