PRO B

JEAN-BAPTISTE LECROSNIER APRÈS LA DÉBÂCLE NANTAISE : "SI ÇA PEUT NOUS SERVIR DE GROS WARNING, ALORS QUE ÇA NOUS SERVE !"

Crédit photo : Sébastien Grasset

L'entraîneur de Nantes Jean-Baptiste Lecrosnier revient sur la large défaite de son équipe contre Saint-Quentin.

Battu dans les grandes largeurs par Saint-Quentin à domicile mardi soir (61-85), le Nantes Hermine Basket a sombré pour son premier match de l'année. Pourtant, l'équipe était invaincue après 3 journées. Mais ce mardi, elle n'y était pas, tout simplement. 

"On ne mérite rien ce (mardi) soir, a commenté l'entraîneur défait, Jean-Baptiste Lecrosnier, en conférence de presse. On est bien rentrés dans ce match. Mais, derrière, il ne se passe plus rien. Donc ce soir, l’équipe qui a le mieux joué a gagné. Saint-Quentin a tout à fait le profil de l’équipe “bonne surprise de la saison”."

Pourtant, le staff a cherché des solutions. Sans succès.

"Je n’ai pas réussi à trouver le cinq qui nous aurait permis d’être constant. Je n’ai pas réussi à trouver le joueur capable d’apporter de la révolte. On a senti de la frustration, c’était la pire des choses. On a trop gardé le ballon et on ne l’a pas suffisamment fait vivre pour créer des décalages. On a été bons trop tôt dans l’entrainement cette semaine mais c’est le soir du match qu’il faut y être."

L'absence de réaction de son groupe n'a pas plu au technicien.

"Mentalement, ce soir, on n’y était pas. Je n’ai pas senti de révolte ni de volonté. C’est vrai aussi qu’on a manqué beaucoup de choses ce soir. On a joué au rythme que nous a imposé Saint-Quentin. On a une équipe pour être bien plus consistant que ça. On n’est pas allé chercher l’intensité, l’énergie sur les lignes de passe. Eux ont joué un rythme qui leur a permis de faire jouer des joueurs comme Benoit Gillet pendant de longues minutes. Mentalement, la frustration nous a beaucoup trop bouffé d’énergie ce soir. Le tempo du match est beaucoup trop lent, le ballon ne circule pas assez vite et quand on est en difficulté, le ballon ne circule plus. Alors il faut rappeler qu’en Pro B, vous pouvez battre tout le monde et tout le monde peut vous battre. Ce soir, c’est un par un qu’on doit se remettre en question. Et moi le premier bien évidemment. Et si ça peut nous servir de gros warning, alors que ça nous serve !

Il s'est également exprimé sur la blessure de son meneur espagnol.

"Xavi Forcada a repris un coup sur son orteil donc on attend les examens. Et Xavi a cette capacité à mettre du mouvement, à créer. Et on en aurait eu grand besoin ce soir car il a cette capacité à rendre les autres meilleurs tout en étant capable lui-même de porter le danger."

Prochain match pour Nantes ce samedi à Poitiers.

14 janvier 2021 à 19:31
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.