PRO B


FOS L'EMPORTE À ROUEN ET FILE EN FINALE DES PLAYOFFS DE PRO B

Jaraun Burrows
Crédit photo : Sébastien Grasset

Dans une Kindarena surchauffé, record d'affluence cette année (4 572 places), Fos-sur-Mer s'est imposé à Rouen 70-92 et dans le même temps qualifié pour la finale des playoffs de Pro B. Une première dans l'histoire du club. 

Alexandre Ménard, le coach rouennais faisait confiance à Rémi Dibo dans le 5 de départ à la place de Desmond Williams. Si Tariq Kirksay ouvrait la marque sur un tir à 3-points, l'ailier-fort français répondait présent en début de match grâce à son agressvité des deux côtés du terrain. Commençait ensuite un mano à mano entre les deux équipes. Rouen se montrait agressif en défense (2 interceptions) et trouvait la faille dans le secteur intérieur grâce notamment à son intérieur star Amin Stevens (10 points et 4 rebonds en 10 minutes). Mais Fos faisait preuve de beaucoup de sérenité et trouvait les solutions grâce aux tirs longues distances (5 paniers à 3-points dont 2 signés Charles Abouo). Logiquement les fosséens menaient à la fin du 1er quart-temps 21-26 et déjà 8 passes décisives pour le collectif de Rémi Giuitta.

Amin Stevens continuait son show au début du 2e acte grâce à une claquette dunk sur une tentative manquée de Earvine Bassoumba. Le FOPB montait d'un cran son intensité défensive obligeant le RMB à poser un temps-mort (23-31, 12e). Derrière, Rouen ne scorait pas, Edouard Choquet, laissé seul, ne se faisait pas prier... toujours à 3-points, puis Abdoulaye Mbaye l'imitait quelques minutes après (31-40, 15e). L'arrière français était impeccable en sortie de banc (8 points en 12 minutes). La défense provençale forçait les Normands à prendre des tirs loin du cercle, et pas toujours en réussite. Jaraun Burrows, provoquait des fautes mais ne convertissait pas ses lancers-francs (1/4). Les locaux, par l'intermérdiaire du duo Stevens-Emegano, reprenait de la couleur. Le premier grattait les rebonds sous le cercle (8 prises en 20 minutes), le second se chargeait de ramener son équipe au contact de Fos (39-43, 18e). A 3 secondes de la fin, Burrows se présentait à nouveau sur la ligne et réussissait ses lancers. Fos menait 41-47 à la mi-temps contre Rouen.

Fos, diabolique d'adresse

Au retour des vestiaires, le meneur français Edouard Choquet inscrivait son 3e panier à 3-points du match en autant de tentative. Desmond Williams, peu en vue jusque là, inscrivait ses premiers points, là aussi derrière l'arc tandis qu'Emmanuel Monceau attaquait le cercle en puissance, à trois reprises (!). Rouen se rapprochait à la 24e minute, 52-55. Ovidiju Varanauskas répondait à Pierre Pelos à longue distance. Les deux joueurs ouvraient leur compteur point. Le public de la Kindarena poussait comme il se doit ses joueurs. L'ambiance playoffs se faisait ressentir. Encore plus quand Emegano dégainait à 6,75 m (61-62, 27e). Le FOPB était toutefois toujours devant à l'entame du dernier quart-temps. A 10 minutes de la fin, les coéquipiers de Jaraun Burrows (16 points en 22 minutes) menaient 63-66. 

Louis Campbell, de retour aux affaires avec 3 fautes, dégainait à son tour. Les Provençaux inscrivaient à ce moment leur 11e panier de loin (contre 4 pour Rouen). Rouen continuait à s'appuyer sur son jeu intérieur en raison de leur maladresse longue distance. Une petite partie du public scandait même "MVP !" quand Stevens se présentait sur la ligne des lancers-francs (66-71, 33e). Abdoulaye Mbaye puis Jaraun Burrows donnait un petit matelas d'avance à leur équipe (66-76, 34e) obligeant les Normands à prendre un temps-mort. Quelques instants après, Alexandre Ménard écopait d'une faute technique, contestant les fautes non sifflées aux arbitres. Une faute sanctionnée par un lancer-franc transformé par Louis Campbell et un panier de Sullivan Hernandez (66-79, 36e). A partir de ce moment, Rouen perdait les pédales. Fos s'imposait 70-92 à la Kindarena et pouvait se congratuler. Avec 67% d'adresse dont 59% à 3-points, rien ne pouvait arriver aux Fosséens. Malgré les 27 d'évaluation d'Amin Stevens, Rouen a buté sur le joli collectif de Rémi Giuitta (23 passes). 

Après avoir échoué en demi-finale ces deux dernières années (contre Le Portel en 2016 et Nantes en 2017), Fos-sur-Mer accède à la finale des playoffs de Pro B pour la première fois de son histoire. Quant à Rouen, c'est une saison plus que réussie. Plus petite masse salariale, le public seino-marin peut être fier de ses joueurs, combatifs tout au long de la saison. C'est sous les ovations de son public que la saison du club se termine. Les Provençaux appaludissaient leur adversaire, fair-play.

 A Rouen,

04 juin 2018 à 22:03
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE SANSON
Alexandre Sanson
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
Coaching