PRO B

APRÈS TROIS DÉFAITES, LE HAVRE REGAGNE ET "PREND CONFIANCE" SELON MAEL LEBRUN

L'ailier havrais Mael Lebrun revient sur la victoire de son équipe à Lille.

Relégué en Pro B cette saison, le STB Le Havre truste le haut de tableau de la deuxième division française depuis le début du championnat malgré trois défaites de suite avant la rencontre de ce vendredi soir. Pour la dix-huitième journée, les Normands se sont réveillés et ont réalisé une belle performance en allant s'imposer à Lille sur le score de 72 à 65.

Ancien grand espoir du basketball français, Mael Lebrun est un joueur relativement discret (6,5 points à 39,2% de réussite aux tirs, 1,8 rebond, 1,7 passe décisive et 0,6 faute provoquée pour 5,6 d'évaluation en 5,6 d'évaluation en 22 minutes) mais important dans la rotation du STB, comme il l'a encore prouvé vendredi soir.

A l'instar de son coach, l'ancien Orléanais parle d'un match globalement maîtrisé mais sans pour autant avoir réussi à tuer la rencontre. Ce qui aurait pu être rédhibitoire en fin de match lorsque Lille est revenu à 4 points à 2 minutes du terme.

"Match maîtrisé ? Je dirais oui et non, dans le sens où on a pris la tête dès le début et on est restés devant tout au long du match. Maintenant, ils sont jamais loin derrière nous, un match ça se joue à rien. On sait qu'on a fait beaucoup d'erreurs sur ces derniers matchs, on pouvait avoitr de l'avance au début du match mais on avait du mal à gérer cette avance. Par rapport à d'habitude on a mieux maîtrisé le match."

Conscient de l'irrégularité chronique de son équipe, Mael Lebrun confiirme que la saison est encore longue et qu'il reste du travail à accomplir :

"C'est pas encore le top, il y a encore des choses à corriger, je ne sais pas combien de rebonds offensifs on leur laisse. 17 ? Oui ça fait beaucoup, on sait qu'on doit se corriger sur ça, également sur les balles perdues (15). On a réussi à réduire les pertes de balles par rapport aux derniers matchs et je pense que c'est ça qui fait la différence aujourd'hui (hier)."

Mael Lebrun évoque également la prise de conscience qu'évoquait son entraîneur, Jean-Manuel Sousa, par rapport au matchs précédents :

"Oui ça se ressent sur le terrain, ça se ressent pendant les temps-morts, quand on se parle entre nous. On a pris conscience que quand on bougeait pas le ballon, on n'arrivait pas à jouer. On est une bonne équipe quand on bouge le ballon, quand on se fait des passes, qu'on trouve des solutions. Parfois elles arrivent qu'à trois secondes de la fin de la possession mais on trouve des solutions parce qu'on bouge le ballon. Dès qu'on  commence à beaucoup dribbler ou faire du pick and roll tout le temps, on perd des ballons donc forcément on donne des contres-attaques et des paniers. C'est ce qu'on a vu en début de dexuième mi-temps, on a beaucoup dribblé et quand on a recommencé à faire bouger le ballon, on a trouvé des solutions que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur. [...] Chaque équipe a son style de jeu. Nous, on a besoin de se trouver, de bouger le ballon, de jouer en équipe et sur des systèmes."

Avec quatre joueurs à plus de 10 points (Odiakosa, King, Greene et Martin), la marque est très bien répartie dans l'équipe normande.

"On arrive tous à apporter quelque chose, quand quelqu'un sort, celui qui prend sa place arrive à apporter. C'est important mais encore une fois ce qui fait la différence, c'est qu'on a bougé beaucoup plus le ballon que d'habitude. Ca fait du bien de retrouver la victoire après trois défaites. On avait déja enchaîné trois défaites consécutives en novembre-décembre puis derrière on avait enchaîné cinq victoires. Là, ça faisait trois matchs qu'on perdait donc oui ça fait du bien, ça remet en confiance mais ça veut pas dire qu'il va falloir baisser les bras et se relâcher. Il va falloir qu'on redouble d'efforts encore et encore. On sait ce qu'on doit faire et sur quoi on doit travailler."

 Au classement de la Pro B, Le Havre est quatrième avec 10 victoires et 8 défaites.

11 février 2017 à 12:11
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT DAHERON
Breton (et fier de l'être) exilé dans le nord pour mes études de journalisme.
Vincent Daheron
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.