PRO B

FOS-PROVENCE, LA SAISON D'APRÈS : "JE LA VIS ASSEZ DIFFICILEMENT", ADMET RÉMI GIUITTA

Crédit photo : Sébastien Grasset

Relégué en Pro B après une seule petite année en Jeep ÉLITE, le club fosséen vit une saison éprouvante. Et ce même si, après des premières semaines castastrophiques, les BYers peuvent toujours ambitionner de disputer les playoffs.

L'an dernier, Fos-Provence a tutoyé le grand monde, s'invitant au banquet de la Jeep ÉLITE. Il s'en est surtout fallu d'un rien pour que le club des Bouches-du-Rhône ne conserve sa place à la table des rangs, une simple victoire lors de la finale pour le maintien en mai dernier contre Le Portel. La suite, vous la connaissez : l'ESSM est allée décrocher à Parsemain sa seule victoire de la saison à l'extérieur, sauvant ainsi sa tête en première division et renvoyant les BYers vers leurs habitudes en Pro B.

Enfin, leurs habitudes, pas vraiment... Malgré un effectif extrêmement séduisant sur le papier, Fos-sur-Mer a complètement raté son début de saison, enchaînant six défaites de rang. Le spectre d'une nouvelle relégation aurait même pu se faire grandissant si les coéquipiers d'Édouard Choquet n'avaient pas si bien négocié leur série du mois de janvier contre les équipes de la zone rouge, Saint-Quentin et Poitiers. Depuis, malgré des accrocs toujours trop réguliers (-15 contre Antibes à domicile le 31 janvier, -21 à Gries le week-end dernier), le club de l'Hauture est engagé dans une course contre la montre pour les playoffs, ce qui autoriserait alors les espoirs les plus fous. À ce titre, le succès acquis contre Rouen vendredi soir à Parsemain pourra compter. Non content de disposer d'un concurrent direct, Fos-sur-Mer a repris le panier-average (76-67, contre 77-83 à l'aller) et s'est replacé à une seule longueur du Top 8 - en attendant le résultat de Souffelweyersheim dans le derby alsacien ce soir contre Gries-Oberhoffen - avant que son calendrier ne se corse sur les deux prochaines semaines, avec un enchaînement qui pourrait s'avérer décisif entre un déplacement à Antibes, la réception du leader blésois et un voyage à Paris.

Entraîneur de toujours, ou presque, des BYers, artisan principal de la montée en puissance du club (qu'il nous avait conté en avril 2019 dans un entretien fleuve), Rémi Giuitta s'est posé de nombreuses questions l'été dernier, après l'échec de la Jeep ÉLITE, avant d'accepter de replonger dans l'aventure Pro B. L'entame de cette saison aurait pu ébranler ses dernières certitudes mais l'ancien meneur de jeu de CahorSauzet s'accroche, malgré un exercice éprouvant.

"Cette saison, je la vis assez difficilement", avouait-il vendredi soir après avoir battu le RMB. "Mentalement, c'est éprouvant d'être aussi instable. Nous avons eu un démarrage dans la continuité de la fin de saison dernière alors qu'on espérait basculer dans autre chose. Ces premières semaines nous ont fait replonger vers nos vieux démons. Après, on a su corriger le tir, il y a eu vraiment du mieux mais ça reste assez frustrant parfois. Je passe par des états émotionnels tellement différents de semaine en semaine. Malgré les défaites, je n'ai que des bons gars dans l'équipe, aucun tricheur, mais on manque encore d'équilibre, de stabilité mentale et émotionnelle. On voit que les mecs sont impliqués, qu'ils ont tous envie de bien faire. Donc c'est parfois frustrant de voir que l'on n'est pas récompensé. C'est aussi parfois agaçant comme la semaine dernière à Gries... Ce n'était pas possible ce que l'on a fait là-bas et c'était un peu règlements de compte cette semaine aux entraînements. En fait, même si on a des joueurs d'expérience, la réalité est qu'il ne faut jamais lâcher cette équipe, toujours rester derrière et être intransigeant pour espérer la performance. C'est comme ça, il faut s'adapter aux différents profils d'équipe d'année en année, je continue à apprendre."

À Fos-sur-Mer,

07 mars 2020 à 14:59
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.