NM2

PLAYOFFS NM2 : DAX, PONT DE CHERUY, MULHOUSE ET LE STADE DE VANVES PROMUS EN NM1

Stade de Vanves 201819 montée NM1
Crédit photo : Stade de Vanves

Vainqueurs à l'aller, Dax, Pont de Cheruy, Mulhouse et le Stade de Vanves ont validé leur montée en NM1 en s'imposant à domicile. Il n'y aura pas de belle ce dimanche.

Dax - Avignon : 64-53

En limitant la seconde meilleure attaque de NM2 à moins de 60 points sur son propre parquet, le DGB se présentait en position de force au moment d'accueillir Avignon dans les arènes de Dax.

Crispés par l'enjeu, les hommes de Denis Mettay ont attendu la 4e minute pour se mettre en route. Et de quelle manière ! C'est un véritable déluge qui s'est abattu sur la défense de l'USAP. Avec pas moins de 5 tirs à trois points (deux de Darrigand, El Khir, Mbodj et Mansanné) les locaux ont creusé un écart conséquent à la fin du premier quart-temps (21-12). Sur sa lancée, le DGB a débuté par un terrible 7-0 qui lui a permis de compter 16 points d'avance. Mais un accrochage entre Rakocevic et Lesca, entraînant une faute disqualifiante des deux joueurs, ont coupé les jambes des Dacquois. En effet, ces derniers ont vu les Avignonnais recoller à 7 points grâce à Matanga et Borval (35-28). Si Darrigand a ouvert les hostilités à longue distance, le DGB a commencé à déjouer. Liorel a ramené sa formation à 5 petits points, mais l'USAP n'a pas su profiter de l'apathie landaise. Sans maîtriser son sujet, Dax a abordé le dernier acte avec un avantage important dans une rencontre aussi défensive (44-36). Ramassamy dans la raquette, et Liorel à trois points, se sont rendus coup pour coup. Mais Darrigand et encore Ramassamy ont coupé les ailes de l'USAP, revenu une nouvelle fois à 5 points. Dans les dernières minutes, les joueurs de coach Mettay n'ont pas tremblé sur la ligne des lancers francs pour offrir au DGB une montée historique en NM1 (64-53).

Sur ces deux rencontres Dax s'est montré intraitable défensivement face à une équipe d'Avignon qui affichait une moyenne de 85 points en saison régulière.

Dax : Ramassamy (15), Darrigand (12), El Khir (13), Garcia Urbina (2), Lesca (5), Lifermann (4), Mansanné (3), Mbodj (6), Valayer (4). 
 
USAP : Kaba (8), Borval (7), Bourcier (4), Gana (13), Liorel (11), Matanga (3), Nicollin (1), Rakocevic (6). 
 
 
Mulhouse - Laval : 105-70

Sérieux et appliqués lors du premier match, les Alsaciens se devaient de terminer le travail à domicile, face à plus de 2000 personnes. 

Aux abonnés absents défensivement, les hommes de Jean-Luc Monschau ont laissé le duo Meignan (absent lors du match aller) - Benon se régaler en attaque avec 24 des 29 points inscrits (10/10 aux tirs) par leur formation dans le premier quart temps (27-29). Sermonnés, les locaux se sont montrés beaucoup moins permissifs. Sous l'impulsion de Diehl et Willig, ils ont infligé un 13-0 à leurs adversaires pour conclure la première période (46-40). Le retour des vestiaires a été terrible pour les Lavallois, submergés sous les assauts de May-Thompson (13 points dans le 3e quart-temps). Dépassés par la force collective alsacienne (7 joueurs à plus de 10 points), ils ont fini par rendre les armes à 10 minutes du terme de la partie (77-51). Dominateurs dans tous les compartiments du jeu et notamment au rebond (40 à 25), les locaux n'ont pas relâché la pression pour autant, offrant à leurs supporters un véritable festival offensif  (105-70).

Vainqueur du trophée Coupe de France, promu en NM1, Mulhouse vise désormais le final 4 pour conclure une saison en tout point remarquable. 

Mulhouse : Diehl (18), Ekani (17), May-Thompson (15), Grebongo (13), Plasse (9), Sarkis (12), Minte (11), Willig (10).

Laval : Meignan (23), Benon (17), Froc (12), Gelu (5), Lupot (5), Brooks (5), Crétois (3).


Stade de Vanves - Pays des Olonnes : 74-66

Miraculé lors du match aller, les coéquipiers de Raphaël Desroses se méfiaient d'une équipe vendéenne bien déterminée à réaliser un exploit. 

Sérieux et appliqués, les locaux ont démarré idéalement la partie en menant 12-3 après 3 minutes de jeu. Mais l'entrée de Raguette a fait le plus grand bien au POB. Bien aidé par Durand (11 points), il a permis à son équipe d'inverser le cours de la partie (19-24). Malgré l'expérience de Desroses, les Vendéens, sentant le coup jouable, ont décidé de ne rien lâcher. C'est finalement Buval qui a remis les deux équipes a égalité à la pause (35-35). Irrésistible, Desroses a donné l'avantage aux locaux, qui se sont détachés grâce à Sauzeau (55-47). Malgré les efforts de Durand, les joueurs des Hauts-de-Seine ont parfaitement contrôlé la fin de match pour s'offrir une fantastique montée en NM1 (74-66). 

Mis en difficulté par l'équipe dirigée par Guillaume Pons, Vanves peut remercier Raphaël Desroses, tout simplement énorme avec 26 points de moyenne sur les deux rencontres. Les stadistes valident leur magnifique saison et se rendront avec beaucoup d'ambition au final 4. 

Vanves : Desroses (31), Buval (13), Sauzeau (12), Bourgault (3), Breggion (5), Eale (3), Kabengele (4), Sene (1), Vertus (2).

POB : Bogmis (6), Durand (17), Raguette (17), Cantinol (5), Imhoff (9), Lessort (6), Toto Nkote (2), Mourier (4). 

 
Pont de Cheruy - Cergy Pontoise : 79-70

Vainqueur aux forceps du côté de Cergy Pontoise lors du match 1, Pont de Cheruy était sur ses gardes au moment d'accueillir la formation dirigée par Steed Tchicamboud.

Mis sur orbite par le duo Damachoua-Basse, les locaux ont parfaitement abordé ce grand rendez-vous. Efficaces des deux côtés du terrain, ils ont rapidement pris le dessus sur un adversaire en manque de solutions offensives (20-12). Soumahoro puis Ipouck ont fructifié cet avantage, mais Moukenga et Razanemehina ont permis aux spartiates de rester en vie (38-32). Sûrs de leur fait, les Pontois ont maintenu leur avantage, toujours grâce au feu follet Damachoua.  Malgré les tentatives de Michel et Niakaté, Cergy n'est pas parvenu à se rapprocher au moment d'aborder le dernier acte (55-47). Toujours aussi sereins, à l'image d'un Basse impeccable dans la raquette, les Isérois ont contrôlé la fin de match. Les efforts de Moukenga et Boudrouz sont restés vains pour une formation de Cergy qui a loupé le coche la semaine dernière (79-70). 

Pont de Cheruy accède à la NM1 avec un groupe qui était bâtit pour aller le plus haut possible, avec énormément d'expérience et un coach, Moatassim Rhennam, auteur d'un travail remarquable.  

Pont de Cheruy : Damachoua (24), Acker (4), Basse (21), Durand (6), Ipouck (9), Pellin (4), Soumahoro (11).

Cergy Pontoise : Moukenga (13), Michel (10), Njoya (7), Wilson (4), Boudrouz (10), Niakate (10), Razanemehina (14), Filet (2).

par @
26 mai 2019 à 13:54
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
PAT VILLEMUR
Pat Villemur
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.