NM2

POULE C : VANVES EN TÊTE À LA TRÊVE

Stade de Vanves joyeuses fêtes 2019
Crédit photo : Stade de Vanves

C'est la trêve en Nationale 2 masculine. L'occasion de faire un bilan de ce qu'il se passe dans la poule C.

Le Stade de Vanves reste leader après la phase aller et ce malgré sa défaite à Loon-Plage samedi soir (97-86). Meilleure attaque de la poule C, le club francilien peut compter cette saison sur un Raphaël Desroses au top (18,85 point par match) mais pas que… Corentin Sauzeau, Miguel Buval ou encore Marc-Antoine Bourgault, autant de joueurs référencés, expérimentés et qui peuvent emmener Vanves loin cette saison. Invaincue à domicile, l’équipe Sylvain Mousseau ne peut plus se cacher et vise les playoffs avec comme objectif de retrouver la NM1. Son effectif de 11 joueurs, son impact athlétique et l’esprit tribu qui transpire de ce groupe sont des arguments de poids face à ses rivaux. Seule ombre au tableau : le calendrier avec des déplacements chez les gros pour la phase retour, à commencer par un match de reprise ô combien important à Fougères, ce sera le 12 janvier.

Fougères qui pioche un peu en cette fin d’année, 2 défaites consécutives pour boucler 2018, ça fait tâche... Les Bretons restent néanmoins un épouvantail de taille avec un doublette d’étrangers Hill-Zivkovic qui peut faire basculer n’importe quel match. Encore faut-il retrouver du liant et du collectif. Les défaites face à Poissy et à domicile contre Calais peuvent peser, Fougères n’y arrive plus et la très arrive à point nommé. En compagnie de Fougères avec le même bilan (9v-4d), les 2 surprises de début de saison sont toujours là : Laval et la JALT Le Mans. Laval déjà auteur d’une saison dernière magnifique pour un promu continue de jouer les cadors, emmenés par un duo expérimenté Lupot-Froc et malgré le départ de 4 joueurs à l’intersaison, c’est fort ! Pour le promu manceau, la belle aventure continue. Le maintien déjà quasiment dans la poche, la JALT voit plus haut et continue de jouer les épouvantails (victoires face à Vanves, Rennes, Calais ou encore Laval).

Derrière ce quator de tête, le trou est-il déjà fait ? Pas sûr à regarder le classement car 5 équipes suivent à 2 points. Maintenant pour ces poursuivants, il faudra faire preuve de beaucoup plus de régularité pour espérer accrocher une place sur le podium. Calais, Loon, Berck, Gravenchon et Juvisy sont des équipes trop irrégulières pour l’instant pour viser plus haut. Capable du meilleur, elles peuvent craindre le pire. Mention particulière pour l’ABBR, qui a raté son début de saison. Un effectif costaud, un nouveau coach, les nordistes faisaient figure de grand favori pour la montée. Ce sera sans doute compliqué pour cette saison mais attention à leur phase retour qui peut faire des dégâts. Idem pour Calais, capable de gagner à Fougères le week-end dernier, les Calaisiens avaient également des ambitions cette saison. Ils n’ont plus le droit à l’erreur et se déplaceront à Vanves, Berck, Rennes et Laval d’ici la fin de saison. Pas simple.

Enfin Juvisy, Gravenchon et Loon-Plage réalisent un début de saison positif. Les Normands visaient peut-être plus haut après 2 mois de compétition mais la réalité les a rattrapés, Gravenchon et son jeu offensif peut voir venir à domicile mais à l’extérieur, l’équipe est trop inconstante (-36 à Calais, -40 à Vanves). La surprise de cette première partie de saison, c’est bien le promu Loon. Vainqueurs samedi du leader vanvéen, les ch’tis sont redoutables à domicile. Avec un recrutement malin et l’apport notamment de Vincent Fauché et Pierre-Baptiste Kieger, ils peuvent voir venir. Même constat pour Juvisy dont la préparation estivale avait laissé planer des doutes. Les banlieusards sont désormais lancés avec un jeu physique et atypique. Ce n’est pas le basket le plus propre de la poule, mais ça fait mal… Une révélation, à l’image de Clément Pingault, l’un des meilleurs jeunes du championnat. Privés de salle en début de saison, Juvisy va en plus profiter d’un calendrier très favorable. 9 réceptions sur les 13 derniers matchs de la saison, dont 6 matchs consécutifs joués à la maison entre fin janvier et fin mars !

En fin de tableau, Rennes premier non-relégable devrait se maintenir car derrière les 4 relégables sont déjà loin : Poissy, Gennevilliers, Longeau-Amiens et Montivilliers sont bien dans le rouge. Poissy fort d’un recrutement de dernière minute (Mokongo/Diallo) a bien l’intention de se sauver et proposera sûrement de la résistance… Pour les autres ça sera compliqué et notamment pour les promus Longueau et Montivilliers. L’apprentissage de la NM2 reste toujours délicat. Comme chaque saison.

Pour consulter le classement de la poule C de Nationale 2 masculine à la trêve, cliquez-ici.

18 décembre 2018 à 16:46
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching