PRO B

À QUOI POURRAIT RESSEMBLER UN ALL-STAR GAME EN PRO B ?

Makram Ben Romdhane
Crédit photo : Laurent Peigue

La sélection du All-Star Game LNB a été dévoilé il y a quelques jours. Mais quelles pourraient être les compositions des deux sélections pour un match des étoiles fictif en Pro B ?

Considéré par beaucoup de spécialistes comme « la meilleure seconde division d’Europe », la Pro B regorge de talents comme chaque année. Nous avons imaginé deux sélections composées de dix joueurs. Même si la Leaders Cup est une compétition officielle, nous prenons en compte que les matchs de championnat.

La sélection française

Un constat ressort dans cette équipe à l’heure de la petite trêve. Beaucoup de Joueurs Formés Localement (JFL) réalisent leur meilleur début de saison de carrière en Pro B. Et ce n’est pas pour nous déplaire.

Commençons par le poste de meneur de jeu. Avec un effectif en grande partie renouvelé l’été dernier, Saint-Chamond (6e) réalise un beau début de saison et c’est en partie grâce à Mathieu Guichard. L’Auvergnat est l’un des joueurs les plus adroits de la division (62,5 % aux tirs) et le 2e meilleur passeur français (5,1). Quant à Karim Atamna, le temps n’a pas d’emprise pour celui qui fêtera dans quelques jours ses 38 ans. Capitaine de route d’Aix-Maurienne, leader dans l’âme, shooteur reconnu, il joue presque 32 minutes, ce qui ne lui était jamais arrivé encore. Surtout, les Savoyards ont un bilan positif.C’est également une juste récompense pour l’ensemble de sa carrière.

Son éclosion a mis du temps mais cette fois-ci (pour de bon ?) Kevin Harley semble connaître un véritable tournant dans sa carrière. Même si les résultats de Poitiers sont décevants, lui ne déçoit pas et assure le spectacle. Une éclaircie dans le ciel poitevin. La montée en Jeep ELITE avortée n’a pas freiné Benjamin Monclar. Blessé la moitié de l’année la saison dernière, le shooteur de l’ADA est revenu à un très bon niveau. Alors certes nous sommes qu’au début de championnat mais Damien Bouquet est en course pour le titre honorifique de meilleure progression de l’année. Après une saison d’apprentissage à Evreux (7,9 d’évaluation), l’ailier tourne à 20,9 d’évaluation après 7 journées. Durant l’été, le joueur a effectué un gros travail que ce soit physiquement ou mentalement. Payant donc pour l’un des joueurs les plus complets de la division. Enfin, le dernier extérieur à prétendre à une place serait Gaylor Curier. Solide en sortie de banc à Orléans, l’une des deux meilleures équipes, il ne s'est jamais montré aussi adroit de loin (56,7%) et aime le show. Raison de plus pour être dans les 10 sélectionnés.

Enfin dans le secteur intérieur, la liste a été beaucoup plus simple et ne souffre d’aucune contestation. Au poste d’ailier-fort, on retrouve Steeve Ho You Fat (Evreux) et Olivier Cortale (Gries/Oberhoffen). Respectivement 11e et 10e évaluation de Pro B, les deux joueurs sont au top de leur forme. Pour sa 1ère année dans ce championnat, l’acclimatation se passe bien pour l’Alsacien et son équipe. Enfin au poste de pivot, Ferdinand Prenom (Roanne) et Bastien Vautier (Nancy). Deux joueurs au format complémentaire. Formé au SLUC et prêté à Caen l’an dernier, Vautier était l’une des belles surprises de la division. L’année de la confirmation pour lui. Quant à Prenom, il fait comme toujours étalage de ses qualités de finisseur et d’un jeu au sol efficace.

Le cinq de départ :

  • Mathieu Guichard (Saint-Chamond) : 9,7 points à 62,5%, 2,3 rebonds et 5,1 passes décisives pour 13,4 d'évaluation en 24 minutes.
  • Kevin Harley (Poitiers) : 15,4 points à 56%, 4,1 rebonds et 2,4 passes décisives pour 16,3 d'évaluation en 33 minutes.
  • Damien Bouquet (Evreux) : 11 points à 59%, 4,9 rebonds et 7,7 passes décisives pour 20,9 d'évaluation en 31 minutes.
  • Steeve Ho You Fat (Evreux) : 18 points à 53%, 6,4 rebonds et 1,7 contre pour 17,7 d'évaluation en 34 minutes.
  • Bastien Vautier (Nancy) : 9,1 points à 58%, 7,9 rebonds et 0,7 contre pour 14,7 d'évaluation en 21 minutes.

Le banc :

  • Karim Atamna (Aix-Maurienne) : 9,9 points à 50%, 3,6 rebonds et 3,1 passes décisives pour 13,6 d'évaluation en 32 minutes.
  • Benjamin Monclar (Blois) : 12,3 points à 54%, 3,1 rebonds et 2,7 passes décisives pour 13,9 d'évaluation en 28 minutes.
  • Gaylor Curier (Orléans) : 10,9 points à 47%, 2,6 rebonds et 1,9 passe décisive pour 9,1 d'évaluation en 21 minutes.
  • Olivier Cortale (Gries/Oberhoffen) : 15,6 points à 57%, 6,8 rebonds et 2 passes décisives pour 18,6 d'évaluation en 26 minutes.
  • Ferdinand Prenom (Roanne) : 11,3 points à 63%, 6 rebonds et 0,7 passe décisive pour 13,9 d'évaluation en 20 minutes.

         a-quoi-pourrait-ressembler-un-all-star-game-en-pro-b--1543774027.jpeg                   Meilleure évaluation française, Damien Bouquet est l'un des joueurs à suivre cette année en Pro B                         (photo : Olivier Fusy)

La sélection étrangère

Cette cuvée 2018/19 de joueurs étrangers est marquée d’abord par plusieurs paris. Le plus marquant est peut-être celui réalisé par Alain Thinet, coach de Saint-Chamond, qui a attiré deux joueurs internationaux tunisiens dont Makrem Ben Romdhane (notre photo). L’intérieur nord-africain est en train de crever l’écran en étant le leader à l’évaluation du championnat. Joueur au palmarès long comme le bras, il s’est très bien adapté au championnat français. Si Will Felder (Chartres) et Asier Zengotitabengoa (Gries/Oberhoffen) étaient dominant en Nationale 1 l’an passé, on était curieux de connaître leur niveau de jeu dans l’antichambre du basket français. Force est de constater qu’ils sont au rendez-vous. De plus, leurs équipes respectives font un début de saison correct pour des promus.

L’année dernière, Orléans était porté par son trio étranger estampillé Jeep ELITE, McAlarney-Sommerville-Halilovic. Ce dernier est toujours au club et est désormais accompagné de Jefferson et Fakuade. La présence de ses trois joueurs est l’une des raisons du très bon départ de l’OLB.

Arrivés l’an passé en milieu de saison, Bernard King (Quimper) et Jeremiah Wilson (Nantes) avaient été très importants dans le redressement de leurs équipes au classement. Logiquement reconduits, les deux joueurs justifient aujourd’hui pleinement la confiance placée en eux à leurs dirigeants. Bernard King (37 ans) hésitant l’an passé à ranger ses baskets au placard, en a encore sous la semelle.

Enfin, il était logique de sélectionner l’actuel meilleur scoreur de la division, D.J. Richardson et le meilleur marqueur à la minute, Matt Carlino. L’homme aux dreadlocks – aimant le show par ailleurs – est l’un des artisans du bon début de championnat d’Aix-Maurienne. Quant à Carlino, il rentabilise très bien son temps de jeu (22 min) en tant que meneur remplaçant. Un 6e homme de luxe pour la Chorale, en excellente santé dans ce championnat.

Cette sélection étrangère est composée en majorité de joueurs hors statut américain (60%).

Le cinq de départ :

  • Brandon Jefferson (Orléans) : 16,3 points à 54%, 3 rebonds et 6,7 passes décisives pour 19,7 d'évaluation en 33 minutes.
  • D.J. Richardson (Aix-Maurienne) : 18,7 points à 45%, 2,8 rebonds et 2,6 passes décisives pour 15,8 d'évaluation en 30 minutes.
  • Bernard King (Quimper) : 18,1 points à 49%, 3,4 rebonds et 6,6 passes décisives pour 19,6 d'évaluation en 33 minutes.
  • Makram Ben Romdhane (Saint-Chamond) : 13,4 points à 60%, 11,7 rebonds et 4,4 passes décisives pour 22,4 d'évaluation en 28 minutes.
  • Miralem Halilovic (Orléans) : 14,2 points à 62%, 7,8 rebonds et 3,2 passes décisives pour 19,7 d'évaluation en 28 minutes.

Le banc :

  • Matt Carlino (Roanne) : 16,3 points à 45%, 4 rebonds et 2,7 passes décisives pour 15,7 d'évaluation en 22 minutes.
  • Asier Zengotitabengoa (Gries/Oberhoffen) : 16 points à 50%, 3,4 rebonds et 2 passes décisives pour 15,6 d'évaluation en 28 minutes.
  • Jeremiah Wilson (Nantes) : 13,6 points à 51%, 9,7 rebonds et 0,7 passe décisive pour 16,7 d’évaluation en 27 minutes.
  • Michael Fakuade (Orléans) : 15,3 points à 56%, 6,6 rebonds et 1,7 passe décisive pour 19,4 d'évaluation en 27 minutes.
  • Will Felder (Chartres) : 17,1 points à 65%, 6,6 rebonds et 2,4 passes pour 22 d'évaluation en 29 minutes.

         a-quoi-pourrait-ressembler-un-all-star-game-en-pro-b--1543774310.jpeg     Remplaçant de luxe à Roanne (co-leader), Matt Carlino peut avoir le sourire 
(photo : Olivier Fusy)

02 décembre 2018 à 19:16
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE SANSON
Alexandre Sanson
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
10 décembre - 01h00
San Antonio Spurs
Utah Jazz
10 décembre - 08h15
Le Portel
Lyon-Villeurbanne
10 décembre - 09h15
San Antonio Spurs
Utah Jazz
10 décembre - 11h00
Detroit Pistons
New Orleans Pelicans
10 décembre - 12h45
NBA Extra
Coaching