NM2

POULE B : TOURS IMPRESSIONNE, RÉ SE PAIE BRISSAC

Crédit photo : Union Tours Basket Métropole

Quasiment invaincu depuis le début de la phase retour (une seule défaite), Tours a confirmé en allant s'imposer chez le learder, La Charité.

Cette vingt-troisième journée aura servi à redistribuer les cartes en haut de tableau. En effet, les deux premiers du classement, à savoir La Charité et Brissac, se sont inclinés. Ce qui permet à Cognac de recoller à une victoire de ces deux formations. En deuxième partie de tableau, Angers est véritablement l'équipe en forme du moment. Victorieux de La Rochelle, les Angevins ont signé une quatrième victoire de rang et sont toujours en vie dans ce championnat de Nationale 2.

La Charité vs Tours : 62-73

Leader jusque là, La Charité recevait l'équipe qui joue désormais les troubles fêtes dans cette poule, à savoir Tours. Ce samedi soir, les Bourguignons ont peiné à assumer leur statut, courant après le score durant toute la partie. Le match a débuté par de la maladresse côté Nivernais, ce qui profitait aux Tourangeaux de disposer d'une avance conséquente à la fin du premier quart-temps (12-22). Malgré une bonne passe au début du deuxième acte (31-35 à la 17e), les locaux ont de nouveau cédé, à l'extérieur, face à Bruno Cingala-Mata (15 points) ou encore Pierrick Moukenga (13 points). Néanmoins, à la pause, La Charité avait encore le droit d'espérer (35-43). Grâce à une défense oppresante, les locaux ont été obligés de jouer loin du cercle. Comme l'adresse les fuyait, l'écart s'est accru. A dix minutes de la fin, Tours avait déjà pris une option sur ce match (51-62). Dans le dernier quart-temps, même si La Charité a tenté de sonner une révolte, beaucoup d'offensives se sont avérées infructueuses. En face, Tours gérait et l'écart est resté stable jusqu'à la fin de la rencontre. A la suite de cette victoire sur le parquet du leader, les Tourangeaux sont sur une série de neuf victoires et dix matchs (!). Ils pourront nourrir quelques regrets cette saison, tant l'effectif avait le potentiel pour jouer la montée en Nationale 1. Les joueurs de l'Indre-et-Loire recevront Brissac dans deux semaines, à l'occasion d'un match au sommet. Quant à La Charité, à trois journées de la fin du championnat, leur place en playoffs n'est pas encore actée. Il faudra absolument faire un résultat au pays des Olonnes pour ne pas voir Cognac décrocher ce fameux sésame à leur place.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

La Charité : Montañana (20), Fandelet (11), Aboudou (10), Salaneuve (8), Thalien (6), Camara (5), Boyer (2)          Tours : Cingala-Mata (15), Moukenga (13), Matic (12), Lesieu (8), Ramphort (7), M'Boma (7), Belabre (7), Crapez (4)

 

vs Brissac : 82-69

Défaits la semaine dernière dans le derby de l'Anjou, les Brissacois devaient donc se racheter sur l'ïle de Ré. Malheureusement pour eux, ils sont tombés face à des locaux euphoriques, portés par une belle adresse. Pourtant bien rentrés dans la rencontre (11-20 après dix minutes), les visiteurs ont par la suite été privés de solution face à des Rétais bien en rythme (30-33 à la pause). Au retour des vestiaires, les débats se sont équilibrés, le meneur de jeu local Maël Poiroux (21 points) répondait parfaitement à la bonne activité du pivot Danijel Zoric (17 points). Au terme du troisième quart-temps, les deux équipes étaient donc au coude à coude (50-52). C'est à ce moment la que la partie va connaître un tournant en faveur des insulaires. En inscrivant 32 points dans les dix dernières minutes, les maritimes ont littéralement surclassé les joueurs de l'Aubance dans tous les compartiments du jeu. A l'extérieur, les ailiers Marvin Moulart (18 points) et Frédéric Beuzelin (16 points) ont alimenté la marque de fort belle manière. Cette défaite à Ars-en-Ré peut avoir un goût amer pour Brissac, eux qui avaient la possibilité de s'envoler en tête du championnat suite à la défaite de La Charité. Il faudra essayer de faire mieux face à Tours dans deux semaines, même s'ils ne partent pas favoris. A l'inverse, les Rétais engrange là une victoire précieuse en vue du maintien. Lors du prochain match, ils auront un très court déplacement à négocier puisqu'ils se rendront à La Rochelle pour y disputer un derby qui s'annonce passionnant.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Ré : Poiroux (21), Moulart (18), Beuzelin (16), Chevigny (10), Russell (8), Molongo (5), Salvis (2), Papiyon (2)                                                         Brissac : Zoric (17), Macé (10), Chupin (8), Robin (8), Devanne (8), Juillet (7), Ammour (6), Soumahoro (5)

 

Fougères vs Cognac : 71-90

Les Fougerais accueillaient un candidat sérieux aux playoffs, Cognac. De nouveaux dans une dynamique plus positive en ce moment, les Bretons ont néanmoins toujours pas assuré leur maintien. En face Cognac avait l'occasion de se rapprocher à un point de la deuxième place. C'est donc un match à fort enjeux qui s'est disputé ce samedi à la salle Justy Specker. Dans les premières minutes, ce sont les locaux qui ont pris le meilleur départ grâce à une belle adresse aux tirs extérieurs (22-16 après dix minutes). Cet élan s'est poursuivi jusqu'au milieu du deuxième quart-temps avant que les Cognaçais ne prennent les choses en main juste avant la mi-temps. Pourtant menés de 12 points quelques minutes auparavant, les Charentais ont comblé leur retard et talonnaient les Bretons à la pause (38-36). Au retour des vestiaires, les visiteurs ont passé la vitesse supérieure, en insitant derrière l'arc à 3-points par l'intermédiaire de Rochel Chery (16 points) entre autre. A dix minutes du terme de la rencontre, Cognac disposait d'une précieuse avance (56-64). En fin de match, l'écart s'est accentué, Cognac faisait la différence grâce à la profondeur de son effectif. En effet, dix joueurs cognçais ont marqué au moins quatre points, fait rare en Nationale 2. C'est donc sur une avance de dix-neuf points que le match a pris fin. Les Charentais réalisent une très belle opération puisque La Charité et Brissac se sont inclinés. Alors que les places pour les playoffs semblaient définies, Cognac est de retour dans la course à trois journées de la fin. Ils recevront Gravenchon dans deux semaines avec la ferme intention de mettre les deux premiers sous pression. Quant aux joueurs de l'Ille-et-Vilaine, une victoire chez le relégué, Rezé, serait idéal pour se mettre à l'abri.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Fougères : Gueye (16), Konaté (16), Duboc (12), Badiane (10), Bourgault (8), Tetainuanuarii (3), Bourserie (3), Stanley (3)                                              Cognac : Guédé (17), Chery (16), N'Diaye (10), Boucaud (10), Incrédule (9), Séguéla (9), Gara (6), Sadiku (5), Conde (4), Chailly (4)

 

Gravenchon vs Rezé : 107-76

Dans un match sans enjeu particulier, Gravenchon a surclassé l'avant dernier de la poule, Rezé. Dans un premier quart-temps déjà offensif (28-22), l'intérieur Amadi Mckenzie (22 points) donnait le ton de la rencontre. Par la suite, les locaux ont déroulé,, le jeune poste 4 Johan Papo (16 points) prennait le jeu à son compte en inscrivant trois tirs primés à la suite. A la pause, les Rezéens accusaient déjà un lourd retard (53-36) et n'avaient jusque la pas trouvé la formule pour enrayer la machine gravenchonnaise. De retour sur le parquet, les visiteurs sont restés en vie par l'intermédiaire des postes 1/2  Théo Baron (18 points) et de Clément Michaud (15 points) mais cela n'a pas suffit face à la suractivité de l'intérieur us de Gravenchon et les tirs à 3-points de Nicolas Lebas (13 points) cette fois. Chaque joueur normand apportait sa pierre à l'édifice et l'écart prenait une ampleur inquiétante pour les visiteurs (87-57 après 30 minutes). Néanmoins, ces derniers n'ont pas abdiqué, loin de la, ce qui a permis à l'écart de se stabiliser. Il s'agit donc d'un vrai carton offensif réalisé par les locaux, eux qui réalise une belle deuxième partie de saison. Les Seinomarins auront un déplacement délicat à négocier du côté de Cognac, dans deux semaines. S'ils venaient à s'imposer, ils retrouveraient un bilan équilibré. Quant aux Rezéens, ils joueront à domicile face à Fougères.

L'entraîneur local, Bruno Suares s'est dit satisfait de la performance de ses hommes dans le colonnes de Paris-Normandie : 

"Je suis vraiment content. Les gars ont fait un match plein du début jusqu'à la fin. Tout ceux qui sont rentrés ont été concentrés et appliqués."

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti)

Gravenchon : McKenzie (22), Papo (16), Scherrens (14), Kovacevic (13), Lebas (13), Le Borloch (11), Bouloukouet (8), Patry (3), Delesque (3)                                                                      Rezé : T.Baron (18), Michaud (15), Diop (8), Soliman (8), Kittar (7), Lefeuvre (6), M.Baron (5), Guillou (5), Templier (4)

 

Cherbourg vs Olonnes : 72-70

Dans un duel de première partie de tableau, Cherbourg et Olonnes se sont rendus au coup pour coup durant toute la rencontre. Ce sont les visiteurs qui sont le mieux rentrés dans ce match, en insistant dans la raquette par le serbe Sasa Mijajlovic (18 points). Chez les joueurs du Cotentin, c'est l'inévitable ailier américain Jordan Hicks (27 points) qui portaient les siens. Après dix minutes serrées (14-16), le deuxième quart-temps fut semblable a ce qui avait été vu précédemment. A la pause, le POB disposait malgré tout d'une légère avance (29-35). Au cours du troisième quart-temps, les Normands n'ont pas réussi à recoller et se trouvaient menés à l'entame du dernier acte (54-59). Dans une fin de match sous tension, c'est l'arrière Davy Cévadille (6 points) qui a réussi a égaliser à 70 partout grâce à un tir primé. C'est l'ancien joueur de Caen, Fabien Omont (16 points), qui a scellé le sort de ce match en convertissant deux lancers francs. A l'issue d'un match engagé, les Cherbourgeois auront donc puisé dans leurs réserves pour vaincre des Vendéens déterminés. Grâce à cette victoire, ils accèdent à la cinquième place et joueront à Pornic dans deux semaines. Côté vendéen, la reception de La Charité s'annonce déterminante pour eux, s'ils veulent finir la saison avec un bilan positif. 

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Cherbourg : Hicks (27), Omont (16), Brusokas (8), Cevadille (6), Chavoutier (6), Kieger (5), Lepetit (2), Gregorieff (2)                                                     Olonnes : Mijajlovic (18), Serresse (15), Toto N'Koté (8), M.Boutry (7), Ruiz (6), El Khdar (6), Boulin (4)

 

Pornic vs Châteauroux : 81-43

Dans un match crucial pour le maintien Pornic recevait la Berrichonne de Châteauroux. La rencontre a démarré timidement de part et d'autre (32% réussite pour Pornic, 13% pour Châteauroux). C'est Pornic qui a néanmoins pris les devants (14-5 après dix minutes). La partie s'est ensuite un peu plus libérée, le très jeune poste 3/4 Aurélien Gobin (1998, 10 points) parvenait à accroître l'avance entreprise par les joueurs de la Loire-Atlantique. A la mi-temps, Pornic pointait déjà largement en tête (37-19). Après la pause, les locaux ont durci leur défense, malgré tout déjà efficace auparavant. Dans le secteur offensif, c'est l'ex-international français Cédric Ferchaud (10 points durant la période, 17 au total) qui se chargeait d'enfoncer un peu plus la Berri. Le quatrième quart-temps a mis fin à un match à sens unique, tant les joueurs de l'Indre se sont montrés apathiques. En face, les locaux ont déroulé à la lettre tous leurs systêmes et s'imposent de 38 points. Idéal pour la confiance, à trois journées de la fin. Ils recevront Cherbourg dans deux semaines alors que les Castelroussins défiera la Saint-Léonard à domicile. 

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Pornic : Davidovac (20), Ferchaud (17), Jean-Pierre (14), Gobin (10), Baudu (8), Gomez (7), Verdan (5)            Châteauroux : Sarkis (10), Leatherwood (9), McClark (7), Girard (7), Fabo (4), Roche (4), Tomaku (2)

 

EOSL Angers vs La Rochelle : 66-60

La Saint-Léonard, qui restait sur trois succès de suite, recevait La Rochelle, qui à l'inverse avait perdu ses quatres dernières confrontations. Dans un premier quart-temps offensif, les visiteurs se trouvaient bien et affichaient une légère avance après dix minutes (19-25). Par la suite, les défenses se sont ressérées de part et d'autre et l'écart s'est stabilisé jusqu'à la mi-temps (33-38). Les ailiers Dimitre Dimitrov (17 points) et Jimmy Lupot (18 points) se livraient un vrai duel. Au retour des vestiaires, les deux équipes jouaient les yeux dans les yeux, le meneur rochelais Faycal Sarhaoui (13 points) faisait parler toute son expérience pour répondre aux attaques de l'intérieur Fodie Cissoko (12 points). A ce jeu là, les Rochelais conservaient leur avance (50-54 après 30 minutes). Rentrés tambour battant dans le dernier quart-temps, c'est à nouveau Lupot qui a permis aux siens de repasser devant grâce à deux tirs primés de suite. A l'intérieur, les Angevins n'étaient pas en reste et prenaient le dessus sur des maritimes qui accumulaient les pertes de balle. C'est l'ailier Olivier Yao-Delon (13 points) qui a conclu la partie à 2 points. Même si le bilan comptable sur la saison était en faveur des visiteurs, la dynamique du moment laissait craindre un match difficile pour les hommes de Greg Thiélin. En enchaînant une cinquième défaite de rang, ils glissent à la sixième place. Un alléchant derby face à Ré les attend dans deux semaines. Du côté d'Angers, à trois journées de la fin tous les espoirs sont permis puisqu'ils reviennent à une seule victoire de Pornic, Fougères et Ré. 

.

 

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Angers : Lupot (18), Yao-Delon (13), Cissoko (12), Guirrou (7), Aultman (6), Jovanovic (4), Pericard (3), Lonzième (2), Dacourt (1)                                                                   La Rochelle : Dimitrov (17), Sahraoui (13), Dia (11), Keburys (7), Iglesias (7), Costentin (3), Louves (2) 

Le classement de la poule B de Nationale 2 après vingt-trois journées :

  1. La Charité : 18 victoires et 5 défaites
  2. Brissac : 17 victoires et 6 défaites
  3. Cognac : 17 victoires et 6 défaites
  4. Tours : 15 victoires et 8 défaites
  5. Cherbourg : 14 victoires et 9 défaites
  6. La Rochelle : 14 victoires et 9 défaites
  7. Pays des Olonnes : 12 victoires et 11 défaites
  8. Gravenchon : 11 victoires et 12 défaites
  9. Ré : 10 victoires et 13 défaites
  10. Fougères : 10 victoires et 13 défaites  
  11. Pornic : 10 victoires et 13 défaites
  12. EOSL Angers : 9 victoires et 14 défaites
  13. Rezé : 4 victoires et 19 défaites
  14. Châteauroux : 0 victoire et 22 défaites

Le top 5 des meilleurs marqueurs de la vingt-troisième journée de Nationale 2 (source : Richard Ferraguti) :

  1. Jordan Hicks (Cherbourg) : 27 points
  2. Amadi McKenzie (Gravenchon) : 22 points
  3. Maël Poiroux (Ré) : 21 points
  4. Miguel Montañana (La Charité) & Bojan Davidovac (Pornic) : 20 points
  5. Jimmy Lupot (Angers), Sasa Mijajlovic (Olonnes), Théo Baron (Rezé), Marvin Moulart (Ré) : 18 points

Le top 10 des meilleurs marqueurs de la poule B (source : Richard Ferraguti) :

  1. Amadi Mckenzie (Gravenchon) : 445 points (23 matchs joués, 19,3 points par match)
  2. Jordan Hicks (Cherbourg) : 421 points (22 matchs joués, 19,1 points par match)
  3. Moussa Camara (La Charité) : 345 points (23 matchs joués, 15 points par match)
  4. Jimmy Lupot (Angers) : 330 points (22 matchs joués, 15 points par match)
  5. Thibault Chevigny (Ré) : 335 points (23 matchs joués, 14,6 points par match)
  6. Bojan Davidovac (Pornic) & Lens Aboudou (La Charité) : 333 points (23 matchs joués, 14,5 points par match)
  7. Waly Gueye (Fougères) : 327 points (23 matchs joués, 14,2 points par match)
  8. Miguel Montañana (La Charité) : 323 points (23 matchs joués, 14 points par match)
  9. Devidas Keyburys (La Rochelle) : 320 points (23 matchs joués, 13,9 points par match)
  10. Marc-Antoine Bourgault (Fougères) : 309 points (23 matchs joués, 13,4 points par match)
18 avril 2017 à 14:21
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THOMAS DIETSCH
Capable de localiser tous les clubs de NM2 et pourtant je travaille encore mon double-pas main gauche.
Thomas Dietsch
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.