PRO B

ANTIBES PREMIÈRE ÉQUIPE EN DEMI-FINALE DE LA LEADERS CUP PRO B APRÈS AVOIR SORTI PARIS

Antibes Sharks
Crédit photo : Romain Robini

En s'imposant 75 à 69 à domicile contre le Paris Basketball, Antibes s'est qualifié en demi-finale de la Leaders Cup Pro B.

Comme lors du match aller à Paris (72-78), Antibes s'est imposé de 6 points (75-69) pour le match retour du quart de finale de la Leaders Cup Pro B ce mardi après-midi, se qualifiant ainsi pour la demi-finale. Pourtant, le Paris Basketball a longtemps mené. Propulsé par un Nobel Boungou-colo dominateur en première mi-temps (16 points), la formation francilienne menait logiquement de 11 points (29-40) à la pause.

Mais en fin de troisième quart-temps, le momemtum a changé. Antibes a haussé son niveau d'agressivité défensive, se procurant quelques contre-attaques et trouvant de la confiance, à l'image de Zaid Hearst (21 points à 7/15 aux tirs, 3 rebonds, 1 contre, 1 passe décisive, 3 interceptions et 5 fautes provoquées pour 20 d'évaluation en 32 minutes). Plusieurs coups de sifflet en début de quatrième quart-temps (une antisportive pour Milan Barbitch suivie d'une faute technique pour Jean-Christophe Prat) ont permis aux Sharks de passer devant et de faire rapidement le trou (68-61). Trop statitiques, les Parisiens n'ont pas réussi à suivre et ont fini à -6 (75-69).

Nikola Antic pas satisfait, Jean-Christophe Prat en colère

"Ce n'était pas un grand match de basket", a avoué Nikola Antic, le coach vainqueur, après la rencontre. "C'est très loin du basket que j'aime bien, du basket que j'ai pratiqué avec les autres équipes. Est-ce que c'est ce que je demande ? On va voir." Antibes attend son adversaire en demi-finale, qui sera sans doute Nancy (+23 au match aller).

De son côté, l'entraîneur Jean-Christophe Prat était remonté contre l'arbitrage. "Il y a des nouvelles règles cette année, il faut des attitudes de bras irréprochables. On l'a enseigné à nos joueurs. On a un plan de jeu. On sait que Tim Blue ne défend pas. On a quelqu'un qui compte les stats, à la mi-temps, il en avait compté sept. Officiellement, il en avait deux. Moi j'ai une bande de gamins, on joue sans étranger..."

29 octobre 2019 à 18:24
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.