NM2

POULE B : LE GAB EN DÉMONSTRATION DANS LE CHOC CONTRE LE PAYS DES OLONNES

Garonne ASPTT Basket 201920 Stewart Abela 1
Crédit photo : Stewart Abela

Retour sur le choc de la 18e journée entre Garonne et le Pays des Olonnes, les deux premières équipes de la Poule B.

Le choc tant attendu de la poule B de Nationale 2 masculine a largement tourné en faveur du Garonne ASPTT Basket, samedi soir contre le Pays des Olonnes. L'équipe de Dominique Gueret s'est imposée 100 à 57 et conforte sa place de leader acquise une semaine plus tôt.

Le récit de la rencontre

Il régnait une atmosphère de phase finale ce samedi soir à Meilhan-sur-Garonne. Ce choc entre les deux premiers du classement avait attiré la foule des grands jours puisqu’il était quasi impossible de trouver une place assise à 1h30 du coup d’envoi. Pour ce grand rendez-vous, les locaux étaient privés de Smith et Dia, blessés alors que le POB se présentait au complet.

Le GAB a posé son empreinte d’entrée de jeu avec un 8-0 qui a obligé Guillaume Pons à prendre immédiatement un temps mort. Mourier puis Imhoff ont débloqué le compteur vendéen. Mais l’embellie a été de courte durée. Sow et Williams ont profité des balles perdues et des maladresses du POB pour donner 10 points d’avance à leur formation. Puis les visiteurs ont encaissé un gros coup dur avec la blessure à l’épaule de Cantinol. Déchaînés, les joueurs de Dominique Guéret ont conclu ce premier quart-temps par une séquence défensive exceptionnelle puis un panier en contre-attaque de Gueye (21-11). Le GAB est reparti tambour battant avec Gueye et Auriol. Incapable de trouver des solutions le POB a subi face aux assauts de Williams et Sow. Claude Jean-Pierre a lui aussi réalisé une entrée tonitruante. Guillaume Pons a tenté un coup de poker avec les jeunes Kashala et Raguette. Mais c’est Durand qui a essayé de maintenir le navire vendéen à flots, avant que sa troisième faute ne l’oblige à quitter le terrain. Le POB a fini par sombrer sur un ultime tir à trois points au buzzer de Stojilkovic (49-25). Plus présents au rebond offensif, les vendéens ont tenté de réagir par Imhoff. Mais ils ont subi un véritable tir de barrage qui les a repoussé à 22 unités. En confiance absolue à l’image de Gueye et Williams, le GAB a réalisé des actions collectives de grande classe. Raguette a bien essayé de stopper l’hémorragie, mais l’écart a pris des proportions abyssales (81-41). Le GAB a poursuivi son festival avec Steiner, diabolique à trois points, puis Jean-Pierre et Sow à l’intérieur. A l’agonie le POB a tout de même stabilisé l’écart grâce à Durand. Dominique Guéret en a profité pour lancer le jeune Gabriel Dorothée dans le grand bain. Euphoriques, les Lot et Garonnais ont offert à leurs supporters un formidable spectacle, conclu en apothéose par un tir à trois points de Williams (100-57).

Garonne a frappé un grand coup en humiliant une équipe vendéenne méconnaissable et clairement dans le dur depuis plusieurs semaines. Un sursaut d’orgueil de la part du POB sera attendu dès samedi face à Auch. C’est désormais avec le statut de leader que le GAB se déplacera à Poitiers.

Garonne : Williams (32), Gueye (10), Auriol (3), Steiner (8), Sow (17), Stojilkovic (10), Jean-Pierre (9), Michel (9), Mubarak (2).

POB : Imhoff (8), Kashala (3), Mourier (12), Durand (13), Lewis (4), Raguette (2), Cantinol (2), André (3), Lessort (4), Toto Nkote (6).

La réaction de Waly Gueye (GAB) :

« Nous avons pris l’ascendant d’entrée de match en étant plus dur physiquement et en mettant davantage d’intensité que cette équipe du POB. Nous n’avons pas senti de révolte de leur part. Nous sommes parvenu aussi à trouver des solutions sur leur défense de zone. Toute l’équipe a joué dans le même sens. Akaemji Williams a réalisé un match exceptionnel. Il a parfaitement fait jouer l’équipe tout en faisant parler son talent. Nous sommes aussi très satisfaits de notre performance défensive dans une ambiance exceptionnelle. »

La réaction de Mathieu Auriol (GAB) :

« Nous attendions ce match depuis longtemps. Nous avons préparé cette rencontre comme un match de playoffs, afin de ne pas revivre les échecs subis l’an dernier puis lors du match aller face à cette équipe du POB. En terme de cohésion et de prestation collective nous avons sans doute réalisé notre meilleure performance de la saison. Chaque joueur connaît son rôle et ne cherche pas à tirer la couverture à lui. Le public a magnifiquement joué son rôle de sixième homme, avec un engouement similaire à un derby ou un match de phase finale. Désormais le plus dur va être de garder cette première place. »









par @
01 mars 2020 à 19:48
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
PAT VILLEMUR
Pat Villemur
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.