PRO B

ALAIN THINET TIRE LA SONNETTE D'ALARME À SAINT-CHAMOND : "NOUS NE SOMMES PAS AU NIVEAU DE LA PRO B"

Crédit photo : Sébastien Grasset

Habitué aux premières places de Pro B ces dernières saisons, Saint-Chamond va devoir réviser ses objectifs à la baisse selon Alain Thinet. Inexistante à l'extérieur, beaucoup trop tendre défensivement, l'équipe de la Loire joue le maintien.

Cette saison, Saint-Chamond ne s'exporte pas ! Pas une seule victoire à l'extérieur, 96,5 points encaissés en moyenne, un "record" d'efficacité défensive à l'extérieur de 92 unités... L'ajout des deux matchs de Leaders Cup atténue à peine le constat : une ardoise de 90 pions à Blois puis 85 points concédés à Vichy, pour deux revers !

Samedi, au cœur de la Halle Parsemain, les Couramiauds ont existé pendant cinq minutes (14-15) avant de complètement exploser en vol (24-52, 16e minute ; 73-101, score final). S'incliner à Fos-sur-Mer n'a rien d'illogique, mais pas de cette manière. Le SCBVG a montré un bien triste visage, encaissant plus de 100 points pour la deuxième fois de la saison, laissant Alain Thinet complètement désabusé.

« On n'a pas existé. On a fait illusion pendant cinq minutes avant de se faire complètement broyer par la machine de Fos. On aurait dit une équipe de benjamins face à des adultes. [...] D'autres clubs ont réussi à tenir tête à Fos ici comme Saint-Quentin ou Souffel... Ils ont fait des vrais matchs contrairement à nous, c'est ce que je regrette. La marche était haute mais on n'a même pas essayé de la franchir. Il y a du souci à se faire. C'est un match qui vient révéler nos faiblesses actuelles. Même si nous avons trois succès, l'équipe n'est pas du tout en place. Il va falloir remédier à ça. Les défaites s'accumulent mais c'est surtout le contenu qui n'est pas bon. »

alain-thinet-tire-la-sonnette-d-alarme-a-saint-chamond----l-equipe-n-est-pas-au-niveau-de-la-pro-b-1611510057.jpeg
Difficile soirée pour Alain Thinet et les siens dans les Bouches-du-Rhône
(photo : Sébastien Grasset)

Solide équipe du Top 6 au cours des trois dernières saisons de Pro B, Saint-Chamond ne semble pas armé pour viser un tel classement cette année. Bien sûr, le bilan comptable actuel n'est pas catastrophique (3v-5d), rehaussé par un succès autoritaire contre Blois à domicile le 18 décembre, mais il semble utopique d'espérer les playoffs dans les conditions actuelles, avec une telle permissivité défensive.

« On va devoir se battre pour ne pas descendre »

Si l'on compare les saisons, le club de la Loire a perdu gros avec les départs conjugués de ses deux tours de contrôle, Jean-Stéphane Rinna et Grismay Paumier, qui abattaient un travail monstre dans la raquette depuis nombre d'années. Déjà pas épargné par les blessures (Théo Bouteille et Mohamed Queta manquaient à l'appel à Fos-sur-Mer), Alain Thinet peut certes s'appuyer sur un cinq majeur costaud, autour de ses hommes de base Jonathan Hoyaux et Mathieu Guichard, mais le banc, très jeune, ne semble pas assez fiable. Il en surgit parfois une étincelle, comme les 17 points et 9 rebonds de Florian Léopold (notre photo de une) le week-end dernier face à Nancy, mais les rotations manquent cruellement de régularité. À cet égard, les premiers pas d'Arthur Bruyas, arrivé de Roanne pendant la trêve hivernale, sont jugés « discrets » par Alain Thinet. Le doyen des entraîneurs de LNB a déjà tourné son groupe vers un nouvel objectif : la survie du club en Pro B.

« J'ai dit aux joueurs dans les vestiaires qu'il allait falloir cravacher pour le maintien. On va devoir se battre pour ne pas descendre et cela va être difficile car les autres clubs se renforcent. Actuellement, nous avons une équipe qui n'est pas au niveau du championnat de Pro B. On n'est pas assez durs. On prend encore 100 points, c'est catastrophique. Si on ne s'investit pas en défense, si on laisse les équipes adverses dans leur confort, on ne va pas y arriver. [...]

Je pense que cette équipe est moins talentueuse que ses prédécesseuses, qu'elle a moins de dissuasion. On n'arrête rien, on perd trop de duels, il y a trop de grosses erreurs. Je ne sais pas si c'est un manque d'investissement car les joueurs n'ont pas envie de se faire battre mais on est dominé physiquement sur tous les postes. On a perdu gros avec Grismay Paumier qui était notre point d'ancrage tant en attaque qu'en défense mais ce n'est pas une excuse. Il faut que tout le monde se mette au niveau et qu'on arrive à avoir plus d'impact défensivement. [...] Ce n'est pas facile pour Arthur Bruyas qui tombe dans une équipe qui ne joue pas bien. Ce n'est pas évident pour un jeune joueur. On a un banc qui a 20 ans, ce qui complique les choses. Ça manque de métier, de dureté. Il rentre dans le même pli que les autres joueurs. Je n'ai pas trop de solutions sur le banc de touche. »

Pour le club de la vallée du Gier, si tant est que la situation financière le permette, la solution pourrait venir de l'extérieur puisque la constitution actuelle du groupe autorise une certaine flexibilité sur le marché des transferts. Un seul joueur étranger a élu domicile dans les environs de Saint-Étienne : Marcus Relphorde, la menace offensive n°1 du SCBVG avec ses 17 points de moyenne. Mais c'est bien d'un leader défensif dont Saint-Chamond aura besoin pour inverser la dynamique de sa saison.

À Fos-sur-Mer,

24 janvier 2021 à 20:02
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.