PRO B

L'ENTRAÎNEMENT SANS COMPÉTITION : "IL FAUT ENCORE PLUS S’ORIENTER VERS LE DÉVELOPPEMENT INDIVIDUEL DES JOUEURS" EXPLIQUE GUILLAUME VIZADE

Guillaume Vizade et son staff de la JAVCM veulent profiter de ce mois sans compétition pour axer le travail sur le développement des joueurs.

La saison régulière de Pro B est suspendue pendant le confinement a tranché le Comité Directeur de la Ligue Nationale de Basket mardi. Pendant ce temps, la fin de la Leaders Cup Pro B a été reprogrammée pour les 10 équipes encore en lice. 10 équipes dont Vichy-Clermont ne fera pas partie, si le résultat entre Nantes et Quimper (la dernière rencontre de leur poule) ne leur est pas favorable.

Outre Denain, la JAVCM était la seule équipe de Pro B qui s'était positionné pour recevoir des rencontres de Pro B à huis-clos ce mois-ci, sous certaines conditions cependant. L'entraîneur Guillaume Vizade explique sa position sur le site Internet sports-auvergne.fr.

"J’aurais préféré faire partie de la solution disant : on continue de jouer avec des équipes volontaires, on continue d’avancer dans le championnat. C’était faire partie de l’effort collectif. C’était, malgré les difficultés, continuer de faire face à la situation plutôt qu’avoir cette impression qu’on fait partie du problème en se positionnant de cette manière-là, en arrêtant tout. Je comprends que l’économie ne puisse pas fonctionner sans billetterie ni rentrées d’argent sponsors mais il y a aussi une partie non-négligeable d’argent qui vient du pouvoir public, établi sur le fait qu’on apporte des réjouissances, du spectacle, du plaisir aux gens. Que ce soit à distance, à la télé, via une plate-forme numérique, si les gens sont confinés, ils peuvent au moins continuer à vivre par procuration une partie de leur passion basket. On pourrait ainsi avoir un ou deux rendez-vous par mois. Sauf si on devait tenir plus longtemps évidemment. Car après, qu’est-ce qui advient de l’équipe, des joueurs, les étrangers notamment ? Tout cela perd de son sens s’il n’y a plus de compétition."

Comme d'habitude, le coach principal et son staff sont contraints de s'adapter. C'est ainsi qu'il va consacrer ce mois en partie au développement de ses joueurs.

"Je suis avant tout un coach d’équipe, mais quand il n’y a pas de compétition, je suis un coach de joueurs. Là, il faut encore plus s’orienter vers le développement individuel des joueurs, pour chercher à diminuer les points faibles, à renforcer certains points forts. Sur les semaines à venir, on va individualiser le travail, et en profiter pour soigner les petits bobos, et prendre plus de temps pour accompagner les mecs sur d’autres problématiques."

Son équipe va également se frotter à Limoges (Jeep ELITE) ce jeudi en match amical, pour continuer à avoir un minimum de rythme.

05 novembre 2020 à 12:33
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.