PRO B

FABRICE LEFRANÇOIS : "IL N'Y A QU'UNE ÉQUIPE QUI A COMPRIS LA NOTION DE DERBY"

Fabrice Lefrançois
Crédit photo : Olivier Fusy

Le technicien ébroïcien est apparu particulièrement agacé lors de la conférence de presse après la défaite de son équipe face à Rouen lors du derby normand (74-88).

Fabrice Lefrançois, coach de l'ALM Evreux Basket, s'est présenté en conférence de presse avec la mine des mauvais jours après la défaite de son équipe dans le derby normand face à Rouen (74-88).

Le technicien normand a insisté sur le manque d'implication de ses joueurs notamment dans l'entame de match. Selon lui, les jaunes et bleus n'ont pas pris la mesure du derby et ont manqué de discipline. Il est vrai que l'ALM n'a jamais été véritablement à la hauteur de l'événement.

« Clairement, on est pas rentré dans le match comme on aurait dû. Déjà dans un match classique, c'était largement insuffisant mais encore plus dans un derby. Je pense qu'il n'y a qu'une seule équipe qui a compris la notion de derby ce soir. Eux sont venus en équipe et disciplinés et nous non. Ce qui m'agace, c'est ce premier quart temps où on les met en confiance. On retombe dans nos travers. On veut s'appuyer sur un socle défensif mais quand tu n'es pas prêt à combattre, à gagner tes duels, c'est compliqué.  Il faut qu'il y ait une âme qui se dégage de cette équipe, il faut qu'ils se fassent violence... Après la jeunesse est une excuse dans certaines situations, là ça ne l'est pas. Entrer aussi mollement dans un match, ce n'est pas possible. A un moment donné si tu fais un sport co et que la notion de derby te fait peur, c'est compliqué. Dans ces situations difficiles, pour te rassurer fais des choses que tu maitrises. Nous, ce que l'on maitrise, c'est la défense et le combat. Là on a été trop gentils. »

Côté Rouennais, la réaction fut évidemment tout autre. Cela faisait plus de 13 ans que Rouen ne s'était pas imposé sur les bords de l'Iton. Alexandre Ménard est donc paru satisfait de la prestation de ses joueurs et a tenu à souligner son plaisir d'évoluer devant un public si fervent et connaisseur tout en relativisant l'importance dans la saison rouennaise de ce derby Evreux-Rouen.

« C'était ma première fois à Evreux. C'est le type de salle que j'aime beaucoup avec un public fervent, pas hostile pour autant. Et ça donne toujours des matchs plus intéressants. C'est le genre d'ambiance qui me motive plus que cela ne m'inhibe. J'aime cette ambiance électrique. On m'a raconté beaucoup de choses sur l'histoire de la rivalité Evreux-Rouen. Mais moi, je ne fais pas encore partie de cette histoire. J'ai vu que les supporteurs étaient contents qu'on ait remporté ce match. Je crois que ça faisait 17 ans qu'on avait pas gagné ici. Mais pour moi ça reste seulement une victoire de plus. Si on perd tous les matchs derrière, on descend donc ce n'est pas pour moi une victoire qui compte double. On a été discipliné dans la mesure où on a impacté. On a respecté notre plan de jeu et on a contrôlé le rythme du match. On ne voulait pas faire un match d'euphorie. Les gars ont répondu présent au-delà de mes espérances. »

Propos recueillis à Evreux par Julien Hector

par @
23 décembre 2017 à 14:31
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
JULIEN HECTOR
Aime les vieux grimoires et le double-pas main gauche ! Écume les salles d'Évreux et de Nanterre.
Julien Hector
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.