PRO B

DE NOUVEAU AUTEUR DU PANIER DE LA VICTOIRE, AMIN STEVENS QUALIFIE ROUEN EN SORTANT ORLÉANS

Amin Stevens Rouen 201718 Pascal Thurotte
Crédit photo : Pascal Thurotte

Sur un nouveau tir de la victoire d'Amin Stevens, Rouen s'est imposé 86-85 à Orléans dans la belle du quart de finale des playoffs d'accession.

Incroyable ! Une prolongation à l'aller, une victoire au buzzer sur le match retour et de nouveau sur la belle. Rouen a réussi l'exploit de sortir Orléans, le grand favori de la saison 2017/18, en trois manches en quart de finale des playoffs d'accession.

Les hommes d'Alexandre Ménard sont passés par toutes les émotions possibles. En première mi-temps, les Rouennais usaient les Orléanais en défense. Grâce à leur défense de fer, les Normands avaient du jeu rapide et sanctionnaient les locaux. L'OLB était sans solution, sans cesse agressée par les visiteurs (10 balles perdues en 20 minutes). A la mi-temps, les Rouennais menaient logiquement au score avec un écart qui reflétait la physionomie du match (35-48).

Desmond Williams (26 points dont 7/12 à 3-points, 6 rebonds et 4 interceptions pour 30 d'évaluation en 36 minutes) déjà chaud en première mi-temps, continuait son show au retour des vestiaires avec deux paniers à 3-points coup sur coup pour casser la zone orléanaise, puis Emmanuel Monceau l'imitait quelques instants plus tard derrière l'arc et portait l'écart à 19 points (43-62, 24e). Le moment choisi par les hommes de Germain Castano de se réveiller. Le salut venait de Junior Mbida (24 d'évaluation en autant de minutes) qui inscrivait quasiment tous ses points du match dans ce quart-temps (13 sur 15). Porté par son public, l'euphorie gagnait les rangs des locaux même si Emegano et Stevens gardaient la tête froide. L'écart n'était plus que de 6 points à l'entame du dernier quart-temps (62-68, 30e).

Amin Stevens, encore décisif

Orléans jetait toutes ses forces dans la bataille en continuant à durcir sa défense. Rouen perdait les pédales et Keydren Clark faisait chavirer le Palais des Sports grâce à un panier longue distance qui permettait à l'OLB d'égaliser (71-71, 33e). La dynamique était inversée. Ferdinand Prénom, qui n'avait pas foulé le parquait de la 2e mi-temps, donnait cette fois l'avantage à Orléans sur un and-one (74-71, 34e). C'est ensuite un mano-mano qui se dessinait dans cette fin de match avec plusieurs changements de leaders. A 11 secondes de la fin, Kyle McAlarney (16 points) qui ne veut pas arrêter sa carrière sur une élimination en 1/4 de finale de playoffs, redonnait l'avantage aux siens (85-84, 39e). Comme au match 2, Alexandre Ménard dessinait un système en sortie de temps-mort pour Obi Emegano mais celui-ci voyait sa tentative contrée par Marcellus Sommerville, comme au match 2. Nouveau-temps mort demandé par le coach rouennais. Et... comme au match 2, c'est Amin Stevens qui donne la victoire à Rouen sur une remise en jeu où il s'est retrouvé étrangement seul. Score final, 86-65. L'ntérieur américain s'est une nouvelle fois montré très fort (17 points, 10 rebonds pour 23 d'évaluation) et décisif. 

Le RMB crée LA surprise de ces 1/4 de finale des playoffs, tandis que pour l'OLB c'est une désillusion. Rouen n'a pas du tout volé sa qualification en montrant beaucoup d'envie face aux individualités orléanaises. Dès samedi, Rouen attaquera les 1/2 finales face à Fos-sur-Mer. Match aller, en Provence. 

30 mai 2018 à 22:41
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE SANSON
Alexandre Sanson
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
22 octobre - 16h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
22 octobre - 23h30
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
23 octobre - 15h00
Lyon-Villeurbanne
Limoges
Coaching