NM2

ITW FRANÇOIS JR. PEHOUA, INTERNATIONAL CENTRAFRICAIN EN NM2

La République centrafricaine, les Etats-Unis, la France.

Depuis le début de sa carrière, François Jr. Pehoua a connu ces trois pays. Entre le basket et les études, cet international centrafricain garde la tête sur les épaules. Son pays natal, l'AfroBasket, la saison écoulée, ses projets futurs : l'ancien joueur de Sorgues se confie en toute simplicité. Entretien.

Pouvez-vous vous présenter votre parcours ? 

J'ai appris en République centrafricaine (RCA) à jouer au basket dès l'âge de 7 ans. Je suis ensuite venu en France, jouer pendant un an à Charenton en Cadets France. Puis je suis allé aux Etats-Unis où j'ai d'abord évolué dans deux lycées différents  puis à l'Université d'Hampton en NCAA Division 1.

Vous êtes né à Bangui (République centrafricaine). Mais c'est dans un lycée de la Caroline du Nord que vous avez vraiment montré de quoi vous étiez capable. Personne n'avait remarqué vos prédispositions en Afrique ? 

Exactement, né en Centrafrique. Très jeune, je montrais une prédisposition à pouvoir exceller dans ce sport.  Mais, je me suis envolé pour la France. N'étant pas titulaire d'un passeport français et vu que je voulais aussi faire des études, seuls les Etats-Unis m'offraient cette opportunité. J'ai donc décidé de la saisir et j’ai obtenu  mon diplôme universitaire en sport management.

Depuis 2011, vous jouez à Marmande en NM2. Cette année, vous avez terminé quatrième de la poule B (15 victoires - 11 défaites). C'est un regret de ne pas avoir fait les playoffs ? 

En tant que capitaine, je regrette fortement que notre équipe n'ait pas pu atteindre les playoffs. Il nous a manqué très peu pour y arriver mais c'est la loi du sport.

Allez-vous rester à Marmande l'année prochaine ? 

Non, j'ai ouvert les portes à d’autres projets.

Quels sont ses projets ?

Je suis disponible pour un nouveau challenge dans un autre club. Je cherche à retrouver le chemin de la N1, voir plus. Mais une N2 avec de fortes ambitions serait aussi un défi à relever. (NDLR : Depuis, Jr. Pehoua a signé avec Aubenas en NM2).

Vous avez participé à l'AfroBasket en 2005, 2007, 2009. Allez-vous participer à cette compétition cette année ?

En 2011 j'avais manqué cet évènement sportif pour des raisons administratives et extra-basketball. Le Centrafrique traverse actuellement l'une des périodes les plus noires de son histoire. Participer et atteindre nos objectifs à l’AfroBasket 2013 serait un message de paix et d’unité pour mon pays. La qualification pour la Coupe du Monde 2014 en Espagne est l'objectif secondaire. Le titre est notre objectif principal.

En 2009, votre sélection dans l'équipe de Centrafrique est très contestée. Certains personnes déclarent que vous devez votre présence à votre frère (il était Directeur National à l'époque). Vous finissez la compétition avec 7,1 points, 2,1 rebonds et 1,1 passe de moyenne. C'était le seul moyen de faire taire les critiques, en sortant de gros matchs ?

Ma place était contestée par des personnes sans aucune raison valable. Ce fut une décision contestée à cause d'une petite entorse durant un match de préparation contre le Paris-Levallois, alors que nous préparions le tournoi éliminatoire de l'AfroBasket 2009. Mon frère, qui était DTN à l'époque, avait pris la décision de ne pas me retenir dans les 12 qui ont finalement joué à Bangui. Malheureusement, dans notre communauté, certains font des jugements de valeur en fonction de leur propre éducation. La jalousie délie beaucoup de langues. Tous les joueurs qui étaient appelés à cette préparation connaissaient ma valeur qui n'était pas à mettre en doute, mais la calomnie est humaine. C'est la loi du sport. Les critiques ne cesseront jamais d'exister. En Libye, en 2009, au delà des statistiques, mon jeu a permis de stopper  certains joueurs qui étaient des gâchettes, comme l'arrière meurtrier du Rwanda, Kenneth Gasana. Il tournait à plus de 18 points et je l'ai limité à 11 points. J'ai aussi fait d'autres bons matchs défensifs.

Posté par Geoffrey Charpille

18 juin 2013 à 12:17
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.