NM2

VICTOR SAMNICK : "EN NM2, LES NOMS RONFLANTS, ÇA NE VEUT RIEN DIRE"

Victor Samnick découvre la Nationale 2 masculine avec le Paris Basket Avenir.

Récent retraité des parquets professionnels, Victor Samnick a joué son premier match en Nationale 2 samedi à l'occasion du déplacement de sa nouvelle équipe, le Paris Basket Avenir, chez Les Canonniers de Sainte-Marie/Metz (défaite 59-52).

Pour la page Facebook de l'équipe mosellane, il s'est exprimé sur le niveau de jeu de ce championnat qu'il découvre.

"Le niveau est différent de ce que j'ai connu. Mais il y beaucoup de joueurs de qualité en N2. Vraiment beaucoup. Ils pourraient jouer à un autre niveau sans doute. Mais beaucoup d'entre eux travaillent à côté ou font des études. C'est difficile de gérer le haut-niveau. Combien d'entre eux pourraient le faire, je ne sais pas ? Mais j'insiste : il y a vraiment beaucoup de qualités. Techniquement et athlétiquement. La N2 c'est un championnat difficile. Je ne connais pas les arbitres et leur manière de siffler, les coachs, les salles. Je me dis que c'est un peu comme si j'allais jouer dans un autre pays...

Au PBA, Samnick est coéquipier de Mamatou Diarra et Mike Toti, deux anciens professionnels, comme lui.

"[...] J'avais joué avec Mam au Paris Basket Racing au début de ma carrière. Et on s'est retrouvé à Antibes pour ma dernière année en LNB. On se connaît bien. Je connaissais aussi Mike Toti. Mais on doit aussi essayer de trouver les bonnes connexions avec les joueurs déjà présents qui ont été champions de N3. Ils sont nos relais sur le niveau du championnat, ils savent des choses que nous découvrons et nous devons trouver les bonnes connexions avec eux. On veut se greffer pour créer quelque chose en commun et aller loin ensemble. Tu sais en N2, les noms ronflants, ça ne veut rien dire du tout et chaque adversaire doit être pris très au sérieux. Il y a beaucoup d'excellents joueurs dans ce championnat : à Metz aussi il y a de très bons joueurs, j'en connais quelques-uns. Il y aussi deux coachs que je connais un peu : Miguel Calero et Philippe Ory. Je sais qu'ils sont très bons."
 
Propos recueillis et retranscris par Emmanuel Humbert
12 septembre 2017 à 17:08
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
19 novembre - 13h00
Limoges
Nanterre
19 novembre - 15h00
Lyon-Villeurbanne
Le Mans
19 novembre - 23h30
Lyon-Villeurbanne
Le Mans
Coaching