NM2

POULE A : OUEST LYONNAIS, LA SURPRISE DU CHEF !

Crédit photo : Ouest Lyonnais Montage Vincent Lamarque

Ouest Lyonnais Basket n'était pas attendu à pareille fête.

Dans une saison, il y a toujours une belle histoire ou plutôt un beau parcours ! Celui de Ouest Lyonnais Basket, condamné à la relégation la saison passée après sa dernière place et sa deuxième partie de saison catastrophique, n'était pas du tout attendu. Un repêchage dû à la réforme de la Nationale 1 masculine, des départs, une équipe amoindrie mais au final un recrutement ciblé et judicieux. Le duo Bénédicte Fombonne-Mickaël Vérove, qui fonctionne depuis quelques saisons, a su trouver les hommes tout en gardant ses cadres historiques pour trouver la bonne "carburation" cette saison et arriver à mi-parcours avec quasiment le double de victoires par rapport à la saison dernière toute entière ! De quoi envisager le maintien avec beaucoup d'assurance, même si la saison reste longue.

LE DERBY, LE DECLIC PUIS LES VICTOIRES...

Quatre petites et maigres victoires, tel était le bilan la saison dernière qui avait vu les Lyonnais terminer bons derniers de la poule. Avec des départs à l'inter-saison et un recrutement tardif, une préparation compliquée avec des résultats peu encourageants, les observateaurs mettaient tous le club dans la "charette" des relégables en fin de saison. Avec un départ ponctué par une défaite à Sapela puis une énorme fessée reçue à domicile face à Montbrison (-40), la confirmation allait vite prendre tournure. Oui mais le derby est arrivé à point nommé pour Ouest Lyonnais. En accueillant LyonSO dans le toujours très disputé derby, les locaux ont vendu chèrement leur peau jusqu'à faire tomber le voisin pourtant ultra favori. Un exploit pensait-on alors. Eh bien la suite va être tout autre qu'un parcours "d'exploits". En allant vaincre Marseille, pourtant bien armé, sur son propre parquet dans la foulée, Ouest Lyonnais ne va ensuite pas connaître la défaite à domicile pour enchainer succès après succès. Seul le parcours à l'extérieur restera vierge par la suite mais en arrivant à la fin des matchs avec un bilan de 7 victoires pour 6 défaites, ils ont surpris tout le monde. Un bilan qui les fait pointer à la septième place (cinquième ex-aequo) et qui les laisse espérer grandement un maintien en fin de saison. Quand on sait qu'avec neuf victoires en fin de saison on se sauve dans 90% des cas, les Lyonnais se sont grandement facilité la tâche avec ces 13 premiers matchs.

UN GROUPE BATI AUTOUR DE DEUX PILIERS

Bien entendu, pour créer un groupe, une équipe et un collectif, il faut aussi des leaders. S'ils sont quelques uns à poursuivre l'aventure depuis quelques saisons, deux d'entre eux constituent le socle et l'âme de cette équipe. William Hervé, que l'on ne présente plus, a pris les choses en main si l'on peut dire, puisqu'il est actuellement troisième meilleur marqueur de la poule. Avec 19,56 points de moyenne par match, le capitaine marque 25% des points de son équipe et a donc pris la lourde responsabilité du scoring durant les rencontres. Pour mettre de l'énergie, le duo qu'il forme avec Julien Guillaud constitue le moteur de ce groupe. Le deuxième pilier est aussi très important dans le dispositif puisque lors des quatre dernières journées, en l'absence du capitaine blessé, c'est lui qui a pris les choses en main! Avec une pointe à 34 points, il a pris le relais de fort belle manière et entraîné tous ses coéquipiers dans son sillage. Deux fidèles du club sur qui le staff peut compter pour aller chercher le maintien. Il y en aurait bien un troisième à citer mais Marc Henri Brunel, aussi au club depuis longtemps, a passé la plupart de cette première moitié blessé. De quoi aussi voir l'avenir avec sérénité si le shooteur maison revient en forme!

DES RECRUES PERFORMANTES

Durant l'été, l'arrivée du Serbe Dejan Mikic, en provenance de Saint André les Vergers (NM3), n'a pas constitué le buzz estival. Pourtant, son apport dans le dispositif est très précieux et a considérablement amélioré le secteur intérieur. L'autre arrivée, mais tardive cette fois, du plus connu sur la place Lyonnaise Ilyès Gmar, passé par Oullins Ste Foy (LyonSO) et Pont de Chéruy à ce niveau, a également été une belle pioche. Ce dernier, assez discret en début de saison, a enchaîné les performances pour se retrouver actuellement dans le Top 10 des marqueurs de la poule. Dans les mouvements enregistrés, l'arrivée du jeune meneur Florian Gourbeyre, qui avait éclos à ce niveau avec les jeunes de la JL Bourg et en provenance de Saint Priest (NM3), constitue également un gros point positif. Celle du plus expérimenté "guerrier" Kévin Tshefu, arrivé de Beaujolais (NM2), a aussi emmené un gros plus défensif qui manquait dans la constitution du groupe. Le tout complété par quelques jeunes du club ou des alentours proches, vous avez la recette la plus inattendue mais réussie pour le moment.

OUEST LYONNAIS EN CHIFFRES

  • 7 victoires
    • dont 1 à l'extérieur
  • 6 défaites
    • dont 1 à domicile
  • Meilleur marqueur: William HERVE - 19,56 points
    • 3e poule A
    • 4e au national
  • 79,31 points marqués
    • 6e poule A
    • 14e au national
  • 84,31 points encaissés
    • 11e poule A
    • 49e au national

(Source chiffres poule A: Romain Brusc et Vincent Lamarque page Facebook poule A)

(Source chiffres nationaux: Site internet Mr Stats)

 

03 janvier 2019 à 07:35
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT LAMARQUE
On m'a toujours dit de ne pas franchir la ligne à 3 points, c'est plein de crocodiles par là...
Vincent Lamarque
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching