PRO B

ITW PAUL SEIGNOLLE (BLOIS) : "EST-CE QUE L'ON N'A PAS INTÉRÊT À REMETTRE LA LIGUE EN ROUTE EN JOUANT 4 MATCHS EN DÉCEMBRE ?"

Crédit photo : Tuan Nguyen

Le président de l'ADA Blois Paul Seignolle souhaite que son équipe joue 4 matchs au mois de décembre. Il explique sa position.

"On souhaitait jouer à huis clos si on avait des aides financières, aujourd'hui on a les aides financières." Paul Seignolle, le président de l'ADA Blois est pragmatique. Puisque l'Etat aide les clubs professionnels financièrement afin de compenser leurs pertes liées à l'absence de public dans les salles, alors pourquoi ne pas jouer ?

Ce mardi, le Comité Directeur de la Ligue Nationale de Basket (LNB) va se réunir afin de décider quel sera le programme de la Jeep ELITE et de la Pro B pour le mois de décembre, alors que la compétiton a été "partiellement suspendue" en novembre à cause des mesures instaurées pour stopper la progression de la COVID-19. Paul Seignolle a déjà son avis ; pour lui la compétition doit reprendre. Dimanche sur Twitter, il a fait part de sa position pour le mois prochain, à savoir de jouer 2 matchs à domicile et 2 matchs à l'extérieur pour un total de 4 rencontres, contre 5 prévues dans le calendrier initial. Ce lundi, il nous partage sa réflexion.

108 000 euros récupérés grâce au chômage partiel et à l'exonération des cositions sociales

"La position que j'ai prise a évolué car, comme tous les clubs (de LNB), nous avions voté lors de l'Assemblée Générale du mois de mai le fait que nous ne souhaitions pas jouer à huis clos, sauf condition exceptionnelle. Suite à la visio-conférence qu'il y a eu avec le Président de la République (mardi dernier), à mon sens on a quand même eu des bonnes nouvelles sur le côté financier et économique. J'avais mis mes joueurs en chômage partiel au mois de novembre et donc je vais toucher la quote-part concernant le chômage partiel. C'est quand même une bonne nouvelle. La deuxième chose c'est qu'on a eu la confirmation qu'il y aurait une exonération de charges sociales sur le mois d'octobre, novembre et décembre. Quand je fais le cumul de ces deux sommes (le chômage partiel de novembre et les éxonérations, NDLR), pour un club comme Blois ça va représenter 108 000 euros.

Aujourd'hui, si on ne joue pas au mois de décembre, Quimper aura 13 matchs de retard puisqu'ils n'ont pas encore joué de match de saison régulière. En Jeep ÉLITE, c'est Boulazac qui en a le moins joué (3 rencontres). Sur le côté sportif, certains clubs disent qu'on va jouer deux matchs en décembre. On va les jouer quand ? Début décembre ? Fin décembre ? Les joueurs vont s'entraîner, s'arrêter, reprendre les entraînements... Il semblerait qu'on puisse, à partir du 15 janvier, jouer avec des jauges de public restreintes. Est-ce que l'on n'a pas intérêt à remettre la Ligue en route en jouant 4 matchs alors que 5 sont prévus au mois de décembre. Ça permet pour les clubs qui ont joué de maintenir un rythme sportif et puis ça nous permet surtout de garder de la visibilité."

Deux matchs à domicile à huis clos = 100 000 euros de pertes pour l'ADA Blois

Avec les mesures annoncées, l'ADA Blois va pouvoir amortir les pertes liées aux matchs organisés à huis clos.

"Je suis factuel : chômage partiel + exonérations de charges sociales, ça fait tant. Je divise par le coût d'un match et ça me permet d'établir la perte financière d'un match à huis clos, que l'on a calculé à -50 000 euros pour Blois. Deux fois -50 000, ça fait -100 000.

Je pars du principe que nos partenaires - qui sont visibles sur les maillots et parquet - gardent une partie de leur visibilité car les matchs sont retransmis sur les réseaux. Ils sont impactés sur le fait qu'on ne leur fournit pas les places prévues (en VIP notamment). Et ça je l'ai valorisé dans mes 50 000 euros de perte, au même titre que la perte de la buvette et de la billetterie."

Toucher des aides et ne pas remplir sa mission, à savoir continuer la compétition professionnelle, est peut-être manquer à son devoir.

"Je me demande si ce qu'on touche comme aides de l’État doit simplement améliorer notre trésorerie ? Je n'en suis pas sûr. C'est pour ça que je dis que ça serait bien qu'on puisse jouer 4 matchs."

Pour Paul Seignolle, les problématiques de l'ADA Blois ne sont pas loin de ressembler à celles de la plupart des clubs de Pro B.

"Peut-être même que pour certains clubs qui ont des salles un peu plus petites, comme Saint-Chamond et Souffelweyersheim, la problématique est moindre. [...] Ce week-end j'ai échangé avec le président de Rouen. Globalement on a la même masse salariale, le même budget. Hormis un club comme Nancy qui fait comme plus de public, je pense que 80% des clubs on ait dans la même logique financière."

Alain Béral et Paul Seignolle sur la même longueur d'ondes

Afin de s'organiser, les clubs ont besoin de connaître le calendrier au plus vite. Mais Paul Seignolle fait confance à la Ligue à ce sujet.

"La LNB est consciente de notre attente et je pense que mardi soir ils nous tiendront informés de la décision qu'ils auront prise. Si c'est 2 journées, on en jouera 2, si c'est 3 on en jouera 3, si c'est 4 on en jouera 4... Si c'est 2, pour moi c'est nettement moins bien sur le plan sportif car les joueurs vont jouer, vont s'entraîner et après pendant 3 semaines ils ne vont rien faire si les matchs sont à la suite. D'où l'idée de jouer 4 matchs sur 5."

Pour le match supprimé, il s'agirait de supprimer celui entre Noël et le Nouvel An, prévu le 27 décembre.

"C'est un match famille, à partir du moment où vous le jouez à huis clos, est-ce qu'il a de l'intérêt ?"

En attendant, le club se prépare comme si la saison continuait normalement.

"Il y a une journée qui est calée le 4 décembre, on devait jouer à Saint-Quentin. On s'entraîne comme si on allait jouer, même si pendant la trêve internationale des joueurs sont partis."

Et pour une fois, l'avis du président de la LNB semble être le même que celui de l'ADA Blois.

"J'ai envoyé un courriel au président Alain Béral pour lui faire part de ma position et sa réponse était très positive."

Un bon signe pour la reprise de la saison ?

23 novembre 2020 à 15:41
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.