NM2

PLAYOFFS NM2 : PONT DE CHERUY ET VANVES MIRACULÉS, LES FAVORIS AU RENDEZ-VOUS

Pont de Chéruy victoire 2018
Crédit photo : SOPCC

Le match 1 des playoffs de NM2 ont eu lieu ce samedi soir.

Toutes les équipes en déplacement se sont imposées à l'occasion du premier match des playoffs NM2. La logique du classement de la saison régulière a donc été respectée, non sans mal pour Pont de Cheruy et le Stade de Vanves.

 

  • US Laval - Mulhouse Pfastatt : 72-85

Tout récent vainqueur du Trophée Coupe de France, Mulhouse Pfastatt se déplaçait dans la petite salle de Hilard (214 places) pour affronter Laval. Et la meilleure équipe de la saison régulière avait bien l'intention de poursuivre sur sa lancée.

Ce sont pourtant les locaux qui ont le mieux abordé cette rencontre grâce au duo Lupot-Benon. Malmenés, les alsaciens ont eu du mal à rentrer dans la partie (19-15). Mais les hommes de Jean-Luc Monschau ont rapidement réagi par Ekani tout d'abord puis Plasse et Grebongo à longue distance. Et si Diehl est resté muet durant ce premier acte, les visiteurs ont viré en tête à la pause, sans toutefois distancer des lavallois portés par Lupot et Benon (38-43). Les alsaciens ont décidé de passer la vitesse supérieure au retour des vestiaires. Plasse ne s'est pas refroidi, alors que Willig et l'excellent Ekani ont permis à leur formation de créer un écart conséquent (56-70). La formation alsacienne a géré son avance grâce à un excellent Plasse alors que Diehl s'est montré bien plus présent lors de cette seconde mi-temps. Malgré la bonne prestation de Crétois, le duo Benon-Lupot a été bien trop isolé pour espérer revenir au score (72-85).

Sans réellement trembler, Mulhouse a logiquement remporté cette première manche. Les joueurs de coach Monschau devront désormais terminer le travail à domicile vendredi prochain.

Laval : Lupot (21), Benon (15), Crétois (13), Gelu (4), Froc (7), Fellah (2), Brooks (10).

Mulhouse : Ekani (18), Plasse (20), May-Thompson (6), Diehl (11), Grebongo (18), Willig (12).

 

  • USAP Avignon- Dax Gamarde Basket : 56-64

L'opposition de styles entre Avignon, équipe réputée pour son jeu offensif, et Dax, connu pour sa solidité défensive, promettait d'être intéressant.

D'entrée les hommes de Denis Mettay ont sorti les barbelés pour prendre l'avantage grâce à Darrigand et Ramassamy (11-17). Kaba et Rakocevic muselés, l'USAP s'en est remis à Bourcier et Rutherford pour tenter de recoller au score. Mais les visiteurs se sont montrés impériaux défensivement pour conserver l'avantage grâce à Lesca. Les deux formations sont rentrées aux vestiaires sur un tout petit score (23-29). La pause a fait du bien aux avignonnais, qui ont recollé au score grâce à Bourcier, un ancien de la maison dacquoise, puis Rutherford. Habituellement excellent dans les troisième quart-temps, le DGB ne comptait plus que deux points d'avance au moment d'aborder le dernier acte (42-44). Mais la solidité défensive et l'expérience du duo Darrigand-Lesca a fini par faire la différence pour les visiteurs, qui ont réussi l'incroyable performance de limiter l'USAP à moins de 60 points (56-64).

Le DGB a frappé très fort avec cette victoire probante à l'extérieur. Une performance encore plus incroyable quand on sait que l'un de ses deux mini-bus avait été pillé la veille de la rencontre sur une aire d'autoroute. Les hommes de Denis Mettay ne sont plus qu'à une marche de la nationale 1. L'ambiance promet d'être brûlante dans les arènes de Gamarde vendredi.

USAP : Bourcier (13), Kaba (7), Borval (4), Gana (6), Liorel (7), Nicollin (6), Rakocevic (4), Rutherford (9).

Dax: Darrigand (11), El Khir (4), Garcia Urbina (4), Lesca (15), Lifermann (4), Ramassamy (9), Mansanné (2), Mbodj (7), Valayer (8).

 

  • Pays des Olonnes - Stade de Vanves : 66-67

Ce déplacement en terre vendéenne s'annonçait périlleux pour Vanves, face à une formation très difficile à manœuvrer. La salle de Beauséjour affichait complet pour l'occasion.

Le POB a rapidement pris le dessus grâce à Imhoff et Durand. Incapables de trouver des solutions offensives face à la formidable défense vendéenne, les visiteurs ont accusé 7 points de retard à la fin du premier quart-temps (18-11). Mais la réaction n'a pas tardé, Vanves infligeant un terrible 13-0 aux hommes de Guillaume Pons. Ces derniers ont tout de même trouvé les ressources pour conserver un court avantage à la pause (30-27). Le réveil de Desroses, qui a inscrit ses 21 points en seconde mi-temps, a permis à son équipe de compter 9 points d'avance. Mais les locaux ont recollé au score grâce à Bogmis (41-46). Dans une ambiance étouffante, aucune des deux formations n'a réussi à se détacher avant que Desroses (5/7 à trois points et 20 d'évaluation) puis Breggion ne redonnent un peu d'air aux stadistes. Mais les coéquipiers de Grégory Lessort sont une nouvelle fois revenus sur les talons de leurs adversaires. Imhoff a eu la balle de match en main mais son tir a échoué sur le cercle (66-67).

C'est une cruelle désillusion pour le POB qui n'est pas passé loin d'une superbe performance. Ils devront désormais réaliser l'improbable en s'imposant deux fois dans les Hauts de Seine.

POB : Bogmis (11), Cantinol (4), Durand (12), Imhoff (16), Lessort (9), Ogunfolu (7), Toto Nkote (7).

Vanves : Desroses (21), Buval (10), Breggion (9), Bourgault (9), Kossangue (9), Sauzeau (5), Séné (2), Vertus (2).

 

  • Cergy Pontoise - Pont de Cheruy : 81-83 (a.p.)

Impressionnant tout au long de la saison, Pont de Cheruy s'attendait à un match piège du côté de Cergy Pontoise.

Les deux équipes ont offert un premier quart -temps équilibré et offensif. Moukenga et Wilson ont permis aux locaux de prendre l'avantage malgré les 14 points inscrits en cumulé par Damachoua et Soumahoro (24-23). Les défenses se sont resserrées avec une formation de Pont de Cheruy beaucoup moins permissive de ce côté du terrain. Les Spartiates ont fini par laisser leurs adversaires virer en tête à la pause (35-37). Regonflés à bloc par Steed Tchicamboud, les locaux ont inversé la tendance grâce à un excellent Pierrick Moukenga. Mais Pellin tout d'abord puis un dunk de Basse au buzzer ont remis leur formation dans les clous (58-55). Les deux équipes se sont rendues coup pour coup dans ce dernier acte. Njoya a donné deux points d'avance aux Spartiates à 24 secondes de la fin mais Basse a remis les deux formations à égalité. Njoya puis Moukenga ont eu la balle de match, en vain, envoyant la rencontre en prolongations (71-71). Dans une atmosphère irrespirable, Michel a donné 3 points d'avance aux locaux à une minute de la fin. Mais Soumahoro a permis à Pont de Cheruy d'égaliser grâce un superbe tir longue distance. Ce sont finalement deux lancers-francs qui ont fait pencher la balance en faveur des visiteurs, l'ultime tentative de Moukenga échouant de justesse (81-83).

Pont de Cheruy s'en sort miraculeusement alors que Cergy peut nourrir énormément de regrets au regard de la physionomie de la rencontre.

Cergy Pontoise : Moukenga (21), Michel (12), Njoya (13), Wilson (17), Boudrouz (3), Niakate (4), Razanemehina (11).

Pont de Cheruy : Damachoua (18), Acker (2), Basse (10), Durand (5), Ipouck (6), Pellin (21), Soumahoro (19), Thiam (2).


par @
20 mai 2019 à 07:32
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
PAT VILLEMUR
Pat Villemur
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.