PRO B

DÉFAIT DE PEU À ÉVREUX, JONATHAN HOYAUX (SAINT-CHAMOND) ENTREVOIT DE L'ESPOIR : "ON A PEUT-ÊTRE RÉCUPÉRÉ CETTE NOTION DE GAGNER"

Jonathan Hoyaux
Crédit photo : Sabine De Leest

Du mieux certes, mais cela ne passe toujours pas pour Saint-Chamond, défait 79-71 sur le parquet d'Évreux, mardi soir. Les Couramiauds enchaînent un septième revers de rang mais l'espoir est de mise pour la suite des échéances.

En perdition depuis le 29 janvier dernier et un succès acquis sur le parquet de Nantes (76-86), le seul d'ailleurs à l'extérieur cette saison, Saint-Chamond débarquait à Evreux mardi soir, en plein doute et avec beaucoup de maux de tête. Sur une série de 6 défaites de suite, l'équipe de la Vallée du Gier a subi de lourds revers coup sur coup (-27 à Paris, -20 à Vichy/Clermont, -21 contre Lille, -18 contre Rouen). Si elle s'est montrée vaillante et accrocheuse jusque dans les derniers instants, les Couramiauds ont finalement fini par céder sur le parquet de la salle Jean Fourré (79-71).

Le coup de grâce a été porté par Austin Tilghman (19 points, 5 rebonds, 5 passes), libre de tout marquage à 6,75 m à 20 secondes de la fin de partie, portant l'écart à +6. Le meneur américain a ensuite terminé le travail sur la ligne de réparation. Un money-time fatal pour les coéquipiers de Jonathan Hoyaux (18 points) donc. Au vue de la prestation encourageante de son équipe, le capitaine entrevoit des motifs d'espoir pour les futures échéances à venir. Car aujourd'hui, l'objectif de Saint-Chamond est clair : le maintien en Pro B.

"On s'est clairement donné les moyens de gagner un match, a déclaré l'ailier français auteur de 18 points. On a été dans le coup jusqu'à la fin et ce sont des petits détails qui font basculer la partie pour Évreux. On y croyait. Cela faisait longtemps qu'on y croyait plus très sincèrement. On était même confiant avant le match. Alors certes, on a pas gagné, mais on a peut-être récupéré, ce (mardi) soir, cette notion de gagner des matchs. Les petits détails ? Il y a notamment ses pertes de balles (14 à 7, ndlr), notamment après des stops défensifs. On prend aussi un mauvais départ et dans notre situation, on aurait pu vite baisser la tête. Finalement, on a bien réagi à l'image du 2e quart-temps que l'on a remporté. On pourrait se laisser abattre cette saison mais non. Je suis persuadé qu'elle se finira bien pour nous. On va construire un groupe dans la difficulté."

"Vite casser cette spirale négative"

Même son de cloche pour le doyen des coachs en LNB, Alain Thinet, qui regrette aussi le manque de lucidité et de réussite en fin de match de la part de son équipe.

"Jonathan (Hoyaux) a tout dit. Si on se penche encore sur les petits détails, il y a aussi ses 16 points à 2 en contre-attaque pour Évreux à la pause. On ne voulait surtout pas que cette équipe ait du jeu rapide. Du coup, ça nous a mis en difficulté. Une fois qu'on a rétabli un peu le problème et retrouvé de l'adresse, on a réduit la force offensive d'Évreux. En fin de match, il y avait de la fatigue dans mon équipe car j'ai fait le choix de ne pas faire beaucoup tourner et de m'appuyer sur mes cadres. Si Jonathan avait inscrit son 3+1 (finalement gamelle, et 2/3 aux LF - 74-71, 39' - ndlr) on serait revenu à 1 point et le money-time aurait été différent. Ça n'a pas été le cas et derrière Tilghman plie le match. L'action marquante de la soirée résume notre soirée. On s'est battu, on a fait des stops défensifs mais on s'est montré brouillon. Cette défaite laisse de l'espoir. On prend tout ce qu'il y a à prendre. Pousser Évreux dans ses retranchements a été une petite victoire. J'ai vu des efforts, de l'engagement. Maintenant, il faut garder la confiance et vite casser cette spirale négative."

Et pourquoi pas demain soir, à Denain ? Une équipe qu'elle avait battu dans les grandes largeurs en ouverture de saison (+24). En road-trip, les Couramiauds voudront rentrer dans la Loire avec un succès dans leur valise afin de se donner un léger bol d'air dans la course à la relégation. 

hoyaux1618495614.jpeg Comme son capitaine, Alain Thinet ne veut retenir que le positif malgré un énième revers (photo : Sabine De Leest)

À Evreux,

15 avril 2021 à 16:52
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE SANSON
Alexandre Sanson
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.